fairy tail membres natsu lucy erza wendy grey

Fairy Tail ou Fairy Fail ?

Connaissez-vous le manga en 63 tomes Fairy Tail ou son adaptation en plus de 300 épisodes ? Si ce n’est pas le cas, je vous conseille de vous plonger dans ce shônen de Hiro Mashima avant d’aller plus loin.

Nous allons aborder ici même le sensible sujet du jeu Fairy Tail sorti le 13 juillet 2020 sur PlayStation 4, Nintendo Switch et Steam. Porté par Koei Tecmo Games et GUST Studios le projet Magie x Guilde x JDR nous réserve bien des surprises.

Soyons honnêtes. Le jeu est réservé aux fans ou aux personnes ayant déjà plongé dans l’univers de Fairy Tail.

Contrairement aux titres habituels basés sur le shônen One Piece, Fairy Tail nous propose un véritable RPG avec ses qualités et ses défauts.

Le jeu a subi de lourdes critiques pour sa traduction lors de son lancement. Les correctifs apportés day one ont cependant permis de ramener le jeu sur le droit chemin.

Personnellement, je n’arrive pas encore à me faire d’avis sur le jeu. J’y suis resté accroché pendant plus de 60 heures et je passerai une bonne dizaine d’heures complémentaires pour le platiner.

Et pourtant, je regrette le fait que ce jeu soit dédié aux fans de Fairy Tail. Mais en tant que joueur, ce sont surtout les déséquilibres dans la progression du jeu qui m’ont le plus perturbé.

Soyons Happy de retrouver la guilde !

Je vais lancer un SPOILER ALERT, même si ça ne le sera que pour ceux qui ne connaissent pas la série ou le manga.

Le jeu Fairy Tail prend place à la fin de l’arc de l’île Tenro lors de l’affrontement avec les sept frères du purgatoire et leur maître. Ces combats servent d’introduction au système de combat. Celle-ci prend fin avec la disparition des membres de la guilde pendant 7 années.

Le jeu vous propose alors de reprendre en main l’histoire de la guilde avec l’arc de l’an X791 et la déchéance de la guilde.

L’arc du grand tournoi de la magie occupe le tiers de la durée de vie du jeu, si on y ajoute l’arc Eclipse. Le second tiers est occupé par l’arc Tartaros (incluant le détour par l’arc du Village du Soleil). Et c’est ici que le jeu prend fin.

Du moins c’est ce que l’on veut nous faire croire. En effet, l’épilogue du jeu n’est autre que l’arc Avatar. Oui, nous allons reconstruire par deux fois la guide. Et non, il n’y a pas d’histoire alternative.

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur la Lucy

L’avantage d’avoir choisi le style RPG pour retranscrire l’histoire de Fairy Tail est de disposer de quêtes secondaires.

Ainsi, tous les chapitres spéciaux, les épisodes secondaires et autres joyeusetés sont présentes. Ils sont disponibles sous forme de missions de guilde ou de missions d’histoire de personnages.

Et des références sont tout de même faites aux OAV et films qui n’ont pas pu être intégrés. D’ailleurs, les tenues alternatives qui sont disponibles au rang 4 en font partie (attention, j’ai écrit rang pas niveau).

On peut regretter de ne pas réaliser en détail toutes ces aventures souvent loufoques. Mais il faut aussi savoir se contenter de bonnes missions simples et rapides résumant l’utilité de ces éléments dans l’univers de Fairy Tail

fairy tail lucy explore akane beach

Une progression en trois temps…

En parlant de rang et de niveau, arrêtons nous sur le système du jeu et son impact sur la progression du joueur. Je vais vous faire aimer ou détester le chiffre 3.

Alors commençons par les trois types principaux de progression des personnages.

Le plus simple, les niveaux. Normalement limités à 99, vous pourrez après la fin du jeu (donc l’épilogue) accéder à votre seconde source de magie et repartir pour 99 niveaux de plus. Et voir même ouvrir votre troisième source de magie si vous êtes fous.

Viennent ensuite les rangs de personnages. Au nombre de dix pour chacun, ils permettent de renforcer votre personnage. Diminution de la consommation de magie, renforcement divers, obtention de la tenue alternative et surtout déblocage de l’accès à volonté à votre technique ultime normalement accessible uniquement lorsque vous êtes en état d’éveil.

Ces rangs sont débloqués au fil du jeu en réalisant les quêtes d’histoire de chaque personnage. Attention, il faut ensuite les payer en points de renommée uniquement obtenus en réalisant des missions de guilde.

… pour unir les gens

Et comme nous faisons partie d’une guilde, l’entente entre ses membres est un moyen primordial pour la faire évoluer. L’utilisation de combinaisons variées de personnages dans votre équipe permet de faire évoluer les liens entre les membres. Il y a trois niveaux de lien à atteindre par duo de personnage.

Au-delà du fait de débloquer des échanges spécifiques entre ces protagonistes, ce lien augmente les dégâts de la super-attaque de groupe. Si vous souhaitez débloquer le niveau 2 de la technique coopérative, c’est un passage obligé. De même si vous tentez de réussir la chaîne ultime à plus de 1 millions de points de dégâts. Pour ma part, elle s’est réalisée en trois fois cinq attaques face à des adversaires trois fois plus nombreux et sans cheval de Troie.

fairy tail happy carla panther lily

Une valse à trois temps …

Je vais tenter d’arrêter avec les trois. Promis. Mais je n’y peux rien si, malheureusement, le rythme du jeu est coupé en trois selon le découpage que je vous ai précédemment présenté.

Lors de la première partie allant jusqu’à la fin du grand tournoi des jeux magiques, le joueur alterne entre les missions faisant avancer l’histoire globale, celle des personnages et les missions de guilde. Votre but est alors de grimper les échelons de rang de guilde pour remonter au moins jusqu’à la septième place.

Vous pourrez ainsi débloquer des missions de guilde allant jusqu’au rang B. Et faire progresser vos personnages au-delà du niveau 45 si vous souhaitez aborder sereinement la finale des jeux. Personnellement, j’ai poussé mon équipe au niveau 60. Même si les points de rang de guilde n’étaient plus comptabilisés.

… qui n’offre pas toujours le temps …

Lors de la seconde partie du jeu, vous n’aurez d’autre choix que d’avancer dans le jeu d’une traite. Durant l’arc Tartaros, vous ne ferez retournerez plus à la guilde si ce n’est pour faire progresser l’histoire. Les missions de guilde ne sont plus disponibles. Les quêtes d’histoire de personnage, n’en parlons pas.

Ce passage a été assez frustrant pour moi. J’aime avoir la possibilité de faire évoluer mes personnages pour ne pas risquer de me faire rouler dessus par mes adversaires. Sur la fin de cet arc et donc du jeu, j’ai commencé à avoir des sueurs froides. Je voyais le niveau des adversaires augmenter beaucoup plus rapidement que le mien. Et les possibilités de prendre de l’expérience sont très réduites, voir inexistantes.

… et qui paraît mille temps

Une fois le supplice terminé et arrivé à l’épilogue, Fairy Tail est à vous ou plutôt à personne. La fin de l’affrontement avec vous savez qui a marqué la dissolution de la guilde. Et surtout le départ de Natsu et Happy pour leur voyage d’entraînement. Un an plus tard, nous revoici à Magnoria. Tout le monde est reparti faire sa vie.

Nous devons retrouver les membres de la guilde. Réaliser les missions permettant de les faire revenir. Les points de rang de guilde sont à nouveau décomptés.

Et la cerise sur le gâteau est que nous disposons enfin de l’accès au concours de mage de rang S. Ceci ouvrant, par ailleurs, l’accès aux missions de guilde de même rang. Ainsi qu’à la seconde et la troisième source de magie.

On a alors toute liberté dans les missions de personnages. On multiplie par deux la taille de la map (malheureusement c’est la vérité). Et on peut surtout enfin jouer complètement au jeu.  Et devenir la guilde numéro 1.

Ouf !

fairy tail interieur batiment guilde

Tous les éléments d’un bon RPG

Comme abordé précédemment, le jeu Fairy Tail est un RPG classique. Il ne cherche pas à révolutionner le genre mais sait en prendre les bons éléments.

On retrouve les systèmes d’évolution de personnage plus qu’éprouvés. Et les limites classiques de ce système sont parfois dépassées avec de bonnes astuces. Comme la seconde source de magie qui permet de reprendre niveau 1 une fois le niveau 99 atteint ainsi qu’un certain nombre d’adversaires tués.

Le système de tour par tour sans contrainte de temps permet de laisser le jeu accessible à tous. Et combiné avec les zones d’attaques positionnées dans un carré de 3 par 3 (oui encore une fois), on obtient un minimum de stratégie à développer sans réellement se prendre la tête. Quoique. Il faut tout de même prendre en compte la composition de l’équipe afin de disposer de personnages pouvant couvrir un maximum de zones.

Le système de notation de la force des attaques combiné au fait que le nombre de techniques par personnage reste limité est aussi astucieux. L’augmentation du niveau de personnage permet d’augmenter le niveau de dégâts de la technique tout en augmentant la consommation de points de magie. On passe du niveau normal, au « vrai » puis « ultime ». Le fait de ne pas connaître à quel niveau de personnage l’attaque sera améliorée donne un petit côté Pokémon fort sympathique.

Une réponse au sujet Lucy

L’une des plus grosses questions des fans et des joueurs concernait le personnage de Lucy Heartfilia. En effet, comment un personnage humain ne faisant qu’utiliser des esprits pour se battre allait être intégré dans un RPG au tour par tour. Tout simplement en lui offrant des attaques simples peu efficaces (coup de pied et fouet) et en lui permettant de réaliser des invocations rapides à la Final Fantasy. D’ailleurs Urano Metria me rappelle un certain Orbital par le temps de sa vidéo d’invocation.

Nous disposons à travers le personnage de Lucy d’une preuve que les équipes de Koei Tecmo et de GUST Studios ont réfléchi au mieux à cette adaptation de l’univers de Fairy Tail.

Nous ne disposons pas de toute l’histoire de Lucy au sein de la guilde (ou de manière extrêmement résumée). Les moments critiques de son histoire comme la perte de son père, le sacrifice d’Aquarius ou ses sentiments pour Natsu ne tirent pas de larme au joueur car la mise en scène n’est pas au rendez-vous.

Et pourtant, on s’y accroche. On veut avancer et découvrir le personnage. On le fait, et on y prend plaisir tout comme lors de la lecture du manga ou le visionnage de l’anime. 

fairy tail lucy invocation leo

Un jeu développé pour Nintendo Switch

J’ai eu la chance de pouvoir tester la version Playstation 4 de Fairy Tail. Et pourtant, je vous annonce directement qu’il a certainement été pensé pour fonctionner sur Nintendo Switch. Pourquoi ?

Tout simplement car on dispose d’un jeu qui est largement inférieur à ce que la console est capable de réaliser. Je ne le compare pas aux derniers gros titres de la génération Playstation 4/Xbox One. Je constate juste les limites que l’on ne retrouve même pas sur des jeux comme One Piece Pirate Warriors 3 datant de 2015.

Le jeu subit des ralentissements dans son animation (invocations, vidéos) même sur Playstation 4 Pro. La résolution des textures est très basse et le jeu semble avoir subit un lissage pour sa version PS4. La construction 3D est propre mais on voit très clairement la pixellisation des textures ou ombres liés à la trop faible résolution de développement du jeu.

Il en est de même avec le nombre de personnages présents dans les villes et la profondeur d’affichage parfois très restreinte pour les éléments mouvants alors que le décor s’étend à perte de vue. Cela a généré des retours extrêmement négatifs des joueurs de la version Steam. En tant que joueur console, je n’ai pas été plus choqué que cela.

Et même si les ralentissements restent pour moi incompréhensibles, j’ai apprécié la propreté du travail de modélisation. On peut rechigner sur le niveau de détail et le fait que le jeu d’ombre repose sur les textures (entraînant l’effet armures élastiques). Mais au moins le jeu est propre et tout aussi vivant que Trails of Cold Steel III .

fairy tail attaque natsu

À la redécouverte d’une belle famille

Fairy Tail est un bel hommage à l’anime et globalement un bon RPG. Les innombrables boulettes de traduction ont été rapidement corrigées. Elles étaient pour moi pardonnées d’avance.

La qualité du jeu est plus qu’acceptable. Les bugs graphiques sont assez rares et les images sont propres.

Les équipes de développement continuent à œuvrer même après la sortie du jeu. Et bien plus que de simples corrections, les mises à jour offrent de vrais compléments au jeu.

On peut reprocher à Fairy Tail de ne pas être au niveau des licences One Piece ou Naruto. Mais le jeu est accrocheur et on y revient toujours pour terminer ses nombreuses quêtes.

Quant à la réponse à apporter à la question du Fairy Fail. En tant que joueur la réponse est : seule La Geek En Rose jouant au jeu pourrait créer du fail. Si vous avez envie de reprendre place au cœur de la guilde, embarquez dans l’aventure sans plus tarder. Et redonnez-lui sa première place !

Jeu testé à partir d’une version Playstation 4 envoyée gracieusement par Koch Media.

Votre commentaire :

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :