God Of War 2018 Playstation 4 Kratos Atreus Voyage Midgard

God Of War, voyage scandinave avec Kratos le daron !

Salut les Kirbz ! J’espère que vous allez bien, moi j’avais envie de vous parler d’un jeu qui m’a beaucoup marqué l’année dernière. De plus, je trouve que la chute des températures s’y prête plutôt bien. C’est donc avec un peu plus d’un an de retard que je vais vous raconter mon aventure dans les terres scandinaves de God Of War, sorti le 20 avril 2018 (jour de mon anniversaire) sur Playstation 4, et qui vient de rejoindre la liste des Playstation Hits. Une occasion parfaite pour présenter le Game Of The Year 2018 ! Allez venez, notre bateau est affrété !

God Of War, le pitch !

Vous débutez votre voyage dans la joie et la bonne humeur : Faye, la seconde femme de Kratos vient de mourir brutalement (pour des raisons inconnues), le laissant veuf avec leur jeune fils, Atreus.

Leurs relations sont loin d’être au beau fixe, je dirai qu’elles sont même plutôt glaciales comme les fjords. Malgré tout, ils vont voyager ensemble à travers Midgard afin de disperser les cendres de la défunte au sommet de la plus haute montagne des neufs royaumes. Celle-ci se trouve à Jötunheim, royaume des…chuuuut…je ne vous dirai rien de plus car je risque de vous dévoiler un des éléments les plus importants du jeu.
Kratos souhaite attendre que son fils soit plus mature pour entamer le voyage, mais l’arrivée d’un étranger plutôt aggressif va précipiter le départ.

Au cours de l’histoire principale, vous pourrez découvrir quatre des neufs royaumes : Midgard, Álfheim, Helheim et Jötunheim. Grâce à des quêtes annexes, vous pourrez en visiter deux supplémentaires : Muspelheim et Niflheim.

Loin d’être seulement un voyage vers le deuil, ce périple sera une quête initiatique pour Atreus mais aussi d’introspection pour Kratos. Chacun apprendra à se connaître au fur et à mesure de leur avancée, et de leur rencontre avec les différents protagonistes essentiels à l’atteinte de leur objectif.

Tapez tapez tapez !

Vous vous en doutez, la route de Kratos et Atreus ne sera pas de tout repos. En effet, Kratos ne s’est pas fait que des amis lors de ses précédentes aventures : devenu Dieu de la Guerre après Arès, il a quitté Sparte pour venir sur les terres nordiques.

Vous devrez vous battre dès le début du jeu, contre un troll, et la difficulté ce combat et des suivants dépendra du mode que vous aurez choisi en début de jeu :

  • Facile (Donne moi une histoire)
  • Moyen (Donne moi une expérience équilibrée)
  • Difficile (Donne moi un challenge)
  • Hard (Donne moi God of War )

Si besoin, vous pourrez le modifier en cours de jeu si besoin (sauf si vous choisissez le mode Hard), mais dans tous les cas ce sera le moment parfait pour apprendre le système de combat de God Of War.

Un gameplay bien pensé

Le système de combat de God Of War est pensé autour du duo Kratos / Atreus :

D’un côté Kratos, acteur principal des combats, utilisera ses armes (Hache Léviathan ou Lames du Chaos, bien plus tard dans le jeu).  De l’autre Atreus, sera un support très important pour vos combats, voire décisif si vous vous attachez à bien le faire progresser.

Avec Kratos, vous pourrez, comme tout jeu d’action classique: viser un ennemi, lancer la hache puis la rappeler, esquiver une attaque la bloquer ou la parer. Les armes de Kratos disposent de deux types d’attaques : normale et runique. Chacune possède une capacité rapide et une capacité puissante.

Les attaques runiques peuvent être utilisées en maintenant L1, touche de blocage/parade des attaques, puis en pressant R1 ou R2. Après chaque utilisation, elles doivent se recharger pour être à nouveau utilisées.

De plus, en se battant à mains nues, Kratos accumulera de la rage dans la jauge située sous la barre de vie. Une fois cette jauge remplie, appuyez simultanément sur R3 + L3 (clics des deux joysticks) vous pourrez ensuite déclencher le Mode Rage, qui est juste totalement pété :

  • Bonus de dégâts
  • Bonus de vitesse
  • Regain de vie pour chaque dommages causés aux ennemis

Bien sûr, ce mode a ses limites : durée et taille de la jauge. Il peut être interrompu en appuyant de nouveau sur R3 + L3.

Vous l’avez compris Kratos est bien badass, mais Atreus ne sera pas en reste : il peut tirer des flèches sur vos ennemis (en appuyant sur la touche carré), et en utiliser de différent types. Plus tard dans le jeu vous aurez accès aux invocations runiques d’Atreus, qui auront différents effets très utiles et parfois dévastateurs.

Être paré au combat

C’est bien beau de vouloir massacrer des adversaires, mais si vous n’êtes pas bien équipés vous n’irez pas très loin. Pour y remédier, armes et armures seront salvatrices.

Concernant Kratos, vous débuterez avec votre Hache Léviathan. Vous aurez la possibilité de la personnaliser et l’améliorer à votre convenance selon trois axes :

  • attaque runique rapide
  • attaque runique puissante
  • poignée

Bien plus loin dans le jeu, vous retrouverez les Lames du Chaos, symboles du passé de Kratos. Très puissante, cette arme pourra aussi être améliorée selon des axes identiques à la Hache Léviathan.

Côté armures, vous pourrez protéger ces parties de votre corps : épaules, avant-bras et la zone bas du torse/taille-hanches. Vous aurez aussi la possibilité de porter un talisman qui offrira des effets actifs (à déclencher avec des touches) et/ou passifs.
Chaque armure peut être renforcée par une ou plusieurs runes, suivant le nombre d’emplacements disponibles. Indispensable pour optimiser sa protection !

Suivant vos choix, les six statistiques suivantes de Kratos seront modifiées :

  • Force (dégâts des attaques normales)
  • Runes (dégâts des attaques runiques et dégâts élémentaires)
  • Défense
  • Vitalité (santé maximale et impact des attaques ennemies)
  • Chance (taux d’activation des atouts, des gains d’expérience et d’argent….très très important ce dernier point)
  • Récupération (influe sur le délai de réutilisation des différentes attaques, invocations et compétences spéciales)

C’est à vous de choisir les attaques et les statistiques qui conviennent le mieux à votre style de combat, en sachant que les attaques existent sont de plusieurs types : en ligne, corps à corps ou dégâts de zone. Pour ma part, j’ai choisi un style plutôt bourrin car je ne suis pas une joueuse très stratégique, j’aime cogner dans le tas avec Kratos.

De même Atreus, devra être équipé pour être un soutien des plus efficaces (et il le sera !) : redoutable avec son arc-serre et ses différents types de flèches (normales ou électriques), vous devrez améliorer son arme chez les frères forgerons. Cet arc sera encore plus utile combiné à une invocation runique (vous en trouverez tout au long de votre aventure). Et n’omettez pas de protéger ce petit avec une tunique adaptée !

God Of War Chasse Hunt Atreus Kratos

Préparez votre argent !

Vous voulez vous procurer le meilleur stuff possible pour Kratos et Atreus ? Alors préparez vous à allonger la monnaie !

En effet, bien que vous puissiez trouver de nombreux objets d’équipement dans des coffres ou en guise de récompense, le plus simple reste de les acheter ou de les fabriquer chez Brok et Sindri, les frères forgerons. La fabrication nécessitera des ressources matérielles, en plus d’un certain investissement financier.

Notez que tous ces objets possèdent plusieurs niveaux de rareté : commun, rare, épique et légendaire.

Enrichir son art du combat

Enfin, nos deux héros possèdent un panel de compétences à développer : six ensembles répartis en trois catégories pour Kratos et deux pour Atreus.

Si nous nous intéressons de plus près à Kratos, voici les ensembles concernés :

  • Hache Léviathan : combat à distance et combat rapproché
  • Bouclier du gardien : combat au bouclier et rage combative
  • Lames du Chaos : combat au corps à corps et combat élémentaire

Ensuite rapprochons nous d’Atreus, qui peut s’améliorer sur deux axes :

  • Arc-Serre : combat magique et expert en combat

Les compétences s’achètent avec l’XP que vous pouvez obtenir évidemment grâce aux combats, mais également en réalisant les quêtes principales et annexes (comme les travaux de Kratos). De plus, l’augmentation de votre statistique Chance vous permettra d’engranger un maximum d’expérience.

Du contenu annexe jouissif

En plus de l’histoire principale, une quantité énorme d’objectifs secondaires vous attend ! Que dis-je, titanesque même ! Entre les services, les travaux, les cartes aux trésors et les artefacts, vous aurez de quoi ajouter des dizaines d’heures de jeu à votre aventure. Sans oublier les éléments du codex à découvrir. Voyons ensemble ce que le contenu annexe de God Of War vous propose :

Les services

Ce sont des quêtes secondaires réparties en cinq catégories :

  • Valkyries : ce sont les ennemis les plus puissants du jeu. Sortez vainqueurs contre ces neufs guerrières féroces et vous obtiendrez les meilleurs équipements du jeu.

 

  • Nains : Brok ou Sindri vous donneront ces quêtes. Réalisez-les pour gagner de l’équipement, la formule secrète des armures des nains et surtout de précieux points d’expérience.

 

  • Esprits Récalcitrants : au cours de votre quête, vous rencontrerez des esprits de défunts qui n’ont pas pu accéder à l’au-delà à cause de regrets ou de tâches inachevées dans le monde des vivants. Soulagez les morts de ces contraintes et à vous les récompenses : matériaux d’amélioration pour vos armes et équipements (en plus de points d’expérience).

 

  • Ouvertures de royaume : les missions proposées vous permettront d’accéder à deux royaumes supplémentaires. Il s’agit de Muspellheim et de Niflheim. Chacun possède sa Valkyrie, donc n’oubliez de débloquer ces deux lieux supplémentaires si vous souhaitez compléter la quête des Valkyries.

 

  • Dragons : vous pourrez croiser,Otr, Fafnir et Regin, trois dragons enchaînés. Vous pourrez les libérer en échange de récompenses.

Les travaux

En plus des services, God Of War vous propose différents travaux à réaliser, répartis en quatre catégories : monde, fabrication, compétence et élimination.

Les trois travaux les plus imposants sont  :

  • Trouver les corbeaux d’Odin, avec un trophée à la clef.
  • Trouver les chambres cachées qui en plus de belles récompenses contiennent une faille de royaume abritant une Valkyrie.
  • Fermer les brèches du royaume.

Les cartes au trésor

Si vous voulez platiner God Of War, il faudra que vous trouviez les douze cartes au trésor cachées. Chacune indique l’emplacement de différents butins : de l’or ou des matériaux, ce qui vous sera toujours utile.

Les artefacts

Disséminés à travers les trois royaumes du jeu, ces objets à collectionner sont vendables (vous devez même le faire, la richesse est indispensable pour avoir le meilleur équipement !) auprès des frères nains Brok et Sindri.

Le codex

Il regroupe toutes les connaissances liées à la mythologie de God Of War, très inspirée de la mythologie scandinave. Pour compléter le jeu à 100% il vous faudra faire preuve de plus de subtilité pour découvrir les différents éléments du codex :

  • Les fresques de Jötnar
  • Les inscriptions runiques (seulement 39 d’entre elles sont nécessaires au 100%).
  • Des runes déchiffrables par Atreus
  • Les contes de Mimir qui s’obtiennent en l’écoutant parler
  • Les coffres des Nornes qui contiennent soit des enchantements soit une Pomme d’Idunn (augmente la santé maximale) soit une Corne d’Hydromel Sanglant (augmente la jauge de rage).
  • Des coffres légendaires au contenu variable mais utile !

God Of War, un enchantement visuel

Vous l’aurez compris la baston sera bien présente dans ce nouvel opus de God Of War, le bourrinage n’est pas la règle (sauf si vous devenez un vrai démon comme moi ^^’). La contemplation prendra même souvent le dessus sur l’aspect vindicatif.

Et pour cause ! L’univers de God Of War fourmille de pépites visuelles, qui portées par une bande-son épique, sauront vous enchanter et calmer le Dieu de la Guerre qui sommeille en vous.

Pour commencer, les personnages visibles, bien que peu nombreux (beaucoup autres sont mentionnés), sont très travaillés. Que ce soit leur style, leur personnalité, ou leur physique, ceux-ci ont fait l’objet d’une minutie certaine. On peut même voir jusqu’aux moindres plis ou rides d’expression sur les visages. De même les mouvements et attitudes sont réalistes, preuve que la motion capture a été soignée. Cette précision rend les protagonistes attachants voire presque réels, notamment lors des cinématiques.

Par ailleurs, ces derniers évoluent dans un environnement inspiré des terres scandinaves : grandes montagnes, forêts denses, grottes et l’immense lac des Neuf. Les paysages, tout comme les différents lieux que vous arpenterez sont sublimes, et sauront vous séduire par leurs couleurs riches et leur détails foisonnants.

Musique Maestro

J’écoute souvent la bande-originale d’un jeu en même temps que j’écris son test pour être totalement immergée dans son univers. God Of War n’y a pas échappé !

Jamais omniprésente, mais toujours là aux moments opportuns, elle s’accorde à la perfection aux scènes qui se déroulent sous nos yeux ainsi qu’aux émotions que nous ressentons. Il est impossible de rester de marbre face à cette composition musicale qui mélange chants en ancien norrois ou langues nordiques, tambours, cuivres, violons et autres instruments plus anciens.

L’immense travail de Bear McCreary, connu pour ses compositions musicales pour Battlestar Galactica ou The Walking Dead, donne une ambiance à la fois épique et émouvante, qui vous accroche en appuyant les différents propos du jeu. Parfait !

Petite anecdote : Lors de l’ouverture de la conférence Playstation de l’E3 2016, Bear McCreary a dévoilé le thème principal du jeu avec une performance orchestrale qui m’avait soufflée. Vous vous en souvenez ? Moi, c’est ce qui m’avait déjà donné envie de découvrir ce jeu.

La complexité des liens filiaux

God Of War est à première vue un jeu d’action  dont le but est d’aller d’un point A à un point B. Mais en réalité l’histoire traite de la construction de la relation parent-enfant. Ici, il s’agira surtout de celle, difficile, entre un père mal à l’aise avec son statut, et un enfant aux origines mystérieuses.

Le jeu traitera aussi des conséquences qui découlent des choix que les parents font pour la vie de leurs enfants, et qui peuvent mener à un amour haineux comme vous le verrez entre deux autres personnages clés (NO SPOIL !).

Si vous regardez le documentaire “Raising Kratos”, vous verrez que la filiation est le thème qui a inspiré la trame principale de God Of War, et cela se ressent clairement au fil de l’intrigue.

La Geek VS God Of War

Que vous dire à part “Waouh !” ? En effet, God Of War est un jeu que je voulais certes tester, mais je ne prévoyais pas qu’il me touche autant.

En effet, je m’attendais surtout à une ressemblance avec les précédents opus. Grossière erreur ! Ce jeu d’action offre un beau mélange entre baston et émotion. Pour être plus claire : j’ai adoré tabasser des monstres, grâce à un gameplay intuitif et varié tout en jurant, prenant du plaisir sur les achèvements brutaux et célébrant chaque victoire comme une guerrière sanguine. Certains d’entre vous, venus sur mes lives, s’en souviennent encore et me surnomment désormais KraLisa quand je rage trop.

D’un autre côté, le jeu a réussi à m’émouvoir jusqu’à me faire pleurer arrivée la fin. J’ai apprécié les différents personnages, avec une mention spéciale à l’insupportable puis attachant Atreus. Sa beauté graphique m’a émerveillée et sa bande-son m’a emportée. Et pour finir, son scénario, qui se dévoile lentement, offre une durée de vie honorable (compter environ 50H pour le finir à 100%) en plus d’avoir résonné avec mon histoire personnelle.

D’ailleurs c’est en grande partie, la raison qui explique pourquoi j’ai tardé à écrire ce test. Je devais digérer ce que ce jeu a réveillé : l’enfant blessé du passé, qui comme Atreus veut plaire à son père mais aussi être lui-même, indépendamment du bon-vouloir parental.

Mais c’est aussi pour cela que je considère God Of War comme une réussite car il me rappelle ce que j’aime le plus dans le jeu vidéo : être prise aux tripes par une histoire intense dans un écrin graphique et musical de qualité.

Jeu testé à partir d’une version PS4 envoyée gracieusement par Playstation. Source images : IGDB.com

Et votre avis ?

Découvrez aussi tous mes autres tests de JEUX VIDÉO ►ICI◄ & mes streams TWITCH ! Et n’hésitez pas à me suivre sur vos réseaux sociaux préférés : Twitter et Instagram.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :