Home / JEUX VIDÉO / Dragon Quest VIII, adaptation 3DS réussie d’une aventure épique

Dragon Quest VIII, adaptation 3DS réussie d’une aventure épique

Salut mes Kirbys, je suis très heureuse d’écrire ce test car cela faisait un moment du fait de problèmes personnels. Et il aujourd’hui s’agit de Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit sur 3DS qui est particulier dans le monde du jeu vidéo et aussi une excellent opus! Pourquoi? Vous le saurez dans ces prochaines lignes.

Dragon Quest VIII: L’Odyssée du Roi Maudit, adaptation de l’opus Playstation 2

Avant d’être porté sur 3DS, Dragon Quest VIII est sorti en 2006 sur Playstation 2 (2004 au Japon). Il a une valeur historique dans nos contrées, car il s’agit du premier opus de la saga sorti en Europe. Il nous aura donc fallu attendre 20 ans pour découvrir cet univers riche et plein d’humour. On notera des améliorations et des différences par rapport à la version originale qui sont:

♥ Apparition des monstres en temps rééel (et plus en aléatoire)
♥ Deux nouveaux personnages (Ruby et Morry)
♥ Simplification de l’alchimie
♥ Un nouveau donjon difficile
♥ Ajout de nouveaux chapitres et quêtes
♥ La possibilité de prendre des photos dans le jeu

Une histoire à la fois simple et complexe

Vous commencez l’aventure sans aucune introduction préalable. Vous êtes juste un héros sans-nom accompagné d’une espèce de troll et d’une superbe jument. Et vous découvrez petit à petit l’histoire: vous êtes les trois survivants d’une malédiction lancée sur le royaume de Trodain par le sorcier Dhoulmagus. Le troll et la jument ne sont autres que le roi et la princesse du royaume. Et tout au long du jeu vous allez tenter de retrouver le sorcier, avec l’aide de compagnons rencontrés pendant votre aventure, afin de défaire son sort maléfique. Comme dans tout Dragon Quest qui se respecte, de nombreux éléments étoffant l’histoire feront leur apparition au fur et à mesure de votre périple. Vous pourrez d’ailleurs vous diriger grâce à la mini carte sur l’écran bas de la console.

dragon quest VIII Trodain princesse princess roi king

De l’importance de l’entraînement

Dragon Quest VIII est, comme ses prédécesseurs, un jeu sans pitié. Il faudra entraîner vos personnages mais pas seulement monter vos niveaux. En effet, chacun peut utiliser différentes armes (épées, lances, boomerangs, haches, massues, faux, poignards, fouets, bâtons, arcs) dont vous pouvez augmenter la maîtrise. Pour cela, il faudra attribuer les points de compétence gagnés à chaque niveau. Dès que vous franchirez un palier vous apprendrez une capacité utilisable dès que vous équipez l’arme concernée. Je ne vous cache pas que le but ultime est d’être le maître de toutes les armes utilisables.
Aussi, au cours de l’aventure, vous trouverez des graines spéciales, à donner à vos personnages pour améliorer vos statistiques (Force, Agilité, Endurance, Sagesse, Attaque, Défense, Max PV, Max PM). Sinon petite astuce de radine: connectez vous sur Internet via « Télécharger des objets bonus » (menu « Divers ») pour obtenir un objet utile GRATUIT.

Spécificités liées aux combats

En plus de l’entrainement, il y a plusieurs choses propres aux combats dans Dragon Quest VIII:

♥ Il vous faudra équiper vos personnages pour être au top, vous pourrez le faire soit directement après un achat, soit en stockant les équipements appropriés dans le sac de vos personnages. Vous ne pourrez pas les utiliser si vous les mettez dans l’inventaire général.

♥ Les monstres vous attaqueront ou vous fuiront selon votre niveau. Esquivez les si vous ne vous sentez pas à la hauteur pour éviter une cuisante défaite.

♥ Certains monstres auront une bulle avec des épées se croisant au dessus de leur tête. Ce sont des monstres particuliers à attaquer dans le cadre de certaines quêtes.

♥ Au cours de l’aventure vous pourrez recruter des monstres, qui s’allieront à vous et vous aideront lors de la baston.

♥ Vous aurez plusieurs choix d’actions lors de vos combats: combattre, intimider, vitesse (accélération des combats), fuir, tactique (le fameux mode pour flemmards). L’option « Combattre » vous offre d’autres actions: attaquer, sorts (indépendant des armes équipées), aptitudes (dépendant des armes équipées), objets, défense, tension.

♥ La tension est une abilité très utile car elle va vous permettre d’attaquer avec des dégâts maximum, mais il vous faudra l’utiliser plusieurs fois d’affilée. Toute autre action effectué entre temps, fera retomber la tension à 0.

♥ Pendant les combats, utiliser un fromage vous permettra de faire appel à Munchie, le mignon petit rongeur du héros. Il ne pourra venir que deux fois par combat.

♥ Ce n’est pas trop expliqué dans le jeu, mais vos personnages sont chacun résistants à un type de magie (foudre pour le héros, feu pour Yangus, vent pour Jessica, glace pour Angelo).

♥ L’option « Soigner Tous » du menu « Divers » vous sera très utile entre chaque bataille pour guérir d’un coup vos personnages.

♥ Toujours dans le menu « Divers », l’option « Tactique » vous permettra de choisir les stratégies de combat de vos personnages si vous lancez les combats en mode Auto.

Dragon Quest VIII monstre monster

Un pro de l’achimie tu deviendras

Un des aspects importants de Dragon Quest VIII (comme dans de nombreux autres jeux de la saga) est l’Alchimie. Votre Alchimarmite vous permettra de vous affranchir des boutiques en fabriquant vos potions, et SURTOUT  vos équipements et armes. Je vous préviens de suite: le must pour être un alchimiste accompli est de fouiller toutes les bibliothèques du royaume pour trouver les recettes et de garder absolument TOUS les objets que vous trouverez.

Dragon Quest VIII, passion de la photo

La plus grosse nouveauté, par rapport à l’opus original, est la photographie. En effet, vous pourrez prendre en photo vos personnages dans des poses plus ou moins flatteuses. Mais vous pourrez surtout réaliser les quêtes photographiques de Rémi Zopoin, l’expert en clichés de Port Espérance. Il vous donnera plusieurs missions, et les réaliser vous permettra de remplir des cartes à tamponner. Chaque carte finie vous fera gagner une récompense.

Les Graphismes

Le character design a été confié à Akira Toriyama, dont on reconnait la patte au premier coup d’œil. Le est résultat soigné et varié, que ce soit les personnages ou bien les multiples monstres du bestiaire. Chacun est identifiable et on s’amuse a trouver des ressemblances avec certaines oeuvre du mangaka. Ce design fait la force de la saga, et Dragon Quest VIII en bénéficie.

Concernant les décors et les lieux, j’ai trouvé la carte principale moins soignée que les villes. Dans le sens où la carte se limite à un environnement rempli de monstres. En revanche, quand on entre dans les villes, tout est beaucoup plus fourni et détaillé. Avec une ambiance propre à chaque lieu suivant que ce soit un village, une grande métropole ou une ville bourgeoise… De même pour les donjons.

Quid de la 3D? Bien qu’adapté sur 3DS, je jeu n’a pas intégré l’utilisation de la 3D augmentée. Et honnêtement, je trouve ça mieux, car le jeu n’en a pas besoin.

Musique Maestro!

Composée par Koichi Sugiyama (c’est monsieur OST de la saga), la bande-son de Dragon Quest VIII est familière et inspirée. Familière car, outre les créations originales, elle reprend les thèmes du tout premier opus, comme le font les précédents. Inspirée car elle traduit bien l’ambiance dans laquelle on se trouve à chaque fois: tension, baston, moment épique ou triste, le tout avec ce côté décalé typique de la série.

La Geek En Rose VS Dragon Quest VIII la geek en rose good game logo studio QI

Dragon Quest est une licence que j’affectionne, notamment le neuvième opus (Voir Dragon Quest IX~ L’été, saison des jolies Figues sucrées). Cet épisode est passionnant, car on est immédiatement absorbé dans l’histoire qu’on veut connaître, et dans cet univers que l’on veut fouiller. L’OST et le design sont de qualité, et la remasterisation est soignée. L’humour et les jeux de mots allègent des situations parfois sombres. J’ai été surprise car je pensais que le jeu serait en anglais (voir ma news chez Geek Junior) alors quelle satisfaction de découvrir le texte en français.
Les seuls défauts sont une interface vieillotte et le farming intensif requis pour avancer . Pour conclure, c’est un épisode délicieux que je vous recommande si vous êtes amateur des RPG immersifs au gameplay classique mais efficace et qui laissent un souvenir marquant dans votre mémoire de joueur.

J’ai aimé:

♥ Une durée de vie énorme (plus d’une centaine d’heures pour finir l’histoire et toutes les quêtes)
♥ Les nouveautés apportées dans cette adaptation
♥ L’univers graphique soigné
♥ La bande-son au top et reconnaissable
♥ La complexité du jeu
♥ Retrouver des éléments récurrents dans chaque opus (bestiaire, églises, alchimie, musiques…)

J’ai pas trop aimé:

♥ Les menus un peu vieillots
♥ Le farming forcé

Pour finir, voici la bande-annonce officielle, pour vous donner un aperçu de ce qui vous attend:

Jeu testé à partir d’une version reçue par LaBoite Com Concept pour Nintendo.

tipeee la geek en rose

About lageekenrose

Blogueuse made in Toulouse, le jeu vidéo me fait voir la vie en rose. Née en même temps que Zelda et toujours en quête de découvertes vidéo-ludiques, j'aime partager mes trouvailles et expériences.

Check Also

aukey high tech

AUKEY, produits high tech minimalistes et efficaces

Il y a quelques semaines j'ai reçu trois produits de la marque AUKEY! Après test complet (incluant des chutes) retrouvez mon verdict!

One comment

  1. Haaaa ça me donne tellement envie de me relancer dans l’aventure. Ils ont l’air d’avoir fait du très bon boulot pour ce remake. J’aimerais bien avoir une version PC / Steam pour y jouer tranquille chez moi.
    Super article coupine 👊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :