Accueil / JEUX VIDÉO / Dragon Ball Fusions – Voyage de dimensions en fusions

Dragon Ball Fusions – Voyage de dimensions en fusions

Coucou mes petits lapins, aujourd’hui, j’ai la lourde tâche de remplacer provisoirement votre geekette préférée pour vous parler du nouveau jeu made in Bandai Namco : Dragon Ball Fusions sur Nintendo 3DS.

Que peut apporter le petit nouveau ?

Inutile de vous énumérer le nombre de jeux que la licence aux 7 étoiles a fait développer, mais prenons le temps de nous attarder sur Dragon Ball Fusions parce que la question que l’on est en droit de se poser, c’est : que peut-il vraiment apporter de plus à cette longue série sans perdre les joueurs ?

Fuuuuuuuuusion AH !

Vous l’aurez compris, le vrai plus de ce nouveau jeu, ce sont les fusions. Vous en rêviez, maintenant, c’est possible. Fini les fanarts de fusions toutes plus improbables les unes que les autres, Bandai-Namco l’a fait pour vous. Aujourd’hui, vous pourrez faire fusionner Goku et Broly ! Heureusement, ça ne s’arrête pas là.

Quel est le contexte ?

Vous et votre ami, qui est aussi votre rival (Piniji), décidez de faire appel à Shenron pour organiser le plus grand tournois de tous les temps en réunissant les combattants de tous les univers. Jusque-là, pas grand-chose de bien original, mais, car il y a toujours un mais, vous allez évoluer dans un univers parallèle quitte à dire f*** à la chronologie bourré de failles spatio-temporelles car vous l’aurez compris, la grosse tendance, ce sont les multiverses. Ainsi, vous allez vous retrouver dans une équipe de 5 combattants comprenant : Goku enfant, Sangoten, Trunks et la petite mais badass Pan. Comment vous, dire, juste « ouah! » du bon gros fan service.

Dragon Ball Fusions

Vas-y, parle-moi de Dragon Ball Fusions copain!

Déjà, votre avatar. Chose à laquelle je ne m’attendais pas du tout, nous avons droit à une personnalisation poussée de notre héros. Ce qui fait bien plaisir, il faut l’admettre. Le gameplay est très sympa et intuitif, d’autant plus qu’au niveau des combats, c’est du tour par tour, enfin presque. Dans tous les cas, c’est un RPG donc ça me convient 😉

La Baston!

Concernant le gameplay, vous évoluez dans un monde assez vaste et votre liberté de mouvement est plutôt intéressante. Vos combats se présenteront ainsi : du 5 contre 5 (sauf exception), dans des arènes de taille variable. Pour savoir qui frappe le premier, vous devez voir quel est le personnage le plus rapide de votre timeline. Des combinaisons et des choix tactiques multiples s’offrent à vous et chaque coups peut avoir des conséquences sur cette timeline. Par exemple, si vous sortez un ennemi du ring, vous avez de grandes chances de pouvoir frapper à nouveau.
Aussi, il y a plusieurs types d’attaques ; direct (au corps à corps), à distance (attaques de ki) ou bien encore des capacités spéciales enseignées à vos personnages. A cela s’ajoute aussi l’évolution à cinq et les attaques zenkai, indispensables pour recruter de nouveaux personnages. Une fois que votre attaque est lancée, faites attention à ne pas vous faire bloquer, ou pire, contrer. Comme pour Budokai, vous devrez gagner votre duel de vague de ki mais attention, c’est moins facile car vous devez juste appuyer très vite sur votre touche et non pas faire tourner un joystick.

Le design et l’ambiance sonore

Autre point sur que j’ai apprécié, ce sont les graphismes. Ce mélange Kawaï et badass est très attractif, je pense notamment aux voix japonaises et aux poses de notre chère petite Pan lorsqu’elle exécute la capacité « Explosion Féminine » mais aussi aux univers dans lesquels nous progressons à la fois riches détails et hauts en couleurs ; très agréable tout ça.
Et que dire des musiques, un vrai régal, j’ai même eu l’impression de jouer à Budokai 3 qui, au passage est mon jeu préféré de Dragon Ball sur PlayStation 2 !

Tu veux tous les personnages ? Ben tu vas en chier !

Déjà, il faut obligatoirement finir le jeu, et comment dire : ça va être long ! Pour obtenir des héros comme Goku, Vegeta, Raditz et les autres, il va falloir farmer les gars et ouvrir un bon nombre de brèches grâce à vos explosions de ki. En plus attention, il n’est pas sûr de les recruter à tous les coups, donc accrochez-vous pour  faire les fusions dont vous avez toujours rêvé !

Ah justement, les fusions ?

Pour moi, c’est peut-être le plus gros bémol du jeu : Dans les bandes-annonces, j’avais l’impression que j’allais pouvoir faire fusionner n’importe qui. Je pense que c’est ce que la majeure partie des joueurs pensaient également MAIS on en est loin en fait et je dois dire que c’est très frustrant… premièrement, chaque personnage possède une grille des personnages avec qui il peut fusionner (dans les fusions EX, à l’aide du bracelet donné par Bulma). Et là où certains personnages peuvent fusionner avec 2, 3 voire plus, d’autres ne peuvent tout simplement fusionner avec personne, comme je disais : frustrant ! Après, je reste admiratif du fait qu’on arrive malgré tout à obtenir des personnages ultra puissants notamment par la méga fusion à 5 et grande fierté : en fusionnant mon perso et celui de Goku enfant, j’ai obtenu un héros qui ressemble presque à l’identique à SonGoku actuel #fandeGoku. (Pas très original, j’avoue)

Donc, t’as kiffé ? Avoue-le.

Ben pas tant que ça mes petits lapins. Mais WTF ?! Il est vrai que, dit comme ça, Dragon Ball Fusions semble être un bon jeu. Je m’explique : premièrement, il peut arriver d’avoir des difficultés à lire le texte qui est par moments trop resserré voire compressé. A cela s’ajoute une lassitude des combats d’entraînement trop nombreux et surtout trop longs à mon goût. Mais ce qui est vraiment insupportable, c’est le rythme : pour pouvoir progresser, vous devez récolter des énergies de diverses couleurs pour débloquer des lieux ou ouvrir des brèches. Pour les obtenir, vous devez combattre un nombre INCALCULABLE d’équipes aléatoires sans être sûrs de récolter l’énergie nécessaire. Autrement dit, on vous bride l’exploration, ce qui est très frustrant tant les univers sont immenses. Voici ma technique pour jouer sans se lasser: jouer un peu, mais jamais, au grand jamais, un après midi. Vous devriez avoir fini le mode histoire (sans les quêtes secondaires) en une dizaine d’heures ce qui est très bien par rapport à tout ce que propose le jeu et son côté répétitif.

Bunny Movies VS Dragon Ball Fusions

Tout dépend de vos attentes.J’aime beaucoup l’univers Dragon Ball que ce soit Dragon Ball Z, Kai, Super et même GT (mon préféré). Donc en mettant de côté ces défauts, quand je joue, je suis content de faire mes combats, fusions et balades inter-dimensionnelles mais je sais de suite quand j’en ai marre. Aussi, si vous ne connaissez pas du tout cet univers, ce jeu va avoir des difficultés à vous plaire mais ce n’est que mon avis. Dragon Ball Fusions est très beau visuellement mais a de petites lacunes. Dans tous les cas, ce nouveau-né va trouver sa place, c’est garanti 😉

J’ai aimé :

♥ L’ univers et ses graphismes
♥ L’ambiance générale du jeu et des combats
♥ Les musiques et les voix
♥ Le gameplay très intuitif

Je n’ai pas aimé :

♥ La lecture de certains textes trop écrasés (avec 2/3 fautes de traduction par ci par-là)
♥ Un peu trop de répétitions dans les combats
♥ La progression volontairement bridée et donc lassante
♥ Les Fusions EX

AUTEUR: @Bunny Movies / BunnyMovies.fr

tipeee la geek en rose

 

Lisez aussi :)

nintendo spotlight e3 2017

NINTENDO Spotlight E3 2017: résumé et impressions

Le Nintendo Spotlight E3 2017 clôturait la grand messe des jeux vidéos.Découvrez le résumé de la conférence Nintendo Spotlight E3 2017 et mes ressentis.

2 Commentaires

  1. GT est ton préféré (⊙o⊙)? mais mais mais….. ok… >.<'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :