knowledge is power : generations decades playlink playstation 4 ps4 jeu de quiz

Knowledge Is Power : Generations, testez votre culture pop !

Bienvenue au grand quiz qui testera vos connaissances de la pop-culture internationale des années 80 à aujourd’hui. Après le premier épisode paru en 2017, la grande pyramide du savoir est de retour ! Elle offre un périmètre moins varié mais beaucoup plus accessible.

Knowledge Is Power : Generations est un jeu exclusif à la Playstation 4 de la gamme PlayLink qui vous plonge au cœur d’une émission de télévision pour participer à un quiz digne des meilleurs shows télévisés des années 90 à 2000.

Si vous avez connu le jeu Buzz et ses multiples extensions, vous comprendrez à quel point nous avons été avec la Geek en Rose impatients de nous replonger dans ce jeu pour lequel les développeurs ont promis de prendre en compte les retours des joueurs suite au succès en demi-teinte du premier opus.
Avant de découvrir les nouveautés effectivement apportées dans cet épisode « Génération », revenons sur les fondamentaux du jeu et principalement sa mécanique.

Une émission pour vous affronter tous !

Tous comme pour la majorité des jeux Playlink, Knowledge Is Power : Generations vous demandera de télécharger une application sur votre smartphone afin de vous faire rapidement oublier que vous jouez sur une console de salon.
Une petite remarque pour les possesseurs du premier opus. Oui, il vous faudra prendre une nouvelle application. Si j’ai la chance d’être relayé auprès des équipes de développement, merci de leur indiquer que s’il est prévu un futur épisode, il serait préférable de nous proposer une mise à jour des deux applications. Cela évitera de se retrouver avec une armée d’icônes sur nos appareils.

Passons aux choses sérieuses. Le jeu reste tout aussi dynamique et flashy que le premier épisode et c’est avec plaisir que nous choisissons notre future incarnation dans la liste des candidats loufoques disponibles.

Au nombre de huit, ces nouveau personnages ont un style intergénérationnel qui sera difficile à comparer avec les huit personnages de toutes origines et de tous styles (souvent critiqués pour être très représentatifs des poncifs nord-américains) disponibles dans Knowledge is Power premier du nom.

Personnalisation et bon son, quelle est la question

Cette nouvelle vague de personnages s’accompagne d’une révision de la prise de selfie qui s’est largement améliorée. Vous pourrez ainsi vous plier en deux en découvrant vos amis et leur nouveau corps totalement barré.

On aurait aimé avoir un présentateur pour nous accompagner mais nous nous contenterons de la grande pyramide que nous prenions plaisir à grimper auparavant.

Un point important et non des moindres, la musique. Bien que la musique d’attente qui accompagne la phase de connexion des joueurs soit très belle, à l’instar des musiques d’ascenseurs, elle vous prendra rapidement la tête et vous poussera à attaquer physiquement les indécis ou les laisser sur la touche. Un point négatif ? Oui et non. Surtout un point oublié dès que la partie se lance.
Funky et bien rythmée, le thème qui vous accompagnera lors des parties est vraiment bien construit et est un véritable plaisir.

Un questionnaire pour chaque génération

Et maintenant que nous sommes prêts, lançons nous dans la grande émission. Rien de révolutionnaire dans ce nouvel épisode. Chaque partie est composée de neufs séries de questions entrecoupées de trois épreuves de rapidité. Et enfin le grand quiz final désignera le grand vainqueur. Ce sont les joueurs qui ont le choix du thème de chacune des séries de questions.

Tout débute avec le choix de la génération parmi les quatre couvrant les années 80 à aujourd’hui. Une fois ce premier choix difficile réalisé (ou imposé par l’un des joueurs) il faudra choisir le sujet de la série de questions qui pourra porter aussi bien sur la culture pop de la période que sur une personne ayant marqué cette décennie.

Les questions portant sur des sujets très variés et parfois assez pointus. Même si vous avez appartenu aux générations concernées, vous serez surpris par certaines questions. Et si vous n’avez pas traversé certaines de ces générations, n’ayez aucune crainte. Un mauvais choix sur une réponse n’est pas éliminateur.

Les points sont donnés aux joueurs selon leur vitesse pour trouver la bonne réponse. Oui, une mauvaise réponse ne fera que vous bloquer pendant une fraction de seconde avant de vous permettre de faire un autre choix.

Prêts et armés pour rigoler

Gagner est donc à la fois une question de connaissance, de rapidité mais aussi de chance (dans le cas où on ne connaitrait pas la réponse. Bon d’accord, la chance sera un peu influencée lorsque vous lancerez des pièges sur les réponses de vos adversaires.

Avec seulement huit éléments différents (bug, glace, zip, boule disco, lettres mélangées, bombe du jeu Démineur, blob et cadenas), ces pièges ne brillent pas par leur diversité mais ils sont chacun emblématiques des générations qu’ils représentent.

Un autre point non négligeable concernant les pièges est que ceux-ci jouent parfaitement leur rôle. Leur nombre limité est aussi une bonne chose. Chaque piège nous fera perdre un temps plus que précieux. Et bien que certains soient bien plus pervers que d’autres, la possibilité de les cumuler rend quasiment impossible que le joueur les recevant puisse répondre en premier à la question.

Ainsi, le grand quizz final ne sera jamais réellement une partie de plaisir pour le joueur de tête. Chaque marche offrant une arme au joueur se trouvant dessus, le joueur de tête se verra généralement attaqué par tous les autres participants.

La tension atteindra son comble au moment où au moins deux joueurs se retrouveront dans les trois dernières marches. Et des couples ou des amitiés se briseront quand les pièges de la dernière question s’abattront sur les participants, et désignant généralement le futur gagnant.

Un pas en avant vers le sommet de la pyramide

Bien qu’à priori le jeu ne semble pas proposer de grandes nouveautés avec sa course à la première place au sommet de la pyramide, Wish Studios nous a réservé une magnifique surprise.

Le premier épisode souffrait d’un problème souvent rencontré avec les jeux multi-joueurs et encore plus les jeux de quizz, il n’existait pas de mode solo. Bon, oublions les jeux comme Buzz qui nous proposaient un mode solo qui frisait le ridicule. Knowledge Is Power : Generations vous offrira une nouvelle option accessible dès l’écran de connexion de l’application, le quizz éclair.

Ce mode de jeu vous demandera de répondre en quelques secondes à une série de quatre questions. Chaque question se verra attribuer jusqu’à deux pouvoirs pour ralentir votre progression.
Il est possible de s’entrainer pour les soirées à venir en lançant un quiz aléatoire afin d’obtenir une note en fonction de votre rapidité et du nombre de mauvaises réponses choisies.

Le « Quiz du jour » qui ne pourra être lancé qu’une fois par jour, est beaucoup plus intéressant. Vous pourrez comparer votre score à celui de vos amis. Ainsi vous prouverez que non seulement vous êtes la personne possédant le plus de culture lors des soirées entre amis, mais aussi tous les jours.

A new generation but really a revolution ?

Knowledge Is Power : Generations est une digne suite de son prédécesseur. Il en reprend le système de jeu, les graphismes, les mécaniques et le fun, voire bien plus. On en viendrait cependant à regretter que ce jeu de quiz Playlink ne soit pas une simple extension du premier jeu malgré ses nouvelles options. En effet, les quelques modifications apportées dont le petit mode solo et les nouveaux personnages offrent une seconde vie et une durabilité accrue au jeu. Le choix des périodes sur lesquelles portent les questions est aussi un bon point qui permet de rendre le jeu plus accessible aux différents types et âges des joueurs.

Si vous ne possédez pas le premier opus ou que vous souhaitez renouveler les soirées de quiz que vous aviez lancées fin 2017, alors Knowledge Is Power : Generations est une très bonne option.
Il ne me reste plus qu’une question à vous poser : pour vous le savoir est-il le pouvoir ?

Jeu testé à partir d’une version PS4 envoyée gracieusement par Playstation.

Acheter ce jeu ?

Encore merci à Cylek (suivez-le c’est une valeur sûre 😉) pour son test. Découvrez aussi tous les autres tests de JEUX VIDÉO ►ICI◄ & mes streams TWITCH ! Et n’hésitez pas à me suivre sur Twitter et Instagram.

6 commentaires pour “Knowledge Is Power : Generations, testez votre culture pop !

  1. Merci pour ce test et ton retour,

    Bon j’ai pas la console donc je le prendrais pas et puis j’avoue être une cruche en culture générale.

    Mais il peut être fun à plusieurs =)

  2. Très bon test ! Personnellement, j’ai retourné Knowledge is Power dans tous les sens (platine en poche) mais les différentes déclinaisons du jeu de base m’attirent pas plus que ça. Je trouve que Knowledge is Power se suffit à lui-même. Et les autres versions font un peu trop “copie du premier jeu” ; il faut vendre, vendre à tout prix !

    1. Coucou ! Merci pour ton commentaire et pour le compliment, je le dirai au rédacteur du test qui sera ravi 🙂 Comme il en parle dans son test, c’est dommage que toutes ces déclinaisons soient considérées comme de nouveaux jeux alors qu’un DLC gratuit permettrait d’étoffer le jeu de base et serait plus attirant pour le public.

  3. J’ai eu l’occasion d’essayer ce jeu chez un ami, parce que je ne possède pas de PS4. C’est dommage que celui-ci y soit exclusif, car je me suis beaucoup amusée à essayer de remporter la victoire.

    1. Bonjour Martine ! Merci beaucoup pour ton commentaire, oui c’est dommage aussi je trouve, s’il pouvait être au – sur Steam ce serait chouette ! Je l’ai également trouvé très amusant 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut

JE SUIS EN LIVE ❤
CURRENTLY OFFLINE