noara the conspiracy multiplayer online chess arena francais

Noara : The Conspiracy, le MOCA qui tua le MOBA?

Hello à tous, nous nous retrouvons en ce début d’année pour une présentation de Noara : The Conspiracy. Ce jeu français disponible sur Steam en accès anticipé m’avait été présenté en 2019 lors du Hero Festival de Marseille. Je suis donc heureux d’en présenter une version bien plus aboutie aujourd’hui.

Le jeu est un MOCA : Multiplayer Online Chess Arena. Oui, ici, nous parlons de jeu d’échec mélangé à un MOBA tel que Dota 2 ou League Of Legend.

Il a été créé par Atypique Studio, qui porte bien son nom. Et ce projet français mérite tout notre soutien. Il s’agit de porter un nouveau genre qui, pour moi, apporte une véritable révolution.

Noara : The Conspiracy, un univers à découvrir

Noara :The Conspiracy est un des nombreux éléments de l’univers cross-média de Noara. Dans ce monde, quatre civilisations sont parvenues à survivre au sein d’une nature impitoyable. Une paix fragile mais maintenue règne entre Kragh, Adalar, Drogors et Ansom depuis plus de deux cents ans.

Mais l’équilibre est fragile et un rien pourrait tout faire basculer. Dans le livre Noara – La dernière Lune, nous suivions les épreuves initiatiques des membres du peuple des Kragh pour accéder au rang de « Maelstrom ». Ces équipes de protecteurs de la nation sont celles que vous contrôlez dans le jeu.

Il n’existe pas d’histoire dans Noara : The Conspiracy. Cependant, vu la fin de La dernière lune et la configuration de jeu, nous pouvons deviner que la guerre est déclarée entre les quatre nations.

Le point à retenir qui n’est pas présenté est le suivant. Akuyandi, personnage ressemblant à un orque humanoïde, est le roi des Kragh. Ceci explique pourquoi vous perdrez la partie s’il meurt en escarmouche. D’ailleurs, son fils, Amanaka, n’est pas présent dans le jeu. Justifiant ainsi la chute de la nation.

Mais pour éviter cela, vous disposerez de pas moins de vingt personnages complémentaires pour créer votre « Squad » de protection ou d’attaque.

Noara The Conspiracy personnages

Le MOCA, remplaçant du MOBA et du jeu d’échec ?

Noara : The Conspiracy est un Multiplayer Online Chess Arena. Sous ce nouvel acronyme se cache un sublime mélange entre un Tactical-RPG et un MOBA. Pourquoi je ne parle pas de jeu d’échec ? Tout simplement car même durant le tour de votre adversaire, vous pourrez lancer des actions de défense ou de contre-attaque.

Chaque personnage appartenant à une des sept classes dispose de trois actions de base. Deux sont utilisables dans la phase d’attaque. La dernière est une action disponible uniquement lors de la phase de défense. Vous disposez par ailleurs de six emplacements d’objets ou de compétences à répartir entre vos personnages avec un maximum de deux par personnage.

Une fois ces bases posées, nous pouvons parler de l’aspect TRPG / jeu d’échecs du jeu. Vos personnages disposent d’une vélocité (déplacement par tour) limitée. Vous devez donc gérer vos déplacements sur un damier qui vous sert aussi à définir les zones d’impact de vos capacités. Comme dans un TRPG. Personnellement, j’adore.

Mais la force de Noara : The Conspiracy est que vous n’aurez pas à attendre que votre adversaire décide de jouer. Vous pourrez gérer votre base pour la renforcer, vous coordonner avec votre allié ou encore, réagir aux attaques ou mouvements de votre adversaire.

Beaucoup de choses à gérer mais le jeu dispose maintenant de plusieurs modes pour les explorer.

La découverte et l’escarmouche…

Noara : The Conspiracy dispose de trois principaux modes de jeu. Ceux-ci permettent de monter en puissance dans un jeu de plus en plus avancé.

Le premier est le mode Casse-tête. Après le tutoriel vidéo, ce mode est un bon moyen de se familiariser avec les commandes tout en découvrant les subtilités des actions possibles. Il existe 15 casse-têtes à résoudre. Je suis resté coincé au huitième. Mais cela ne m’a pas empêché de passer dans les modes les plus intéressants.

Le second mode est un mode « temporaire » appelé Escarmouche. Dans ce mode, les joueurs s’affrontent en 1v1. Nous disposons d’une équipe prédéterminée accompagnant le roi Akuyandi. Il n’existe qu’une seule carte qui est très petite. Mais qui permet de découvrir comment utiliser le brouillard de guerre et les décors à bon escient. J’ai particulièrement apprécié ce mode car il m’a permis de mieux maîtriser les personnages et leurs capacités. Il m’a aussi permis de m’organiser avec mon binôme avant de partir en guerre dans le mode 2v2.

… avant la véritable guerre.

Le mode 2v2, principal mode de Noara : The Conspiracy, est aussi le plus difficile. Dans ce mode, deux clans s’allient pour conquérir un territoire et faire tomber le roi de l’équipe adverse. J’ai adoré l’aspect gestion de ressources et coopération de ce mode.

Rappelant une partie de Warcraft, il vous faudra explorer la carte pour trouver des points d’extraction de ressources. Ces ressources serviront au recrutement des troupes, leur renforcement ainsi que celui de votre QG. Bien entendu, il faudra éviter que vos adversaires accèdent à ces points de ressource ou les défendre pour assurer votre victoire.

Tout comme dans StarCraft, nous sommes tentés de faire des attaques de tyranids pour affaiblir l’adversaire. Mais l’équilibre a été corrigé et ceci n’est plus du tout efficace. Il faudra rester coordonnés et adapter sa stratégie à chaque seconde entre défense ou attaque pour survivre et gagner.

Et le fait de n’avoir aucun répit entre chaque phase de jeu est un pur plaisir. Bien qu’il soit toujours plus difficile de se préparer à répondre aux attaques au bon moment, l’idée de ne pas rester statique est un magnifique plus stratégique. En 2v2, ce plus entrainera des crises de rires ou de nerfs dans les phases de tension maximale. Car le jeu dispose d’un système de commande très sensible et les miss-click sont légion. Et malheureusement, Noara : The Conspiracy est un jeu sans pitié. Comme dans la nature sauvage, la moindre erreur pourra signifier votre mort.

Noara The Conspiracy moca tactical rpg combat

Noara : The Conspiracy, à chercher l’élite, on s’oublie vite ?

Le défi lancé par Atypique Studio en créant un nouveau genre de jeu est juste démentiel. Quand on regarde de loin, on se demande comment un jeu comme Noara : The Conspiracy pourrait fonctionner.

Puis, on se décide à le prendre en main. Et là, même les habitués de MOBA avec lesquels j’ai joué sont d’accord avec moi. Ce jeu est une réussite. Mais il s’adresse à l’élite.

Le mode Escarmouche n’est malheureusement que temporaire, alors qu’il ressemble le plus à un jeu d’échecs avec des pièces prédéterminées qui sont les mêmes entre les deux adversaires. Ce mode est le plus accessible à tous et celui qui pourrait porter le jeu.

Cependant, le jeu semble avoir été construit pour le 2v2. Et ce dernier est un mode qui demande un niveau de compétence juste stratosphérique. Exploration de la carte, gestion des ressources, des troupes, de l’équipement, attaque, défense, coopération avec un peuple qu’on ne maîtrise pas face à deux autres adversaires. Tant de choses à gérer en continue et de manière fluide. Trop de choses pour le rendre accessible à tous.

Le risque, malheureusement, est double. Soit les joueurs vont se rabattre sur le mode Escarmouche. Soit les joueurs vont abandonner le jeu et la complexité du 2v2.

Je ne sais pas s’il y a un conseil à donner au studio. Alors je donnerai un seul conseil à ceux qui me lisent.

Accrochez-vous à Noara : The Conspiracy. Le jeu dispose d’un potentiel énorme. Il offre une véritable alternative au MOBA. Les parties sont tellement stratégiques que toute compétition sera un plaisir à suivre. Et enfin, vu le niveau nécessaire pour évoluer dans le jeu, il est impossible que la communauté devienne toxique. Alors faites vous plaisir et, comme moi, entrez dans le monde de Noara.

J’en remercie d’ailleurs les équipes Ak & Co de m’avoir permis de prolonger mon aventure dans ce monde.

Jeu testé à partir d’une version Steam envoyée gracieusement par Ak & Co Pr.

Un commentaire pour “Noara : The Conspiracy, le MOCA qui tua le MOBA?

  1. Ping : Noara : The Conspiracy, le MOCA qui tua le MOBA? – Les Blogueuses

Les commentaires sont fermés.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :