gear club unlimited 2 porsche edition jeu course automobile nintendo switch microids

Gear.Club Unlimited 2 Porsche Edition, aussi long que son titre !

Hello les fans de Nintendo ! L’année 2020 nous a proposé de nous terrer chez nous et de ne surtout pas profiter de nos belles routes. J’en profite donc pour enfin vous parler de Gear.Club Unlimited 2 Porsche Edition, qui est, à mon sens, le meilleur jeu de course automobile sur Nintendo Switch.

Sorti à l’origine en décembre 2018, Gear.Club Unlimited 2 est revenu dans nos contrées le 14 novembre 2019 avec l’intégralité des DLC sortis. Et un contenu inédit va vous permettre d’aborder le jeu sous un nouvel angle : des nouveautés signées de la marque Porsche.

Mais faisons tout d’abord un retour sur la licence Gear.Club d’Eden Games avant de nous plonger dans ce nouvel opus. « Mais pourquoi faire ? » Tout simplement pour que vous compreniez pourquoi j’ose dire que Gear.Club Unlimited 2 Porsche Edition est un excellent jeu.
Et bien entendu, parce que j’ai la chance de ne pas être payé pour embellir mes tests, je vous livrerai aussi les points négatifs du jeu. Que ces éléments soient volontaires ou non.

En tant que grand fan de jeux de course automobile toutes plateformes, je dois avouer que mon premier réflexe a été de descendre le jeu. Surtout en sortant du test de GRID en 4K sur Xbox one X.

Mais après quelques mois d’utilisation et un nombre d’heures de jeu conséquent, je me dois de reconnaître ma défaite. Le jeu est beau, long, prenant et très arcade comme toujours.

Un mélange réussi entre les licences Gran Turismo (1 à 3) et Ridge Racer. Un jeu qui n’aurait pas de raison d’être sur les autres consoles de salon. Un jeu qui offre exactement l’expérience attendue. Dans une version complète qui mérite largement son prix.

De GT Spirit …

Avant de nous intéresser au dernier opus de la saga Gear.Club, faisons un petit peu d’histoire.

La saga Gear.Club débute sur Apple TV en octobre 2015 sous le nom GT Spirit. Le studio de développement lyonnais (cocorico !) propose « une expérience de conduite réaliste, offrant une simulation complète des moteurs, des suspensions, des systèmes de propulsion et de l’aérodynamique ». Mais surtout une qualité graphique assez impressionnante pour la plateforme.

Afin de débarquer sur d’autres plateformes de la marque à la pomme et de le présenter comme un renouveau, le jeu changera de nom à partir de mars 2016 et débarquera sur iOS et Android sous le nom Gear.Club-True Racing.

Pour d’être jouable facilement sur smartphone, le jeu est extrêmement guidé et propose une expérience arcade. Le fait de garder un contrôle limité sur l’accélération et la direction contrecarre totalement l’expérience de conduite réaliste promise. Et désactiver les trois types d’aides disponibles permettait d’assurer une défaite par manque de contrôle sur les monstres proposés. Les commandes tactiles encore loin de ce que l’on connait aujourd’hui étaient bien trop sensibles. Et le temps de réaction bien insuffisant.

Mais pour y avoir joué sur mon Samsung Galaxy S5, le jeu était magnifique et devenait très rapidement addictif. Le système d’expérience et les centaines d’évolutions à acheter pour gagner sur des pistes rapidement terminées était idéal.

… à Gear.Club Unlimited

Fort de son succès mais aussi de la concurrence (Real Racing d’EA ou Asphalt de Gameloft), le jeu aura le droit à son portage sur Nintendo Switch en novembre 2017. Tentant de proposer une expérience plus proche des jeux de course automobile classiques des consoles de salon, le jeu sera renommé pour se démarquer à nouveau.

Ainsi débarque Gear.Club Unlimited (par les créateurs de Test Drive Unlimited, coïncidence ?) proposant une carrière solo et des courses multi-joueurs. Le jeu abandonne le business model des micro-transactions pour fournir un contenu complet (avec des DLC tout de même). Il souffrira cependant de tares liées à ses origines et son support.

Gear.Club Unlimited proposait un nombre de courses limité et très courtes. Mais comment en vouloir à un jeu mobile destiné à des joueurs occasionnels ? En prenant en compte le fait que les temps de chargement étaient supérieurs au temps de jeu. Et que le résultat graphique était loin de justifier l’achat du jeu face à sa version gratuite sur tablette.

Heureusement, n’ayant pas de concurrence directe sur la plateforme de Nintendo, le jeu a connu un bon accueil. Les équipes d’Eden Games ont donc pu faire évoluer leur bébé et nous offrir une suite cherchant à corriger ces points noirs.

gear club unlimited porsche edition jeu course automobile nintendo switch microids competition

Rêvons de voyages …

« Gear.Club Unlimited 2 Porsche Edition propose une balade à travers différents environnements poétiques, détaillés et évolutifs… » J’aurai aimé commencer ainsi ce paragraphe. Mais ce n’est pas le cas. Et c’est normal.

Nous sommes ici réunis pour vivre une expérience de conduite. Donc non vous n’aurez pas des changements de temps et de saison dynamiques comme dans Forza Horizon ou des paysages aussi variés et vivants que dans GRID. Chaque course a ses conditions météo et celles-ci sont figées.

Il en est de même pour les paysages. Nous disposons de quatre types de décors. Il y a les grandes étendues du désert de l’Arizona pour l’été. Les montagnes glacées d’Alaska pour l’hiver. Les forêts de séquoia de Californie pour l’automne et les côtes de la Nouvelle-Angleterre pour le printemps. Quatre types de décors hyper répétitifs mais suffisants. Pas de trafic, pas de spectateurs. Un retour au basique. Un circuit, des pilotes et des voitures.

… et de belles voitures

C’est là que tous les joueurs attendent Gear.Club Unlimited 2 Porsche Edition. S’il y a un point sur lequel la saga Gear.Club s’en est toujours sorti, ce sont les voitures. Avec seulement 54 voitures dont certaines présentes depuis les débuts, nous pourrions être déçus. Surtout que cela inclut les 12 modèles DLC intégrés dans cette version. Mais non, nous ne sommes pas déçus et même loin de là.

Les véhicules sélectionnés ont tous une part de GT Spirit en eux. Les développeurs de chez Eden Games ont toujours eu raison en choisissant la qualité avant la quantité. Gear.Club Unlimited 2 n’est pas un musée de l’automobile comme l’ont été les derniers épisodes de la saga Gran Turismo.

Par contre, toutes les voitures du jeu sont des monstres de la route. Et sont surtout magnifiquement modélisées. Lorsque l’on parcourt les concessions ou notre garage pour consulter un modèle précis, on oublie totalement qu’on est sur Nintendo Switch.

Et encore mieux, les voitures peuvent être personnalisées. Peinture, stickers, éléments de carrosserie. Notre voiture est intégralement modifiable si vous développez assez vos ateliers. On reste loin d’un Need For Speed Underground mais on retrouve là l’esprit des jeux de course d’arcade des années 2000. Inutile diront certains. Peut-être. Mais sur la plateforme de Nintendo, ça correspond parfaitement à l’attendu des joueurs.

gear club unlimited porsche edition jeu course automobile nintendo switch microids cayman GT type turbo

Une longue route parcourue

La Porche Edition de Gear.Club Unlimited 2 est sortie en novembre 2019 et je ne vous livre le test que six mois plus tard. Les raisons sont très simples.

Le jeu propose un mode carrière des plus volumineux. Avec près de 250 courses à réaliser dans trois styles différents (Position, Time Trial et Elimination), il y a de quoi occuper plus de 30 heures de jeu. Surtout quand on tient compte du temps de gestion du garage et des véhicules. Mais aussi du fonctionnement en saisons de l’île des Porsche Series. Je reviendrais plus tard sur ces deux derniers points pour me concentrer sur le positif.

Encore une fois, les joueurs sont servis. Fini les courses ultra-courtes et sans saveur du premier opus. Le temps moyen d’une épreuve est d’environ 5 minutes et peut même aller jusqu’à 12 minutes sur certaines pistes.

On dispose enfin d’un jeu de courses automobiles dont les distances sont raisonnables. On finirait presque par pardonner la longueur des temps de chargement. Cette fois, ils servent réellement à offrir de longues routes sur lesquelles affronter ses adversaires.

Des tares toujours présentes

Malheureusement, Gear.Club Unlimited 2 Porsche Edition souffre des mêmes problèmes que ses prédécesseurs.

Les temps de chargement sont longs, voire très longs. Même si encore une fois, on finit passer outre. Mettre environ cinq vraies minutes avant de pouvoir lancer sa première course, c’est beaucoup trop long. Même le simple retour sur la carte des épreuves prend parfois une minute complète en sortie d’épreuve.

Une fois lancé, on retrouve des problèmes de chargement et de fluidité. On pourrait pardonner des temps de chargement très longs pour des jeux magnifiques et sans problèmes. Mais voir apparaître des montagnes face à nous ou des décors qu’on aurait dû voir depuis plusieurs secondes c’est anormal. On peut jouer avec la profondeur du champ de vision pour alléger le travail de la console. Mais il faut aussi jouer avec les objets pour charger les plus gros en premier, pas en dernier.

J’ai commencé le jeu alors que je finissais le test de GRID. Imaginez un peu mon désarroi en passant d’un jeu 4K ultra beau et fluide qui chargeait en trente secondes à ça. Je me suis d’abord dit que j’allais incendier le jeu. Puis j’ai pris l’habitude de jouer en mode portable. Et j’ai relativisé en regardant les autres jeux de course de la Nintendo Switch. Après avoir bien fermé les yeux sur Mario Kart 8 qui est optimisé pour la console, je n’ai pas trouvé de jeu de course graphiquement équivalent.

Un pack Porsche léger

Élément principal de Gear.Club Unlimited 2 Porsche Edition, l’extension dédiée à la marque Allemande offre de belles surprises. Cependant, les surprises ne sont pas là où on les attendait.

Je passerai outre les trois nouveaux modèles de la marque. Ceux-ci sont des modèles à l’esprit GT indéniable (718 Type 982 Cayman GT4, 911 Type 992 Carrera, 911 Turbo Type 930). Mais qui dans le jeu ne servent pas réellement en dehors des épreuves Porsche Series. Ainsi que pour les 8 épreuves dédiées au modèle 911 Turbo Type 930.

Un contenu supplémentaire qui aurait pu passer pour un simple DLC s’il n’avait pas apporté deux autres éléments. Le premier est l’histoire de la marque Porsche. Ou du moins, quelques éléments marquants de son histoire qui nous sont racontés à travers une aventure en solo qui est le second éléments critique de cette extension.

gear club unlimited porsche edition jeu course automobile nintendo switch microids cayman GT

Un pack Porsche pour tout changer

Le tournant de cet opus ce sont les Porsche Series.

Vous incarnez un pilote qui sera l’étoile montante de l’écurie de Sanya Bakshi. Votre but est de réussir à grimper les échelons des trois séries du championnat Porsche. Votre seul vrai rival n’est autre que le champion en titre Grant Barron, pilote de Porsche 997 GTS en 2011. D’ailleurs, tous les noms des pilotes que vous affrontez sont liés à la marque.

Jusque là rien de bien transcendant. Mais les championnats sont constitués de 6 circuits (toujours les mêmes) que vous devrez enchaîner jusqu’à la victoire. Sans pouvoir recommencer l’une des 6 courses. Un vrai championnat à l’ancienne. Un championnat où la moindre erreur peut être fatale. Et surtout un championnat dans lequel le classement sera le seul moyen d’améliorer votre voiture.

Ce qui fait apparaître le système des saisons de course. Un système qui se rapproche de la vraie vie pour une expérience nouvelle dans un Gear.Club. Il est nécessaire d’accepter sa défaite inévitable lors des premières saisons. Tout en donnant son maximum pour progresser dans le classement et obtenir les précieuses améliorations.

Seulement, de mon point de vue, ce système est trop scripté. Votre défaite est tellement prévue que certains dialogues intercourses vous donneront une position qui n’est pas toujours celle que vous avez dans le championnat. L’écart de niveau des véhicules est tellement important qu’on sait d’avance qu’il ne sera pas possible d’obtenir plus que la position correspondant à l’amélioration supérieure.

Au final, cette idée est intéressante. Et même si celle-ci est loin d’être parfaite, elle permet d’aborder le jeu sous un autre point de vue.

Un jeu complet et incomplet

Gear.Club Unlimited 2 Porsche Edition propose la meilleure expérience de jeu de course automobile arcade de la Nintendo Switch. Le jeu possède aussi un contenu enfin finalisé et conséquent pour un prix plus que raisonnable.

Cependant, ce jeu souligne aussi les contraintes qui lui sont propres. Le jeu est très directif même dans ses innovations. La Nintendo Switch est une plateforme aux capacités limitées et le jeu en atteint vraiment les limites.

C’est pour cela que je peux écrire à nouveau que Gear.Club Unlimited 2 Porsche Edition est un très bon jeu dans sa catégorie. Mais j’espère aussi que le prochain épisode apportera de réelles nouveautés et dépassera les limites de son support.

Jeu testé à partir d’une version Nintendo Switch envoyée gracieusement par Microids.

Un commentaire pour “Gear.Club Unlimited 2 Porsche Edition, aussi long que son titre !

Votre commentaire :

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :