rigid force redux shoot em up nintendo switch xbox

Rigid Force Redux : le shoot’em up old-school sans réduxtion

Rigid Force Redux est le remake console du jeu Rigid Force Alpha sorti le 31 août 2018. Le jeu est disponible depuis le 13 juin 2020 sur Xbox One et Nintendo Switch.

Ce one-man made shoot’em up est un hommage aux classiques du genre. Anodine au premier abord, cette version console sortie presque 2 ans après l’originale cache un travail conséquent.

L’objectif de Marcel Rebenstorf, l’homme qui se cache derrière le studio com8com1 Software est atteint. Le petit jeu est aussi pur et performant que promis en étant un bel hommage à ses illustres ancêtres.

C’est donc avec humilité et respect que je vous livre maintenant mon expérience avec la version Nintendo Switch de Rigid Force Redux .

Histoire de dire

L’histoire de Rigid Force Redux est assez simple comme dans la majorité des shoot’em up. On n’est pas là pour ça. Pour résumer, nous sommes un capitaine, pilote de Rigid Force Alpha, en charge de la protection d’une station spatiale. Une force inconnue a réveillé des tonnes d’adversaires de toute sorte autour de votre station et de la planète proche.

Il vous faudra donc parcourir les 6 niveaux et quasiment autant d’environnements pour affronter votre véritable ennemi. Chaque niveau est découpé en deux parties.

La première est une « exploration » de l’environnement dans un mode de défilement horizontal à la R-Type. Les environnements sont propres et ne fourmillent pas de vie. Un avantage pour ce genre de titre. Ainsi on ne passe pas son temps à essayer de savoir si on doit éviter un élément de décor ou pas. Et on perd rarement notre vaisseau de vue. Si on devait résumer en quelques mots les décors, je dirai qu’on a l’impression de traverser une version actualisée des environnements de la saga Gradius. En soit, un très beau compliment.

Les décors cachent tout de même quelques pièges dans les niveaux 3 à 5. Mais après quelques passages ils deviendront abordables au prix de quelques sueurs froides, tout de même. Rigid Force Redux est bien plus permissif que son nom l’indique. Il ne vous sera donc pas nécessaire de connaître la hit-box de votre vaisseau pour traverser les décors.

Il en est de même pour les vagues d’adversaires à affronter. On retrouve les belligérants classiques des anciens titres du genre. Les vagues de petits vaisseaux qui ne font rien d’autre qu’encombrer l’écran en espérant que votre rythme de tir permettra à l’un d’entre eux de vous toucher. Les bombes qui tirent des boulettes dans tous les sens. Ou encore les petites tourelles toujours cachées derrière des obstacles.

rigid force redux shoot em up ennemi meduse

Des boss tous droits sortis de notre passé

La seconde partie des niveaux est réservée à l’affrontement du boss des lieux.

Ces derniers sont des reliques du passé vidéo-ludique. Qu’il s’agisse du Xylomid aux multiples tentacules ou de la machine d’extraction géante à affronter dans un tunnel, on se remémore des ces monstres qui ont tourmenté les joueurs des années 80 et 90.

Et encore une fois, timing et patience seront les maîtres mots de la victoire. Les patterns, ou cycles d’attaque, des boss sont assez simples à appréhender. Mais ce n’est que pour mieux cacher leur nombre. Ne pensez pas pouvoir passer un boss dès votre premier run. Sauf si vous ne jouez qu’en mode facile.

Les boss restent tout de même de bons défis et débloquer les derniers niveaux est assez corsé. Surtout quand on prend en compte que débloquer un niveau n’est possible qu’après avoir réussi les deux parties du niveau.

De plus, je ne sais pas si c’était un bug ou si c’était volontaire mais je n’ai pas réussi à débloquer l’accès au niveau 5 même après avoir terminé le niveau 4. Ce n’est qu’en réussissant les niveau 4 et 5 que j’ai pu en débloquer l’accès en plus du niveau 6.

Des armes classiques au décollage

S’il y a un point sur lequel Rigid Force Redux remet en cause son héritage, c’est bien sur l’armement proposé. Composé à 99 % de l’équipement classique, le jeu réalise quand même le rêve des plus anciens joueurs.

Notre vaisseau débute sa course armé d’une simple mitrailleuse. Un armement rudimentaire qui ne reste efficace que sur le très long terme. Des petites capsules sont disséminées dans les niveaux et vous ouvriront la porte des vraies réjouissances. Et les évolutions possibles sont de trois sortes.

Les premières capsules servent à modifier le type de votre armement. Vous pourrez opter pour les lasers bleus, puissants mais qui ne tirent qu’en ligne droite.

Dans les zones ouvertes du désert, le choix se portera plutôt sur l’évolution de la mitrailleuse qui forme un cône d’attaque couvrant presque tout l’écran. Idéal pour les larges vagues d’adversaires.

Enfin, les flèches vertes ont la capacité de rebondir sur les parois. Je finis avec ce style car c’est vraiment mon préféré. Il permet de gérer la majorité des adversaires en restant à distance. Ce qui permet de garder un œil sur les déplacements de son vaisseau à travers le décor.

rigid force redux shoot em up arme fleches vertes

Des évolutions qui donnent des ailes

La seconde évolution de l’équipement est l’ajout de bombes à votre vaisseau. Il n’y en a que deux types.

Les bombes larguées devant vous couvriront une zone de plus en plus large à chaque renforcement. Et les bombes sol-air qui sont lancées vers le haut et le bas de l’écran suivront les bordures devant vous jusqu’à rencontrer un obstacle. Le premier type de bombes est extrêmement utile contre le boss final.

La dernière évolution est le bouclier formé de quatre ailes.

Chaque aile (ou shard en VO) récupérée permet de disposer d’un tir complémentaire. Cette aile pourra rester collée au vaisseau pour renforcer le tir principal. Et lorsque toutes les ailes sont réunies à l’avant de votre vaisseau, elles forment un bouclier capable d’absorber certains tirs. Un bouclier divin qui ne protège pas des tirs spéciaux et ne couvre que les tirs venant droit vers vous. Ce qui est au final assez rare.

Elles pourront aussi être déployées pour couvrir une plus grande zone de tirs. Une fois déployées, les ailes peuvent passer à travers les obstacles. Pas très logique mais extrêmement utile pour ne pas devoir se coller au sol ou au plafond.

Enfin, il est possible de faire pivoter les ailes vers l’arrière pour obtenir une couverture derrière votre vaisseau. Oui, il est ainsi possible de tirer en arrière. Ce rêve de joueurs est enfin réalisé et est vraiment utile.

Et des armes lourdes

Histoire de renforcer un petit peu votre puissance de frappe, vous pourrez remplir une jauge de puissance en cumulant des orbes d’énergie, sphères vertes lâchées par vos adversaires. Une fois la jauge suffisamment remplie, vous disposerez de deux options d’utilisation.

La première est votre seconde source de protection après les ailes bouclier. En consommant une moitié de votre barre, vous pourrez déclencher une sorte de balai laser qui détruira tous les projectiles à proximité de l’avant de votre vaisseau. La zone couverte est un cercle minuscule. Il ne faudra donc pas vraiment compter dessus. Sauf en cas d’extrême nécessité.

La seconde est tout ce qu’il y a de plus classique. Vous videz votre jauge pour fournir un boost dévastateur à vos tirs. Extrêmement utile dans les situations dangereuses ou pour les boss : un des trophées internes consiste à ne jamais l’utiliser pour finir le mode principal.

rigid force redux shoot em up ailes bouclier

Des modes plus à la mode

Rigid Force Redux est un shoot’em up tout ce qu’il y a de plus classique. Il propose donc des modes de jeu qui le sont tout autant. Tout en piochant des idées auprès des autres titres du genre.

Le mode Mission Principale correspond au mode histoire. Il vous sera nécessaire de le finir intégralement avant de pouvoir débloquer deux autres modes de jeu. L’histoire est courte car elle ne dispose que de six niveaux. Ne composant pas réellement un défi pour les plus aguerris, elle trouve toute sa rejouabilité dans les trophées. Au nombre de 28, avec une difficulté parfois démentielle, ils sauront vous scotcher à l’écran pendant de très nombreuses heures.

Le second mode disponible est le mode Arcade. Dans ce mode, l’objectif est de finir un niveau avec le plus haut score possible. Pour cela, le joueur doit cumuler les multiplicateurs en réduisant à néant les vagues ennemies et tout ce qui lui passe sous le laser pour ne pas les faire chuter.

Histoire de donner un peu plus de défi et d’intérêt à ce mode, chaque niveau possède deux objectifs secondaires. Le premier est de récupérer les astronautes égarés dans l’espace en restant à proximité d’eux. Le second consiste à détruire des orbes bombes, elles aussi réparties à travers les niveaux. L’atteinte de ces objectifs vous permettra de maintenir vos multiplicateurs, augmenter votre score et surtout améliorer votre évaluation allant de la note C, jusqu’à la note ultime, A.

Bien entendu, il existe sept trophées liés à ce mode de jeu pour vous contraindre à le terminer. Et vous pourrez comparer votre score à celui des joueurs du monde entier. Un mode arcade à l’ancienne avec un défi de taille vu les scores affichés.

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais moi ça me rappelle énormément Resogun qui proposait les mêmes objectifs dans son mode principal. Un très bel hommage à un jeu qui aura lui aussi marqué son style.

Enfin, le mode Boss Rush consiste comme son nom l’indique à enchaîner les boss les uns à la suite des autres en ne disposant que de trois vies. Ce mode sert principalement de mode entrainement pour la réussite des trophées du mode principal. D’ailleurs, il ne possède que 3 trophées. Un mode ajouté au jeu d’origine qui n’en fait pas une révolution.

rigid force redux shoot em up vaisseau ennemi

Redux and redo

La véritable révolution de cette version de Rigid Force est le travail de refonte graphique qui a été effectué.

Le jeu a été initialement développé avec le moteur Acknex 8. Ce moteur graphique s’avérant beaucoup trop difficile à maintenir pour le portage vers les consoles, le choix d’utiliser le moteur Unity a été fait. Il a donc été nécessaire de redévelopper intégralement le jeu pour ce nouveau moteur.

Comme l’indique M. Rebenstorf dans la note transmise au blog Gamasutra, il lui aura fallu un an pour tout refaire. Heureusement, il a pu compter sur les équipes de développement de Headup pour lui fournir des conseils durant cette période.

Finalement, l’objectif qui avait été fixé est atteint. Le jeu propose dans 90% de son contenu un taux de 60 FPS et cela quelle que soit la plateforme. Et pour cela, le jeu profite de nombreuses astuces de développement telles que le changement de résolution dynamique ou l’affichage du score en tant qu’objet 3D.

On ne partira pas sur un cours de développement mais sachez que les techniques ont complexes mais très souvent utilisées pour les portages multi-plateformes.

Rigid Force Redux dispose donc aujourd’hui d’autant de versions que de plateformes de jeu. Ne tentons pas une comparaison car elle serait injuste. Mais une chose est commune, la qualité et la fluidité du gameplay. Une belle réussite.

Un jeu pour ne pas oublier un genre

Vous l’aurez compris, Rigid Force Redux est un shoot’em up comme les autres tout en étant un titre à ne pas négliger. Il est le résultat du travail d’un seul homme pour rendre hommage à un genre qui a marqué des millions de joueurs. Il est aussi un bon moyen de le faire découvrir à tous, quelle que soit la plateforme. Tout en proposant aussi des défis dignes de ce nom.

Merci à Headup d’avoir soutenu et publié ce projet et à l’équipe de Brown Betty de nous le faire découvrir en Europe.

Jeu testé à partir d’une version Nintendo Switch envoyée gracieusement par Brown Betty PR.

2 commentaires pour “Rigid Force Redux : le shoot’em up old-school sans réduxtion

Votre commentaire :

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :