Accueil / JEUX VIDÉO / Seasons After Fall: un renard en balade
Seasons After Fall Test La Geek En Rose

Seasons After Fall: un renard en balade

Vous souvenez vous mes Kirbys quand je vous ai raconté mon escapade à l’exposition l’Art Dans Le Jeu Vidéo? J’avais eu un coup de cœur pour les concept arts et les vidéos du jeu Seasons After Fall. Depuis, le jeu est sorti sur Steam. Il sortira sur consoles (PS4 et Xbox One) le 16 Mai 2017 et voici ma review.

Une histoire de saisons

Nous sommes une « petite graine » qui s’éveille et soudain une petite voix nous parle, nous expliquant qu’il n’y a plus trop d’animaux dans la forêt. Elle nous demande d’aller voir les quatre gardiens des saisons pour l’aider à accomplir un rituel. Apparemment ils sont assez faiblards et ce rituel pourrait arranger les choses. Mais mon flair de renard me dit que c’est louche, en plus « la voix » (non on est pas dans une émission de télé réalité) me donne des ordres. Cependant, je n’ai rien d’autre à faire alors je vais aller voir ces gardiens. Tant pis pour mes soupçons.

Seasons After Fall Gardien Tet La Geek En Rose

Un gameplay gracieux

Le gameplay est intuitif: On dirige notre renard avec le joystick et on effectue es actions avec les boutons classiques. Les gâchettes permettront d’alterner les saisons. Ce qui est très agréable c’est qu’à l’écran les déplacements sont fluides sans saccades, comme si on virevoltait dans les niveaux. On découvre de nouvelles zones et interactions au fur et à mesure qu’on acquiert nos capacités. Quelques énigmes à la difficulté modérée (utilisation de la saisonnalité pour grimper sur ses plateformes, recherche de lucioles qu’il faut ensuite diriger pour déverrouiller des passages…) agrémentent notre parcours.
Enfin, point de combats ni de game over, je pensais que ça me manquerait, mais ça n’a pas été le cas, ce qui est une agréable surprise.

 Un tableau animé qui défile

Seasons After Fall Test La Geek En Rose

Voici le tour des graphismes, et je n’aurai pas assez de mots pour décrire à quel point Seasons After Fall est magnifique. Le renard est adorable mais on sent surtout que les graphistes ont mis le paquet sur les décor de premier  et second plan pour chaque saison: les palettes utilisées sont cohérentes et sublimées tels les tableaux d’autrefois. On ne se lasse pas, par exemple, de voir les sapins passer du rouge au vert ou de voir la neige fondre. De plus, l’alternance des saisons par notre pouvoir se fait sans faille, aussi fluide que le gameplay.

Musique maestro

Les mélodies, basées sur un quatuor de cordes, collent parfaitement à l’ambiance de Seasons After Fall. Composées par Yann Van Der Cruyssen (Morusque), tout a été travaillé pour transcrire tantôt la mélancolie, l’oppression, la fraîcheur ou la joie. C’est ce qui caractérise cette bande-son: de la fraîcheur à écouter sans se lasser. Les bruitages, quant à eux sont ceux de la nature, furtifs et délicats.

Seasons After Fall VS La Geek En Rose

Seasons After Fall est mon coup de cœur de l’année 2016 car il a d’indéniables qualités. Aussi, le studio indépendant Swing Swing Submarine a donné vie à un petit bijou, dans la mouvance des jeux tels Ori and The Blind Forest ou Child of Light. Seasons After Fall un très beau jeu attachant et relaxant. Il a une durée de vie honnête, qui nous berce de son univers poétique. Enfin, avant de passer au bilan du jeu, voici le trailer consoles tout fraîchement sorti:

J’ai aimé:

♥ Le gameplay intuitif
♥ Les graphismes (personnages et décors) travaillés en deux profondeurs
♥ La bande-son intemporelle
♥ L’univers poétique et envoûtant du jeu
♥ Le côté relaxant sans ennemis à combattre

J’ai pas aimé:

♥ La « voix » louche
♥ Et rien d’autre!

À propos lageekenrose

Blogueuse made in Toulouse, le jeu vidéo me fait voir la vie en rose. Née en même temps que Zelda et toujours en quête de découvertes vidéo-ludiques, j’aime partager mes trouvailles et expériences.

Lisez aussi :)

zevent stream marathon croix rouge

Zevent, un stream marathon humaniste

ZEvent est l'événement gaming du moment! Pourquoi? Parce qu'il prouve que jeux vidéos et humanismes peuvent être complémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :