nanoleaf shapes hexagons salon

Nanoleaf Shapes Hexagons : l’hexagone illuminé !

Aujourd’hui nous pensons tous à demain, même quand on est geek ou gamer. Alors pour une fois laissons les jeux de côté et parlons GreenTech et lumière LED. Cette année chacun fait un geste pour la planète, pour moi ce sera la mise en avant d’une belle green technologie avec un test des Nanoleaf Shapes Hexagons.

La LED, une technologie qui évolue

Nous les gamers, nous sommes souvent des « kékés » qui aimons les LED. Personnellement, j’ai toujours adoré ça dans mes tours quand j’étais jeune. De plus, je trouve les éclairages LED très classieux mais aussi beaucoup plus écologiques que nos vieilles ampoules.

Il y a encore une dizaine d’années, nous ne pensions pas pouvoir utiliser les LED autrement que comme des supports complémentaires à l’éclairage existant. Ou comme une simple décoration sans réellement éclairer quoi que ce soit. Mais regardez aujourd’hui, nos ampoules à filament (interdites depuis 2012) ont toutes été remplacées par des ampoules à LED. Et ceci nous a permis à tous d’économiser en moyenne 70% de consommation électrique. Cela nous a aussi permis de disposer d’ampoules ayant une durée de vie 10 à 100 fois supérieure.

Les diodes électroluminescentes (Light-Emitting Diode) sont devenues des éléments incontournables de notre vie. Mais cette technologie n’a réellement explosé que depuis qu’il a été possible de produire une lumière blanche en ajoutant du phosphore sur une LED à couleur bleue.

Ainsi, quasiment tous les éclairages sont aujourd’hui constitués par des LED et il ne reste en alternative que la technologie d’éclairage laser pour obtenir de meilleurs résultats (si on oublie la consommation).

Nanoleaf One, un crowdfunding pour une nouvelle vision sur la lumière

Après avoir planté le décor revenons un peu sur l’histoire d’un projet qui continue d’évoluer : la société Nanoleaf.

Fondée par trois amis ingénieurs de l’université de Toronto, Gimmy Chu, Christian Yan et Tom Rodinger, la société est née après la réussite d’un pari fou : celui de réussir un crowdfunding pour la diffusion d’une nouvelle technologie d’éclairage, la NanoLight. Renommé Nanoleaf One, ce produit avait comme objectif de proposer l’éclairage le plus économe au monde.

L’engouement généré autour du projet poussa ces trois amis à poursuivre leur vision et à proposer des évolutions permettant de faire avancer leur technologie. Créant ainsi leur révolution.

C’est dans cet objectif que ces ingénieurs continuent aujourd’hui encore à écouter les demandes des consommateurs de lumière que nous sommes. D’ailleurs, en octobre, la dernière génération de produit Nanoleaf a été révélée: les Nanoleaf Lines. Ce n’est pas le produit que j’ai eu la chance de tester mais les Nanoleaf Shapes Hexagons. Des lumières tournées vers l’esthétique et clairement pensées pour les Gaming Rooms.

nanoleaf shapes hexagons music studio

Nanoleaf Shapes, un équipement condensé…

Sous ce nom très explicite, une fois traduit, se cache des dalles LED aux caractéristiques très particulières. Il s’agit de nano-LED ayant la particularité de ne pas chauffer du fait de leur taille extrêmement réduite. Ainsi, cela permet la construction d’un produit assez fin de moins de deux centimètres d’épaisseur et restant donc relativement léger. Si on tient compte du fait que chaque dalle transporte les circuits d’alimentation avec un connecteur électrique sur chaque côté de la forme.

Mais aussi et surtout, les variateurs de lumière, de puissance, les capteurs tactiles et les capteurs sonores. Le tout protégé par une surface mate et disposant d’attaches puissantes au dos.

… à géométrie variable

Mais ce qui reste le plus intéressant avec les Nanoleaf Shapes est le fait que chaque dalle peut être combinée avec d’autres afin de constituer des jeux d’éclairage aux formes multiples.
Cela est possible par l’utilisation de deux éléments basiques : la forme des dalles et leur taille. Les Nanoleaf Canvas se contentaient de proposer des dalles carrées, sympa pour le pixel’art mais un peu cheap.

La gamme Nanoleaf Shapes, quant à elle, est composée de dalles hexagonales (Shapes Hexagons) ou triangulaires de deux tailles différentes (Shapes Triangles et Mini Triangles). Ceci permet de disposer de systèmes très variés et surtout d’adapter plus facilement les formes à votre intérieur.

Quelque soit votre style de décoration, des meubles basiques de chez IKEA (vive l’étagère Billy) aux intérieurs « Maison du monde », les kits Nanoleaf Shapes réussissent toujours à trouver leur place grâce à leurs formes épurées et très design (on croirait lire une publicité pour un produit de la pomme, ndlr).

Le petit plus qui les rend vraiment esthétiques est la bordure blanche de chaque dalle. Ceci offre réellement un aspect vitrail, art contemporain, certains diraient premium.

Pour des créations presque infinies

En combinant les quatre éléments de la gamme, tailles et formes, les possibilités de création sont assez impressionnantes. En effet, vous pouvez combiner les différents kits existants et relier un nombre infini de dalles. Si on ajoute les alimentations nécessaires bien entendu, ainsi que les connecteurs en nombre conséquent.

C’est d’ailleurs l’un des problèmes majeurs de cette version de la gamme car il n’existe que deux types de connecteurs.

Les connecteurs fixes de base permettant la connexion côte-à-côte des dalles et les connecteurs câbles permettant de laisser environ 16 centimètres de séparation entre deux dalles. Ces derniers sont très pratiques pour pouvoir poser les dalles dans les angles de murs ou comme je l’ai fait chez moi pour passer au-dessus de poutres.

Mais étant totalement flexibles, ils ne permettent pas de créer des sculptures de lumière comme les attaches flexibles de Canvas. Avec ces dernières vous pouviez tenter de créer des cubes avec vos dalles car l’attache de la même taille que les attaches fixes pouvaient se plier à 90 degrés. Les câbles ne pouvant pas être fixés aux dalles, je n’ai pas réussi à créer mon D10 avec mon kit Nanoleaf Shapes Hexagons. Ce qui aurait été l’objet ultime pour ma table de jeu de rôle.

Je sais que l’objectif premier des Nanoleaf Shapes est d’être accrochées aux murs, mais c’est un peu frustrant de se dire qu’un petit accessoire aurait pu ouvrir encore plus le champ de nos créations. Surtout qu’il existait pour les modèles précédents.

Nanoleaf Shapes, un éclairage à portée de main

Repartons sur un des avantages et désavantages des Nanoleaf Shapes Hexagons : l’allumage. Vous allez me dire que ces lumières sont de objets de décoration en complément de votre système d’éclairage. Je vous répondrais que oui et non.

Après avoir expérimenté les petites bêtes durant plus de deux mois (merci aux équipes de the messengers d’avoir patienté), elles sont devenues mes éclairages principaux dans mon logement. Du coup, j’ai pu noté un souci.

nanoleaf shapes hexagons living room

Le réflexe de l’interrupteur

Oui, ceci est un trouble psychologique majeur ! Pour allumer ces lumières, il faut soit trouver le bouton d’allumage positionné à la base d’une des dalles, ce qui demeure très compliqué quand vous avez posé lesdites dalles à deux mètres de haut sur le mur opposé à la porte d’entrée; soit dégainer son téléphone pour lancer l’application et accéder au kit pour l’allumer, ce qui est amusant au début mais est assez lourd quand on rentre de déplacement crevé dans la nuit ou encore qu’on se retrouve à attraper son portable en pleine nuit pour traverser l’appartement.

Les dernières générations de produits Nanoleaf ont la chance de disposer d’une compatibilité avec Google Home. Je remercie donc notre chère Geek En Rose de m‘avoir offert avec son homme un sublime Google Nest Mini à Noël dernier. Et j’ai enfin pu avoir l’impression de posséder un J.A.R.V.I.S. chez moi. Le rêve !

De mon avis, peut-être qu’une fonction lampe d’intérieur qui permettrait de disposer d’un interrupteur sans fil que l’on puisse accrocher au mur serait un véritable plus pour définitivement abandonner les éclairages classiques. Mesdames de chez the messengers le message vous est passé.

Un éclairage pensé pour tout ?

Comme je viens de vous l’écrire, les Nanoleaf Shapes Hexagons sont devenus mes lampes d’intérieur après quelques semaines d’utilisation intensive.

J’ai voulu tout tester : la programmation des scènes de lumière, l’utilisation en mode musique et cinéma, et même les jeux de rythme proposés avec la fonction tactile des dalles. Fonction tactile que l’on oublie assez rapidement en fait, sauf si vous positionnez une dalle à proximité afin de vous en servir comme télécommande.

J’ai pensé à différentes manières de les exposer en les posant au mur, au plafond, au-dessus des meubles ou bien en tant que sculpture ou encore comme base d’éclairage derrière et sous mes figurines.

Oui, ce sont de très belles sources de lumières pour faire des photos de vos objets mais aussi en tant que lumières complémentaires pour les photographies plus avancées. La possibilité de régler l’intensité lumineuse est un cadeau énorme, et le panel de couleurs paraît infini. Attention, j’ai bien précisé « paraît » car nous restons sur un éclairage LED qui garde toujours un certain froid dans les couleurs quand elles sont reflétées sur la peau.

La seule chose que je n’ai pas testé c’est leur résistance à l’eau et à la matière grasse. « Pour quoi faire ? » Tout simplement parce que j’ai toujours bavé d’envie devant les salles de bain avec des éclairages LED incrustés dans les murs. Avec leur finesse, les dalles pourraient être glissées sous les meubles de cuisine mais devraient alors être confrontées aux projections de cuisson. De même, en extérieur sur un balcon ou une terrasse, en tant que lampes posées sur les murs, ce serait le pied. Ou encore, plus féérique, en tant que dalle tactile traçant un chemin changeant de couleur à chacun de vos pas.

Arrêtez cet homme, il est devenu fou !

nanoleaf shapes hexagons gaming room

Nanoleaf Shapes : un éclairage pour aujourd’hui et pour demain

On aurait pu croire que j’étais un vendu dès le départ de ce test car la gamme de produits Nanoleaf m’attirait depuis plusieurs années. Je dois avouer qu’à la réception du kit Nanoleaf Shapes Hexagons j’ai été un poil déçu. Le produit est performant, complet et écologiquement efficace mais il nécessite quelques semaines d’adaptation pour en comprendre vraiment toutes les possibilités et subtilités.

Pour le prix, on dispose tout de même d’un matériel de grande qualité et d’une application, dont je n’ai pas assez parlé, qui est instinctive lorsqu’elle est utilisée pour ses fonctions basiques.

Hélas, comme pour toute technologie un peu avancée, il est nécessaire de prendre le temps de découvrir toutes les subtilités et possibilités offertes par ces Nanoleaf Shapes Hexagons pour en tirer le meilleur parti.

Aujourd’hui je ne suis pas devenu un addict des Nanoleaf Shapes qui tentera de vous les faire acheter. Je pense plutôt être devenu un consommateur qui a découvert une entreprise qui propose une belle solution technologique pour l’éclairage. Un consommateur qui est heureux de trouver une entreprise qui écoute ses clients et leurs idées.

L’entreprise Nanoleaf possède des locaux en France. Il n’est pas nécessaire de savoir parler en anglais pour être entendu. Un plus non négligeable.

Sur ces derniers mots, j’ai un déménagement à terminer. Et la place de mon prochain kit Nanoleaf à organiser. Merci encore à toute l’équipe de the messengers pour la découverte.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut