Dead Or Alive 6 training Kasumi Hayate jeu de combat baston vs fighting Koch Media Koei Tecmo Ninja Team PS4 Xbox One Steam

Dead Or Alive 6, un reboot réussi de la saga ?

Dead or Alive 6 est arrivé le 1er mars 2019 sur PC, Xbox One et PlayStation 4. Nouvel opus de la saga de jeux de baston 3D mythique de la Team Ninja et Koei Tecmo, son défi était de réussir à redorer le blason de la saga. Cet épisode réussira-t-il à faire oublier que l’épisode 5 devait être le dernier round (Dead or Alive 5 Last Round) ? Vous le saurez en lisant cet article !

Oublier le passé pour jouir du présent

Tout comme ses concurrents de l’époque (Tekken, SoulBlade/SoulCalibur ou Mortal Kombat), la saga Dead or Alive plonge le joueur dans une grande histoire complètement improbable mais qui tente d’apporter une cohérence dans les affrontements. La DOATEC et ses équipes, toujours dirigées par Héléna Douglas, organise son sixième tournoi. Elle continue aussi ses tests sur les participants.

Le clan de ninja Mugen Tenshin affronte de nouveaux mais surtout d’anciens démons. Les autres protagonistes cherchent la gloire et la réussite dans le tournoi.

Rien d’extraordinaire me direz-vous. Je confirme mais cela reste cohérent et surtout d’anciens protagonistes refont surface. Dead or Alive 6 se veut une suite et un reboot de la saga. Et pourtant c’est aussi le meilleur épisode pour la découvrir.

Dead Or Alive 6 Marie Rose mariée bride costume jeu de combat baston vs fighting Koch Media Koei Tecmo Ninja Team PS4 Xbox One Steam

En quête de l’histoire

Dead or Alive 6 est un jeu de combat qui suit l’air du temps et propose donc un grand nombre de modes de jeux.

Le mode histoire qui était annoncé comme une véritable aventure, se révèle être une cuisante déception. Oubliées les anciennes versions de ce mode de jeu. Fini les dizaines de combats pour découvrir de courtes vidéos présentant un élément de l’intrigue générale.

Dans Dead or Alive 6, vous pourrez en moins d’une soirée suivre les différentes branches d’intrigue et les 56 combats qui vous seront nécessaires pour les achever. Petite note complémentaire, le dernier combat peut-être effectué avec les trois combattants phares de la saga mais cela ne vous apportera rien de plus que quelques phrases spécifiques à chaque personnage avant le combat.

Parmi les nombreux modes disponibles, du classique mode Arcade à l’attendu mode Online, on retrouve un mode qui fait fureur dans les dernières versions de nos meilleurs jeux de combats, le mode Quête.

 

Dans ce mode vous serez la poupée de NiCO, nouvelle venue dans la saga, qui mériterait de faire un tour avec une certaine Glados afin d’obtenir un véritable charisme pour son rôle de scientifique sans compassion. Celle-ci vous fournira plus de 130 missions à réaliser. Chacune d’entre elle aura trois objectifs à réaliser. Pour chaque objectif atteint vous gagnerez une précieuse étoile qui vous permettra de débloquer la prochaine série de missions à réaliser. Mais par-dessus tout, vous passerez du temps dans ce mode pour deux raisons.

Des objectifs variés…

La première est le défi croissant que présentent les objectifs des différentes missions. Au début, une simple victoire rapide et efficace sera suffisante. Mais plus vous avancerez et plus vous devrez faire preuve de ruse et de compétences pour réaliser les actions requises. Dans les dernières missions, la victoire restera nécessaire mais ne vous servira qu’à valider l’atteinte d’un objectif.

Attention, il y a quelques bugs d’obtention d’étoiles dans ce mode. Parfois vous validerez un objectif mais pas le second et en revenant dans le combat, vous aurez la joie de voir que l’étoile est posée sur celui que vous n’avez pas réussi. Cela va même jusqu’à l’obtention d’étoiles avant même que le combat commence (quête 26, 29).

Un autre point d’attention, les intitulés des quêtes ne sont pas forcément explicites. Parfois il est préférable de lancer le tutoriel pour savoir quel mouvement est réellement attendu.

Dead Or Alive 6 DOA Quest jeu de combat baston vs fighting Koch Media Koei Tecmo Ninja Team PS4 Xbox One Steam

…pour de nombreuses récompenses

La seconde est la plus précieuse pour le jeu, les récompenses. En effet, vous pourrez découvrir plusieurs manières de récupérer les diverses récompenses que propose Dead or Alive 6 en testant chacun de ses modes de jeu.

Mais s’il y en a un qui rapporte gros, c’est bien le mode quête. Les deux premiers objectifs de chaque mission vous rapporteront un maximum de pièces d’or. Et ces pièces vous serviront à acheter les différents objets déblocables du jeu. Elles serviront à acheter les tenues, les musiques et les différents éléments de l’encyclopédie.

Le troisième objectif vous permettra de débloquer un bien largement plus précieux. Remplir cet objectif permet de débloquer un élément de l’encyclopédie DOA. Pourquoi est-ce aussi précieux ? Uniquement car cela vous permettra de découvrir un élément de l’histoire des épisodes précédents de la saga.

Enfin, si vous réussissez à remplir les trois objectifs de la mission alors vous débloquerez aléatoirement des pièces de costume pour un personnage. Il est donc plus que nécessaire de finir le mode quête dans son intégralité.

Mais il ne faut pas s’imaginer tricher en recherchant la mission rapportant le plus et le plus facilement. Une fois les butins obtenus, il ne sert à rien de recommencer. Réussir une seconde fois une mission ne sert à rien et est une bonne raison de passer à la prochaine mission. Et ce sera fait avec plaisir.

Mais ce n’est pas l’unique intérêt de Dead or Alive 6.

Proposer beaucoup…trop ?

Revenons plus globalement au contenu de Dead or Alive 6 et surtout sur ses différents modes de jeu. Si vous n’avez pas touché à un jeu de combat durant ces trois dernières années, vous serez bluffé. Sinon, rien de neuf.

Le jeu possède un mode Arcade tout ce qu’il y a de plus basique. Vous affrontez vos dix adversaires d’un niveau prédéterminé. A l’instar d’un Dragon Ball FighterZ vous pourrez sélectionner la difficulté dès le lancement de la partie. Cela est un point positif quand on se souvient des deux minutes passées à la recherche des options de difficulté dans les anciens jeux.

En parallèle, vous trouverez le classique mode versus qui vous permettra aussi d’assister à des matchs infinis de CPU contre CPU. Ce dernier offre la possibilité de voir les récurrences de l’ordinateur et une partie des coups des différents personnages.

L’indémodable mode Training se verra voler la vedette par le mode Défi combo, comme dans tous les derniers jeux de combat. Dans ce mode, le défi consiste à réaliser toutes les commandes et combos possibles pour un personnage.

Et si cela ne vous suffit pas, vous pourrez réaliser les tutoriels du jeu. Attention, il y a deux choses à retenir. La première est que vous devez réaliser l’intégralité des tutoriels pour débloquer le trophée (il y en a 40 qui ont une à neuf étapes à réussir). La seconde est qu’ils sont vraiment corsés. Il vaut mieux les réaliser petit à petit au cours du mode Quête pour ne pas se dégoûter trop vite.

Je passe rapidement sur les modes Time Attack et Survie. Deux modes classiques sans rien à ajouter.

Sans tenir en ligne

Vient ensuite le mode Online. Je sens les e-sportif et les compétiteurs se réveiller enfin. Ne soyez pas déçus, mais ne vous réjouissez pas non plus. Dead or Alive 6 offre un mode online à l’ancienne. Pas de salle de discussion et une personnalisation qui paraît aujourd’hui limitée malgré les plus de 1000 titres pouvant être déverrouillés dans le jeu.

En termes de qualité de connexion, les serveurs pourront parfois vous faire mourir de rire ou fondre en larmes. Testé sur un réseau fibré, il m’est souvent arrivé de tomber face à des adversaires statiques, certainement suite à une perte de connexion. Assez lourd mais pratique pour la montée de niveau.

Mais là où ça fait mal, c’est quand le serveur répond en saccades. Vous tombez dans un framerate si bas que vous avez l’impression que votre adversaire se téléporte. L’horreur absolue quand vous jouez à un jeu basé sur la réactivité.

Dead Or Alive 6, un véritable marché aux puces

Laissons ce point gênant pour repartir sur un des grands intérêts des Dead or Alive et plus particulièrement pour ce sixième opus, le DOA Central. Dans ce mode, vous retrouverez la boutique de costumes et accessoires, celle des musiques, une liste d’anecdotes et surtout la bibliothèque de l’histoire de la saga.

Dead Or Alive 6 DOA Central Honoka jeu de combat baston vs fighting Koch Media Koei Tecmo Ninja Team PS4 Xbox One Steam

La boutique des costumes possède un gros défaut. Lors de nos pérégrinations dans le jeu, on débloque des éléments de tenues qui finiront par nous donner accès au hasard à la possibilité d’acheter une nouvelle tenue.

Sauf qu’une fois ceci fait, il faut sauter dans la boutique sous peine de ne pas savoir pour quel personnage il y a une tenue à acheter. En effet, il n’y a aucune alerte sur la grille des personnages permettant de savoir pour lequel un objet est disponible. On en arrive donc au point de ne même plus mettre les pieds dans la boutique.

Qui peut vite coûter cher

Mais que serait un Dead or Alive sans sa quantité affolante de costumes pour chaque personnage et ses variations toutes aussi nombreuses ? Bah, cela serait un Dead or Alive 6. En effet, le nombre de costumes disponibles dans le jeu de base est assez limité. Alors oui, vous aurez plus d’une dizaine de costumes pour chaque personnage. Mais en réalité, il s’agira de trois variations de couleurs pour trois vrais costumes différents.

Si vous souhaitez obtenir plus de costumes et profiter dignement des costumes affriolants de la saga Dead or Alive, il faudra payer. Oui, encore une fois, comme dans le précédent opus. Au lancement du jeu, il y a déjà presque plus de costumes en DLC que de costumes de base. Un travers qui mettra encore une fois les joueurs en émoi.

Il n’en est pas de même pour la boutique des musiques que vous explorerez avec plaisir à chaque visite pour débloquer les mélodies du jeu. Encore une fois, rien d’exceptionnel pour les puristes de la saga. On aura juste un énorme plaisir à retrouver les thèmes emblématiques de la saga. Je me répète, mais nous sommes ici dans un épisode qui cherche à regrouper tout ce que Dead or Alive peut nous offrir.

Un retour aux sources…

La saga Dead or Alive a marqué les esprits avec différents éléments lui permettant de tenir tête à ses concurrents mais ces éléments sont-ils encore des forces ?

Commençons par le plus central, le système de commande. Mix entre celui de la saga Tekken et celui de la saga Soul Calibur, vous affrontez des adversaires en arène 3D à l’aide d’enchaînements de touches afin de créer des combos dévastateurs mais sans véritables fioritures.

La prise en main des personnages est assez simple et rapide mais leur véritable maîtrise est digne de celle nécessaire pour la saga disparue des Virtua Fighter. Dead or Alive 6 ne déroge pas à cette règle et vous fournira par ailleurs un accès complet à la palette de commandes de plus en plus complexe de chacun des protagonistes.

Un autre élément phare de la saga est le fameux système de contre. Ce mouvement qui vous permet d’infliger de gros dégâts à votre adversaire fait son retour dans cet épisode. Il était devenu assez difficile d’exécuter le moindre contre dans Dead or Alive 5 et cela avait déclenché une certaine déception de la part des joueurs de plus bas niveau comme moi. Le retour aux sources et le plaisir de bloquer les attaques stratégiques de l’adversaire bien plus facilement est vraiment positif.

Enfin, si le passage à la 4K n’a pas pu être testé (mode non disponible pour Playstation 4 Pro), Dead or Alive 6 reste bien dans la continuité de la saga en assurant une fluidité maximale (en local) même si certains éléments ont été sacrifiés. Malgré cela, les effets visuels sont au rendez-vous et flattent l’égo de la console tout en gardant un aspect graphique « arcade » épuré dans certains niveaux.

…de la mauvaise montagne

Dans ce nouvel épisode la Team Ninja n’a pas hésité à remettre en cause un des fondements de la saga pour assurer une qualité graphique avancée tout en gardant un niveau de fluidité suffisant. Cet élément est le Tag Battle.

Ce système présent depuis le second épisode a marqué les rêves et les cauchemars des joueurs. Repris en partie dans Dragon Ball FighterZ, ce système permettait de réaliser des combos en alternant entre deux personnages sélectionnés pour les combats. Selon les combinaisons de personnages sélectionnés, différents types de choppes et d’animations amusantes ou sexy pouvaient être déclenchées durant les combats.

Quoi qu’on en dise, le choix de revenir au format « standard » de type de combats n’est pas bien passé auprès des joueurs. Je confirme que c’est une grosse part de l’âme de la saga qui s’est éteinte.

Et cela se retrouve dans le choix d’avoir ajouté le système de coups briseurs. Ce système mixant les super de Street Fighter par la nécessité de disposer d’un niveau de gauge à remplir et les X-ray de Mortal Kombat par la courte animation zoomant sur le choc reçu par l’adversaire, n’est pas assez fun pour un avoir sa place dans un Dead or Alive.

Mais ce point n’est pas le seul à m’avoir perturbé. Il en est de même pour la qualité des environnements et de leur animation.

Des environnements à étudier…

Dans les premiers épisodes de Dead or Alive, un des atouts du jeu était de proposer des environnements parfois assez peu travaillés graphiquement mais décomposés en plusieurs sous niveaux ou bourrés d’effets. Ma déception dans Dead or Alive 6 ne s’est pas située dans la refonte graphique de certains niveaux emblématiques mais dans le renouvellement des arènes de combat. En nombre limité, les arènes auraient parfois mérité un peu plus de soin.

Dead Or Alive 6 Arène festival chinois chinese jeu de combat baston vs fighting Koch Media Koei Tecmo Ninja Team PS4 Xbox One Steam

La rivière de l’arène jurassique est découpée à la hache et gâche le travail effectué sur les animations des ptérodactyles (même si on s’en lasse vite) et les effets de transparence de l’eau, surtout qu’il n’y a aucune éclaboussure qui soit gérée. Un détail, oui, mais qui est important pour donner de la vie aux zones de combats.

Il en est de même pour la zone parking/chantier/casse automobile (rayer la mention inutile). Dans cette arène, les murs sont constitués de voitures et camions dont la modélisation est à peine digne de la version Playstation 4 de L.A. Noire. Si encore on avait des véhicules qui défilaient ou explosaient pour libérer le passage vers une autre partie du niveau, cela aurait été acceptable. Mais ce n’est pas le cas.

Et pourtant, le jeu regorge de pépites comme le niveau de l’épave avec son kraken déchaîné et la soute remplie d’or qui m’a rappelé fortement celle d’un combat dans Uncharted 4. Il est toujours aussi plaisant de faire tomber ses adversaires des toits des immeubles et de les voir chuter sur plusieurs étages. Et il en est de même lorsque l’on voit son adversaire exploser contre les lasers de l’arène du tournoi.

… et des tenues à retravailler

On retrouve le même effet avec les combattants et leurs tenues. Un énorme travail a été effectué sur la modélisation des personnages et leurs mimiques. Cependant, la variété des tenues est affligeante. Et par-dessus tout, l’ajout du système de destruction des vêtements est parfois ridicule.

Il est plaisant de faire tomber un masque ou un accessoire d’un adversaire lors des gros combos ou de l’exécution des coups critiques. Mais quand on constate que les défaites des adversaires n’entraîne l’arrachage que d’une même zone de tissu au milieu du ventre du personnage, quelle que soit sa tenue, on se retrouve déçu.

Quand on compare avec la destruction des armures et tenues possibles dans SoulCalibur 6, on regrette déjà le pack de tenues inspirées de Senran Kagura qui était présent dans Dead or Alive 5.

Dead Or Alive 6, un bon jeu de combat mais pas un DOA

Dead or Alive 6 est un jeu totalement déséquilibré. Il est à la fois beau et fluide mais on a souvent l’impression que les choses ont été bâclées.

Le jeu propose un renouveau pour la saga en gardant ce qui en faisait son originalité mais en renonçant aux systèmes qui l’ont propulsé au statut d’incontournable.

Si on prend le jeu en son sens premier de jeu de combat dernière génération, il est très bon. Le jeu est fluide, agréable, accessible et visuellement plaisant.

Mais si on se retourne sur le passé de la saga, on remarque que ce qui en avait fait tout l’attrait a disparu. Où sont passés les protagonistes avec leur plastique et surtout leurs tenues provocantes ? Quelle est la véritable raison pour avoir supprimé les tag qui pouvaient changer la donne et apportaient un lien entre les personnages ?

Pourquoi nous priver du plaisir de recommencer vingt fois le mode arcade avec un personnage pour en débloquer toutes les tenues réellement variées ? Pourquoi avoir intégré le système de coups briseurs qui cassent fortement le rythme enflammé des combats ?

Dead or Alive 6 est un jeu qui mérite une place dans votre bibliothèque malgré ses imperfections, que vous découvriez la saga ou que vous ayez déjà passé des centaines d’heures sur les précédents opus. Je ne vous dis pas qu’il est le jeu de combat ultime. Je dis juste qu’il offre ce qu’on attend de lui. Même si on aurait aimé plus.

Jeu testé à partir d’une version Playstation 4 envoyée gracieusement par Koch Media.

Acheter ce jeu ?

Encore merci à Cylek (suivez-le c’est une valeur sûre 😉) pour son test. Découvrez aussi tous les autres tests de JEUX VIDÉO ►ICI◄ & mes streams TWITCH ! Et n’hésitez pas à me suivre sur Twitter et Instagram.

Un commentaire pour “Dead Or Alive 6, un reboot réussi de la saga ?

  1. Personnellement, j’ai adoré cet opus, et m’a fait même aimer à nouveau la licence. Je trouve le titre plus mature que les autres, et moins basé sur le côté boobies des personnages. D’ailleurs, Nico en est un bel exemple. Pour l’histoire des costumes, personnellement, je m’en fiche car cela n’apporte rien aux statistiques des personnages, donc je peux très bien m’en passer (même si ça fait plaisir d’en débloquer quelques uns, notamment ceux des précédents titres, avec les missions). Au niveau du gameplay, je trouve que c’est plus nerveux, et c’est une bonne chose. Et petit bonus pour le terrain dans le Jurassic avec son animation complètement WTF !!

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
JE SUIS EN LIVE ❤
CURRENTLY OFFLINE