Saints Row Equipe Armée

Saints Row, le reboot de tous les doutes ?

Pour finir cet été 2022 en beauté, rien de mieux que le fun d’un Saints Row. Attendu comme le cinquième épisode pour beaucoup, comme indiqué par les équipes de Deep Silver Volition, il s’agit d’un reboot de la saga. Fini la bande de 3rd Street, c’est une équipe « so 2022 » qui va s’élever vers les sommets.

Saints Row est sorti le 23 août 2022 en parallèle sur les supports Microsoft Xbox One/Series S/X, sur PC via le portail EPIC Games et chez Sony sur Playstation 4 et Playstation 5.

Dès le premier jour de sa sortie, le jeu a créé deux clans. Les joueurs heureux de voir revivre cette licence toujours aussi décalée. Et ceux pour qui ce reboot est une erreur. Dans tous les cas, Saints Row fait parler de lui et c’est une bonne chose.

Who’s the Boss ?

Avant d’être le jeu qui présentait un président des Etats-Unis affrontant une menace extra-terrestre (Saints Row 4), la saga Saints Row débuta en 2006 avec l’ascension d’un inconnu au sein du gang des Saints de Third Street. Le jeu menait le joueur jusqu’à la conquête de tous les quartiers de Stilwater après avoir fait tomber les autres gangs rivaux.

Une parodie de Gran Theft Auto San Andreas qui avait déjà divisé les joueurs à l’époque. Et 15 années plus tard, on remet la même mais cette fois à Santo Ileso avec un groupe d’amis en colocation, sans un sous mais avec une mascotte « Biscotte » rappelant le héros d’un certain Stray.

Jusque-là, rien de très atypique. Sauf si vous allez consulter l’histoire de « Biscotte » (ici) et comprendre à quel point l’univers des Saints est loufoque et les développeurs pointilleux.

Mais surtout, Saints Row est un condensé de références et de créations artistiques. Chaque coin de rue, chaque échange entre les protagonistes, chaque mission, chaque équipement, chaque musique, tout est de près ou de loin lié à un élément de pop-culture des années 90 à 2020.

Alors même s’il ne vous enverra pas dans les étoiles, le voyage initiatique de ce nouveau Boss vous offrira de bonnes heures de rigolades, de découvertes et bien plus.

SAINTS ROW Ma Boss

Train me master !

Saints Row est un jeu parfois en décalage avec son temps. Pour les plus âgés ce sera une frustration nostalgique. Mais pour les nouveaux joueurs ce sera assez perturbant.

Lors du parcours du futur Boss, le joueur débloque de nouvelles capacités et des types de missions variés. Rien de spécifique si ce n’est que les explications sont inexistantes.

Des exemples de vécu par d’autres joueurs ou moi-même ? Vous pouvez débloquer des points de transport rapide afin de ne pas traverser la map pendant 15 minutes à chaque nouvelle mission. Sauf que pour débloquer un point de transport rapide, il faut trouver un élément de décor à prendre en photo. Et ça, personne ne vous l’explique.

C’est uniquement parce que j’ai la « complétionnite » aigüe que j’ai réalisé des photos d’un maximum d’objets à collecter pour remplir mon QG que j’ai fini par les débloquer. Et quelques heures complémentaires auront été nécessaires avant que je comprenne qu’il fallait cliquer sur l’emplacement sur la carte pour se faire téléporter.

De même pour l’utilisation de votre Wingsuit. Aucune explication sur la manière et les contraintes pour réaliser un rebond sur une cible.

Ne parlons pas de comment faire des figures aériennes de la raison pour laquelle il faut renforcer vos armes ou équiper vos véhicules. Et enfin, comment conquérir un quartier pour gagner un maximum de liquidités ! Saints Row, le reboot qui oublie d’entraîner les nouveaux joueurs.

SAINTS ROW Braquage

The Empire strikes back

Je n’ai pas fini de remettre le jeu en équilibre sur la balance. Mais Saints Row version 2022 est une nouvelle perle de la saga. Si ce n’est dans le désert, et encore, il n’existe pas un lieu sur la carte où il n’y a pas quelque chose à admirer. Le jeu fourmille de détails sur les murs, dans les activités ou dans son architecture ou dans les oeuvres d’art classiques ou atypiques.

J’ai totalement craqué pour les tags immenses sur les murs partout en ville. Mais aussi pour les enseignes aux noms folkloriques ou les PNJ barrés qui vous attendent à chaque coin de rue.

Mais attention car votre boss dispose d’un appareil photo sur son smartphone qui n’enregistre pas les photos ! J’ai perdu le plan d’une quête mystère du désert.

Ce qui est le plus impressionnant, ce sont les temps de chargement admirables pour un environnement de cette taille. Même sur Playstation 4 Pro en HDR, les temps de chargement entre les points de téléportation durent bien moins d’une minute en moyenne. Il s’agit d’ailleurs pour moi de la version la plus optimisée du jeu en comparaison avec les versions Playstation 5.

SAINTS ROW Vehicle Custom

Back to the Saints Row

Ayant pu tester Saints Row sur les deux supports de Sony avec la mise à jour gratuite, la version Playstation 5 aura l’avantage sur le rafraîchissement des images. Mais j’ai honnêtement redécouvert le jeu sur Playstation 4 avec ses paramètres optimisés (pas de possibilités de changement de résolution ou de qualité graphique). Sur Playstation 5 la différence est tout aussi flagrante en passant entre le paramétrage graphique 1080p Ultra et la version 2060p HDR sans raytracing.

Cela arrivera peut-être plus tard, mais au moment où j’écris ces lignes, l’utilisation du raytracing plombe totalement le jeu. Le flou cinétique et l’excès de reflets cachent et gâchent les détails du jeu en plus de faire chuter la fréquence d’images.

D’ailleurs, lors de longues sessions, soit après 3-4 heures de jeu, la Playstation 5 commencera à saturer. Et vous pourrez alors voir apparaitre des bugs d’affichage tels que des chronomètres qui ne sont pas affichés pour les missions de sabotage. Ou votre boss qui reste debout à travers la voiture. Ou encore la caméra qui reste en vue proche lorsque vous conduisez. Voir même la caméra qui fait un zoom à au moins 100 mètres devant vous rendant le pilotage d’hélicoptère impossible.

En une semaine et 3 patchs, ces défauts sont petit à petit éliminés. Donc patientons encore quelques mois pour finaliser ces corrections et pouvoir réellement critiquer la qualité graphique du jeu. Comme pour Cyberpunk 2077.

SAINTS ROW Coop

Saints together and forever

L’un des gros sujets de Saints Row est l’amitié. Le jeu vous le rappellera de deux manières plus ou moins intéressantes.

La première est tout simplement votre groupe d’amis composé de Kevin, Eli et Neenah. Chacun représente un archétype des jeunes adultes actuels. Kevin est un DJ influenceur un peu perché mais qui cuisine bien. Eli est un jeune geek à lunettes un peu frêle. Enfin Neenah est la rebelle chauffeur et mécanicienne mais surtout une grande artiste.

Après les missions de découverte du jeu, vous pourrez les appeler un à un pour vous accompagner lors de vos missions. Ceci peut faciliter votre réussite même si ce n’est pas nécessaire.

Surtout quand vous aurez débloqué la possibilité d’appeler un groupe de Saints avec vos capacités. Cependant, n’oubliez pas de réaliser leurs missions secondaires. Elles permettent de les renforcer et surtout de mieux les connaitre.

La seconde option d’amitié est issue du premier Saints Row de 2006. En ouvrant sa partie sur internet, il est possible qu’un autre joueur ami ou inconnu débarque sur votre carte. Si les capacités de réaction de l’IA vous semblent insuffisantes, essayez de réaliser une mission avec un inconnu sans pouvoir lui parler. Un enfer.

En revanche, être rejoint par un ami en Party ou sur Discord permet de mieux profiter de cette option. On reste tout de même loin des carnages possibles à 12 dans la version Xbox de 2006. Mon seul véritable regret est de ne pas avoir découvert de missions spécifiques à faire à deux. Une idée à proposer pour une extension ? Et pourquoi pas ?

Saints Row Fin Carte remplie

Saints Row, un bon reboot ? Sans aucun doute.

Saints Row et un reboot de qualité. Comme d’autres avant lui, le jeu est critiqué car il n’est pas une suite tant attendue. Mais regardons concrètement le résultat.

Saints Row est un GTA-Like qui tient les promesses faites aux joueurs. Un personnage principal totalement personnalisable. Une histoire inédite gardant l’âme de la saga. Des nouveautés qui montrent que les développeurs ont écouté les joueurs. Un monde vaste, vivant et capable de vous occuper pendant des dizaines d’heures de jeu.

Un titre qui n’est pas parfait, oui, on ne va pas se le cacher. Mais les patchs arrivent rapidement et surtout, cela laisse un peu de champ libre une pour une suite !

Jeu testé à partir d’une version Playstation 4 envoyée gracieusement par PLAION.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut