gods will fall logo titre principal

Gods Will Fall : Le fun tombera aussi ?

“Gods Will Fall”. Traduisons par “Les dieux tomberont” Un sacré programme, un slogan qui s’annonce rempli de moments épiques. Clever Beans nous vend donc du rêve avec ce titre sorti le 29 janvier 2021. Mais une question demeure : est-ce encore le cas une fois la manette en mains ?

Déroulement d’une partie

Gods Will Fall est un dungeon crawler. C’est-à-dire que vous allez arpenter des donjons, les piller, tuer tout sur votre passage tout en récupérant diverses améliorations pour ensuite recommencer dans un autre donjon. Un concept connu qui aura le mérite de vous amener en terrain familier.
Pour ce faire, vous allez contrôler une équipe. Devant la porte de chaque donjon, vous aurez un choix à faire. Quel personnage prendre pour exterminer les êtres plus ou moins vivants à l’intérieur, tout comme le dieu, le boss de fin de donjon ? Chaque personnage possède ses propres caractéristiques, ses propres attaques, ainsi que son propre équipement.

Parfois des boosts de stats vous seront accordés selon certaines conditions mais j’y reviendrai plus tard. Une fois votre personnage choisi, il entre dans le donjon, sous les encouragements des autres membres du groupe.

Une fois rentré, c’est parti pour du hack ‘n’ slash. Vous allez tuer, esquiver, looter et encore tuer. Des monstres plus ou moins forts et plus ou moins armurés se présenteront à vous.
Plusieurs actions
seront disponibles, comme une attaque rapide, une attaque plus forte et plus lente, une esquive (et même une contre-attaque) ainsi que le lancer d’objets. Pro Tip : chaque ennemi laisse tomber son arme, récupérez-la et lancez-la sur l’ennemi suivant. Gain de temps et repos pour vos nerfs garantis !

Les ennemis, même si ils ne paient pas de mine, peuvent vous tuer en un rien de temps. Votre barre de vie à beau être grande, elle diminue très rapidement. Enchaînez les coups sans vous faire toucher pour augmenter alors votre jauge de fureur qui, une fois encaissée, vous remettra de la vie.

Frayez vous donc un chemin dans le donjon, arrivez devant le boss de fin de donjon, trouvez son pattern et tuez le. Ressortez des lieux, votre équipe vous sera alors reconnaissante, un dieu est tombé au combat grâce à vous. Une fois l’euphorie descendue, mener votre petite troupe et recommencez dans le donjon suivant.

gods will fall donjon
Un donjon

Dit comme cela, le jeu peut sembler répétitif. Il dispose donc de diverses mécaniques pour tenter d’éviter cela.
Imaginons que vous ne sortiez pas vivant du donjon, à cause des ennemis, du boss ou d’un saut mal négocié à cause d’une caméra fixe mal placée (true story arrivée à un pote, pas moi évidemment hein…).

Votre personnage devient alors prisonnier du donjon. Vous devrez donc, à l’aide d’un autre personnage, aller au bout du donjon pour le récupérer. Vous pouvez alors, selon l’historique entre les personnages bénéficier d’un boost de stats. L’ami de votre nouvellement prisonnier du donjon aura un boost d’attaque par exemple ou de vitesse.

Vous pouvez tout à fait avoir plusieurs personnages prisonniers. Chose d’ailleurs très facile. Votre personnage reste coincé dans le décor parce que vous avez voulu tenter de jouer avec le décor ? Quittez le jeu vous fera perdre ce personnage. Frustrant. Une fois le donjon fini, tout le monde est sain et sauf.
Avec à la clé et selon ce que vous avez looté, de nouvelles armes ou de nouveaux items à équiper avant de rentrer dans le donjon suivant.

Et donc ?

Vous avez maintenant une bonne vue de ce que propose le jeu et comment se déroule une partie. Par écrit, cela peut paraître un brin classique et peut-être plutôt tranquille. Quelques mots non choisis par hasard peuvent vous avoir mis la puce à l’oreille sur quelques soucis.

En effet, la maniabilité est plutôt poussive. Il faut ruser pour avancer sans se faire piétiner. Par exemple, le choix d’avoir mis la contre-attaque sur l’esquive peut sembler, sur le papier, une bonne idée. Comprenez par là que pour contre-attaquer, vous allez devoir esquiver vers l’ennemi au moment où il attaque. Vous réussirez parfois mais en réalité, la plupart du temps, vous allez juste esquiver le coup en passant à coté de l’ennemi quand vous ne vous prendrez tout simplement pas le coup.

Autre conseil, essayez d’affronter les ennemis un par un. En groupe de deux ou plus, vous allez vous prendre beaucoup de coups et perdre beaucoup de vie et de fun. Le jeu vous propose des frappes fortes au sol en sautant puis en appuyant sur la touche de frappe lourde. Très bien très bien. Dans la réalité, vous allez souvent taper à coté de l’ennemi au sol qui aura eu le temps de se relever.

Une sorte d’inertie est ressentie manette en mains. Comme si un petit quelque chose était entre vous et le jeu. Quelque chose qui, si il n’était pas là, ferait que le jeu serait meilleur.

Une envie de bien faire

Le jeu pourrait vraiment être bon. On ressent une envie de la part des développeurs. Nous aussi avons envie d’arpenter les donjons, de fouiller chaque recoin. On ressent également l’envie d’essayer de varier les choses. Certains boss pourront être affaiblis à chaque ennemi vaincu dans le donjon, vous encourageant à trouver tous les ennemis. Des forges sont parfois présentes où vous aurez une chance sur trois d’améliorer votre arme. Des objets comme des pièges vous aideront beaucoup.

Cependant, perdre à cause d’une caméra fixe, d’un angle mal choisi, d’un groupe d’ennemis qui aura décidé que votre mort c’est maintenant ou d’esquives mal prises en compte est frustrant.

De plus, le jeu est plutôt joli. Il faudra cependant faire l’impasse sur le visage des persos (vraiment laids…vraiment…). La carte du monde, où vous allez de donjons en donjons est vraiment belle, une peinture vivante, les donjons plutôt agréables visuellement avec une thématique chacun et des boss introduits par une cinématique.

gods will fall boss
Un des boss

Gods Will Fall : j’achète ou pas ?

On doit à Clever Beans le Wipeout Omega sur PS4, qui est très loin d’être un mauvais jeu. Passer de ce jeu à Gods Will Fall démontre une envie de changer de direction (Wipeout date de 2010) mais une direction vers le bas. Encore une fois, c’est vraiment dommage et frustrant. On a envie d’aimer. Juste l’envie.

Si vous aimez le genre dungeon crawler, vous pouvez tenter l’expérience. Le prix est de 25€, ce qui est honnête pour ce que le jeu propose. Disponible sur PS4, PC, Xbox One, Switch et Stadia.
Mais vous êtes désormais alertés de ses faiblesses en matière de diversité et autres soucis cités plus haut.

Jeu testé à partir d’une version Playstation 4 envoyée gracieusement par Koch Media.

4 commentaires pour “Gods Will Fall : Le fun tombera aussi ?

  1. Cependant, perdre à cause d’une caméra fixe, d’un angle mal choisi, d’un groupe d’ennemis qui aura décidé que votre mort c’est maintenant ou d’esquives mal prises en compte est frustrant.
    ___
    Typiquement les choses qui enlève le plaisir de jouer surtout au niveau de la caméra qui fait des siennes ><

Les commentaires sont fermés.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :