final fantasy crystal chronicles remastered edtion

Final Fantasy Crystal Chronicles Remastered Edition : Les béhémoths hurlent, la caravane passe

Je vous propose un petit retour en arrière, nous sommes en 2004 et un jeune Dada rentre promptement chez lui avec dans sa main, une boite de jeu Gamecube : Final Fantasy Crystal Chronicles. Le jeune Dada a passé pas mal d’heures sur ce petit disque de Gamecube aussi bien en solo qu’en multijoueur (qui à l’époque nécessitait beaucoup plus qu’une connexion internet !). 

C’est avec la plus grande nostalgie que le moins jeune Dada de 2020 lance sa console pour replonger dans la vie de caravanier. Mais en soit qu’apporte ce remaster sorti le le 27 août sur Nintendo Switch, Playstation 4 et mobiles (Android et iOS) ? La réponse au fil de ce test !

Le périple Final Fantasy Crystal Chronicles

L’histoire du jeu est assez nébuleuse. En effet, vous en découvrirez des bouts et des détails au fur et à mesure de vos voyages . Après une cinématique d’introduction sympathique et un des thèmes les plus réussis à mon goût dans l’histoire des Final Fantasy, vous incarnez votre caravanier. Vous apprenez alors qu’en tant que vous devez parcourir les terres du monde à la recherche d’arbres à Myrhhe. Trois gouttes de Myrhhe sont nécessaires chaque année pour revitaliser le Crystal de votre village. Ce cristal assure la protection de ses habitants face au miasme, un fléau qui empoisonne le reste du monde. 

final fantasy crystal chronicles remastered edtion rencontre aleatoire lilties

Le C.V. du caravanier parfait

Avant de prendre la route, vous allez devoir créer votre personnage. Vous avez donc le choix entre 4 races, chacune ayant sa spécialisation. Nous avons les chevaleresques Clavats, les fiers guerriers Lilties, les mystiques Yukes et les fieffés filous Selkies. Chaque race possède son attribut de prédilection et dirigera un peu votre gameplay dans le début de l’aventure. Mais ce n’est pas la seule chose à prendre en compte. En effet en tant que membre du village vous avez une famille ! Vous devez alors choisir quelle est la profession inhérente à vos pairs. Grâce au remaster vous aurez également la possibilité de choisir plusieurs apparences ainsi qu’une voix pour votre personnage.

La vie de votre village

Bien que l’essentiel du jeu se passe dans la caravane et les donjons, vous allez débuter chaque année dans votre village natal. Et certains services seront disponibles à condition d’avoir le bon métier dans votre famille ou celle d’un autre joueur ! Par exemple, la famille de forgerons ou de marchands rendra disponibles les magasins, les familles de producteurs donneront des ressources supplémentaires à chaque début d’année. C’est un petit plus et honnêtement cela donne beaucoup plus de profondeur au personnage, car nous le voyons évoluer et sa famille au fil du jeu.

La vie sur la route

Mais maintenant il est temps de partir à la recherche de vos précieuses gouttes ! Pour ce faire vous allez devoir explorer des donjons. Banc de rivières, mines, grottes sombres ou forêts féériques, les environnements varient d’un donjon à l’autre et il y en a pour tous les goûts. L’environnement est soigné et graphiquement le jeu est enchanteur. La musique encore une fois est impeccable. De nombreuses intonations tribales et des mélodies efficaces vous accompagnent pendant vos explorations.

En dehors des donjons, vous serez souvent régalés d’événements aléatoires avec leurs scènes cinématiques. La plupart du temps, ce sont des rencontres d’autres voyageurs ou caravanes. Mais portez bien attention à leurs dires, ce sont vos meilleures sources d’informations, et ce, dès le début ! À noter que dans le remaster, nous avons bien entendu des graphismes bien plus lisses que sa première version et surtout le doublage de certaines rencontres ce qui donne bien plus de vie au jeu ! 

En garde ! (Le B.A. BA de l’aventurier)

Dans les donjons, vous allez évidemment affronter de nombreuses créatures connues de l’univers Final Fantasy. Ici, on troque le système tour par tour ou ATB (comme dans Final Fantasy VIII ou Final Fantasy IX, entre autres) contre du temps réel. 

Déjà pour commencer, vous allez évoluer au sein d’une arène. En effet, votre calice, qui sert à recueillir la Myrhhe possède un fragment de crystal pour vous protéger du miasme. Mais sa portée est réduite et gare à vous si vous sortez de son périmètre ! Chaque personnage possède un nombre de slots de commandes. Vous avez en permanence accès à une commande d’attaque et de défense. Pour le reste c‘est à vous de le paramétrer. Cela peut être des objets de votre inventaire comme de la nourriture ou des queues de phénix. Mais vous allez également rapidement collecter des magilithes en tuant les monstres. 

Les magilithes sont des sorts (brasier, glacier foudre,etc) que vous allez obtenir pour la durée du donjon seulement. Une fois en possession de ses sorts, en plus de pouvoir les équiper, vous avez la possibilité d’en fusionner deux côte à côte pour des effets plus importants : Brasier + ou X par exemple. 

final fantasy crystal chronicles remastered edtion combat xylomid

Voyager seuls ou à plusieurs ?

Final Fantasy Crystal Chronicles est un jeu drastiquement différent si vous le jouez en multi ou en solo. En mode solo, vous avez un compagnon Mog qui sera principalement le porteur de votre calice, et vous aidera de temps en temps en lançant quelques sorts. Mais pour le reste, c’est à vous de vous débrouiller. Comme dit plus haut, vous avez la possibilité de fusionner deux magilithes ensemble pour des sorts de niveau supérieur. Le butin vous sera uniquement réservé ainsi que les récompenses de fin de donjon.

 
En multi, en revanche, le jeu prend un tout autre sens. Les mots-clés sont communication et entraide. En effet Mog n’est plus présent et c’est à vous de gérer le port du calice. Il n’y a plus de fusions de sort dans l’inventaire. Mais à la place vous pouvez superposer vos sorts avec ceux de vos alliés. Avec le bon timing, ils fusionneront pour faire un max de dégâts ! Chaque donjon est accompagné d’une quête annexe propre à chaque joueur. À la fin du donjon, les artefacts sont disponibles pour tous les joueurs mais un ordre sera défini par rapport au succès de cette quête annexe. À vous alors de négocier votre artefact avec vos partenaires ! Et enfin, le menu de jeu ne stoppera plus le jeu donc n’hésitez pas à demander des pauses en zone safe pour gérer votre inventaire pour éviter de mourir plus loin dans le donjon !

Le multi au centre du remaster

Le remaster rend le multi beaucoup plus facile d’accès qu’à l’époque de la GameCube. En 2004, il vous fallait le jeu et la console accompagnée d’une GBA par joueur et d’un câble link ! Toute une installation pour profiter de cette expérience. Alors que désormais le mode multi du remaster n’a besoin que d’une connexion internet ! On peut alors facilement profiter des joies du multi avec ses amis en quelques minutes ! De plus, tous les joueurs ne sont pas obligés d’avoir le jeu complet pour jouer ensemble. Seul celui qui héberge la caravane doit être en possession du jeu, les autres joueurs peuvent utiliser la version gratuite.

Est-ce assez pour se lancer dans l’aventure ? 

Si vous cherchez un jeu multi sympathique et complet, je ne peux que vous encourager à choisir Final Fantasy Crystal Chronicles ! Square Enix nous livre un remaster de qualité : graphismes, doublages en anglais, options de personnalisation, meilleure interface. Autant de petits atouts qui rendront votre expérience agréable même sur consoles next-gen. À mon humble avis l’expérience en multi est à prioriser par rapport au jeu solo. De plus, au prix d’appel de 30€ à diviser par 4 joueurs, vous avez là de quoi passer des soirées endiablées ! Il ne me reste plus qu’a vous souhaiter bonne route et j’ai hâte que vous découvriez tous les mystères du monde avec votre caravane.

Jeu testé à partir d’une version PS4 envoyée gracieusement par Square Enix.

Votre commentaire :

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :