A Plague Tale Innocence Amicia Hugo rats scaled

A Plague Tale Innocence, survie médiévale dans univers pestiféré !

Hello les Kirbz ! Je suis de retour après un mois chargé en déplacements, notamment la Paris Games Week 2019. Et je vais en profiter pour ENFIN vous faire part de mon expérience sur A Plague Tale Innocence, présent là-bas, dans l’espace Made In France.

Développé par le studio français Asobo Studio et édité par Focus Home Interactive, le soft est un jeu d’action / aventure sorti le 14 mai 2019 sur Playstation 4, Xbox One et PC.

Fantastique sur fond de peste

Je vais donc vous conter l’épopée de Hugo et Amicia, duo fraternel en fuite dans une France moyenâgeuse, en 1348, en proie avec la peste noire et les anglais, pendant la Guerre de Cent Ans.

Tout commence par la balade paisible en forêt d’Amicia Derune et son père. Tout d’un coup leur chien va disparaître. Ils vont alors découvrir l’horreur : le chien à disparu dans un trou béant dont l’apparence ressemble aux entrailles de l’Enfer. Quelque chose qui est tout sauf issu de notre réalité.

Paniqués, ils vont retourner dans leur village pour alerter à propos de cet événement. Mais c’est sans compter sur l’arrivée des inquisiteurs de l’Église qui recherchent Hugo, le petit frère d’Amicia pour une raison inconnue.

Tout ce que l’on sait c’est qu’il souffre d’une malédiction qui le rend faible. Après plusieurs péripéties, Amicia va devoir fuir le fief familial pour protéger son frère. Mais sa mission ne sera pas aisée car elle devra échapper aux soldats de l’Église, aux personnes mal-intentionnées mais surtout aux rats plus voraces que jamais et à un mal inconnu.

A Plague Tale Innocence Amicia Hugo fuite

Le fanatisme religieux

Comme je vous en ai parlé dans le précédent paragraphe, outre les aspects maléfiques et sûrement irréels, Hugo et Amicia fuient l’Inquisition d’une Église toujours en train de faire sa chasse aux sorcières. La sorcière dans A Plague Tale Innocence c’est Hugo, et sa mystérieuse maladie du sang : il est tenu pour responsable de l’apparition de la peste noire. Pourquoi ? Quel rapport entre la peste et Hugo ? Vous le découvrirez petit à petit.

Dans tous les cas les “soldats” de l’Église et leur chef, Lord Nicholas vont tout faire pour vous retrouver et emmener Hugo auprès du Grand Inquisiteur : Vitalis Bénévent. Vous verrez par la suite que l’objectif derrière cette traque est tout sauf catholique, elle manque même plutôt d’éthique ! Je ne vous dirai rien de plus pour ne pas vous spoiler, mais ça tourne pas rond dans la tête de ces religieux extrémistes. Vous aurez envie de leur dire plusieurs fois “Camomille !”.

Votre seule chance de survie sera de limiter aux maximum les affrontements avec vos ennemis, humains ou rats, en vous infiltrant et en détournant leur attention avec les outils qui seront à votre disposition, et que nous allons voir ensemble.

Faire avec les moyens du bord

Imaginez que vous soyez propulsé au XIVe siècle et sans Bear Grylls pour vous guider. Comment feriez-vous pour survivre à des soldats lavés du cerveau et des rats bouffeurs d’humains ? Raser les murs ? Bingo ! Votre première solution sera de développer des compétences d’infiltration, en tirant parti de votre environnement : marche silencieuse, herbes hautes, cailloux, pots en argile, sources de lumière, … Mais vous aurez aussi une arme typique de votre époque : le lance-pierres !

Ce dernier sera votre plus gros atout car en plus de projeter les cailloux trouvés sur votre chemin, il vous permettra ensuite d’utiliser d’autres projectiles atypiques. Vous les fabriquerez grâce à la spécialité de Lucas, qui vous rejoint plus tard dans l’aventure : l’alchimie ! Et croyez-moi vous allez tellement l’aimer ce petit Lucas et ses recettes “magiques”.

En effet grâce à l’alchimie vous pourrez crafter des “munitions” spéciales pour fuyards du moyen-âge :

  • Ignifer : une mixture inflammable.
  • Somnum : une poudre qui endort n’importe qui profondément.
  • Devorantis : une préparation qui fait fondre le métal et brûle la peau.
  • Luminosa : dérivé de l’Ignifer, cette mixture enflamme pour un court laps de temps la surface sur laquelle elle est jetée.
  • Odoris : à la base mis au point par l’Inquisition, ce mélange attire instantanément les rats.
  • Exstinguis : ce mélange éteint n’importe quel feu.

A Plague Tale Innocence Amicia attaque soldat lance pierres

Vous ne pourrez bientôt plus vous passez de ces créations alchimiques. Et pour cause ! Elles vous donneront un sacré coup de main pour éliminer les soldats de l’Inquisition soit en les étourdissant, soit en attirant les rats sur eux pour qu’ils se fassent bouffer. Il ne vous restera qu’à choisir votre style : pacifique ou sadique, tant que vous survivez, toute solution est bonne. Pensez juste à récolter un maximum de matériaux pour pouvoir toujours fabriquer ces préparations utiles. Ne vous inquiétez pas, ils y en aura un grand nombre autour de vous.

Mais outre l’usage de votre arme de prédilection, vous devrez aussi résoudre des énigmes, avec la possibilité de séparer le duo Amicia-Hugo. Et aussi de profiter des jeux d’ombre et de lumière présents dans votre environnement. Le but ? Être les plus discrets possible pour vous faufiler sans vous faire repérer. Les joueurs pros de Metal Gear Solid, je vous vois vous frotter les mains, mais attention pas de carton pour vous planquer ! D’ailleurs n’oubliez pas d’améliorer tout votre équipement pour encore plus d’efficacité !

Une époque médiévale réaliste

Dans A Plague Tale Innocence, l’action se déroule en Guyenne, ancienne province française, apparentée grossièrement à la Nouvelle-Aquitaine actuelle. Mais les limites de cette ancien territoire ont beaucoup varié en fonction des conflits ou accords entre la France et l’Angleterre. Cette province a également été le siège de la fameuse “Guerre de Cent Ans” (qui a duré en réalité 116 ans) et a subi l’épidémie de la Peste Noire.

Ce contexte est parfaitement respecté dans le jeu, que ce soit dans les propos des personnages, que dans les décors des endroits que vous traverserez. En effet, j’ai été surprise de trouver familiers certains lieux qui ressemblent beaucoup à ce que je connais dans le Périgord – qui a été une des sources d’inspiration avec Bordeaux et le Limousin – : architecture des villages, château médiéval, forêts.

Concernant cet aspect celles qu’on traverse dans le jeu ont un rendu très proche de ce que j’ai déjà pu observer en balade, que ce soit la végétation, ou les jeux de lumière. Et sur ce dernier point, le jeu excelle : la lumière, comme l’ombre, font partie intégrante du gameplay en premier lieu, mais également des environnements. La lumière, le feu, représente l’espoir tandis que l’ombre incarne la noirceur de cette époque et tout ce qu’il y a de mauvais dans le jeu. Mais surtout donne toute son ambiance au jeu : stressante, oppressante et parfois malsaine.

A Plague Tale Innocence Hugo Amicia

Même si le fantastique est sous-jacent au jeu, il est facile de voir que la facette malsaine est surtout liée à l’horreur de l’époque Médiévale : la guerre et ses charniers, la peste noire, les rats au cri strident qui courent partout, la barbarie de l’Inquisition, le fanatisme de l’Église. Tout ceci était bien réaliste à cette époque de notre humanité, et le jeu se l’approprie avec brio. En y repensant, je trouve le fait que cela ait pu exister beaucoup plus effrayant que n’importe quel jeu d’horreur.

Construction d’une relation fraternelle

Au début du jeu, Amicia et Hugo ne se connaissent presque pas du tout : ils n’ont pas construit leur relation de frère et sœur car Hugo était enfermé en permanence dans sa chambre. Malade, en quarantaine, il recevait des soins en permanence chaque jour. Mais par la force des choses, ils vont cohabiter et on s’émeut de voir l’attachement d’Amicia grandir envers son petit frère.

Lui-même aime aussi beaucoup sa sœur, et ne manquera pas une occasion de lui demander de l’attention : il pose beaucoup (TROP) de questions pour comprendre ce qui l’entoure et se passe. Et parfois il fera des caprices, encore pire qu’Atreus de God Of War. Mais on peut pardonner à Hugo, qui doit perdre bien vite l’innocence de son âge (il a 5 ans) et agir avec maturité pour survivre.
Il sera souvent attendrissant lors de moments touchants, quand au détour d’un chemin vous trouverez une fleur. Hugo la mettra avec délicatesse dans les cheveux de sa sœur tout en expliquant quel est le sens relié à cette fleur. Les fleurs sont d’ailleurs un des trois types d’objets à collectionner dans le jeu, et seront répertoriées dans l’herbier d’Hugo.

Dans tous les cas, A Plague Tale Innocence nous montre que la vie, même si elle vous met face aux pires épreuves, permet aux gens de se rapprocher dans leur détermination à survivre, pour peu qu’ils le fassent ensemble !

Musique Maestro

L’ambiance musicale de A Plague Tale Innocence est le fruit du travail du compositeur français Olivier Derivière. Si son nom ne vous dit rien, sachez qu’il n’en est pourtant pas à son premier coup d’essai. En effet, il est derrière les bandes originales de jeux comme Alone in The Dark, Vampyr ou Remember Me. Vous remarquerez qu’il est dans son élément dans les jeux à ambiance sombre).

Ici, la musique nous prend et nous emporte dans l’aventure d’Amicia et Hugo. Elle met en valeur les moments d’émotion, d’oppression, d’angoisse ou d’horreur que vous rencontrerez. Digne de la bande originale d’un film, elle exacerbera vos émotions avec justesse, notamment avec ses accords d’instruments à cordes (guitare, violoncelle et dans une veine plus moyenâgeuse : la nyckelharpa et la viole de gambe).

La Geek VS A Plague Tale : Innocence

A Plague Tale Innocence est arrivé peu de temps après que j’ai terminé God Of War, un jeu qui m’a bien remué les tripes côté émotionnel. Je ne m’attendais pas forcément à un jeu de grande envergure pour A Plague Tale Innocence, mais quelle erreur !

Le jeu propose des graphismes magnifiques, très réalistes et très proches d’un soft triple A. De même, la bande-son émouvante, ainsi que le doublage francais de qualité m’ont convaincue qu’un studio n’a pas besoin d’être très grand pour produire un jeu vidéo

Côté scénario, même si on est loin d’un scénario très étoffé, quelques mystères et l’envie de savoir si nos héros vont être sains et saufs à la fin, suffisent pour nous accrocher une quinzaine d’heures.

Certains reprocheront le manque de combats ou de boss réguliers. Mais ceci est à l’image du gameplay épuré et pensé pour l’infiltration plutôt que l’affrontement direct. De plus, tout comme God Of War, la contemplation est une part importante de l’aventure. Quelques collectibles viendront satisfaire les chercheurs de succès.

Le jeu a connu un succès mérité, tel que des célébrités telles Sean Bean (Boromir dans le Seigneur des Anneaux) ont été touchées. Ce dernier lui a dédié un magnifique poème :

Enfin, même si vous aurez souvent envie de donner Hugo en pâture aux rats, son histoire avec sa sœur Amicia, m’a émue. Sûrement parce que je suis une grande sœur mais surtout car le jeu tourne toujours autour de cette relation grandissante et sans cesse remise en cause par les événements extérieurs.

Jeu testé à partir d’une version PS4 envoyée gracieusement par Focus Home Interactive. Source images : IGDB.com

Et votre avis ?

Et si vous souhaitez acheter ce jeu n’hésitez pas à passer par mes liens affiliés Instant Gaming ou Humble Bundle.

Sources utilisées pour les recherches liées à l’article :

  • http://www.histogames.com/HTML/news/2019/mai/013-interview-avec-sebastien-renard-directeur-narratif-de-a-plague-tale-innocence.php
  • http://www.jeuxvideo.com/news/973144/olivier-deriviere-quand-la-musique-se-met-au-service-du-jeu.htm
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Guyenne
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/A_Plague_Tale:_Innocence#Musique
  • https://www.telerama.fr/monde/la-genese-de-a-plague-tale-innocence,-sublime-jeu-video-entre-ombre-et-lumiere,n6266601.php

2 commentaires pour “A Plague Tale Innocence, survie médiévale dans univers pestiféré !

  1. Merci pour ce test ! J’ai appris plusieurs choses très intéressantes. En théorie, A Plague Tale Innocence a tout pour me plaire. Malheureusement, je redoute vraiment les phases d’infiltration. Vraiment, je suis NULLE là-dedans et ça ne m’amuse pas, à moins que ça ne soit l’inverse. :p Le jeu reste-t-il accessible ?

    1. Coucou, gros merci pour ton commentaire 🙂 Alors pour te rassurer, je suis aussi une quiche en infiltration, et j’ai quand même réussi. Avec l’acquisition des différents projectiles alchimiques ça change la vie : tu endors tes ennemis, tu leur envoie les rats dessus et hop t’es tranquille XD
      Donc pour moi le jeu est accessible, oui 🙂 Au pire si tu as peur, attends une promotion pour le tester 😉

Votre commentaire :

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :