Sisters Royale jeu de tir shoot em up shmup Brown Betty Alfa System Nintendo Switch PS4

Sisters Royale : amour, destin et boulettes !

En tant que joueur des années 90, j’ai eu le plaisir de tester un titre qui m’a donné un coup de vieux. Mais aussi un titre qui m’a remonté le moral. Ce titre ? Sisters Royale. Ce J-shmup est sorti le 30 janvier 2020 sur Nintendo Switch et Playstation 4. Il est développé par Alfa System et distribué par Betty Brown en Europe. Ce jeu annonce surtout le retour possible de la saga Castle of Shikigami. Mais est-il encore possible de faire mieux que ce titre qui a fait évoluer le genre ?

Visant un public restreint, le jeu se concentre sur l’utilisation du système « high risk-high point » qui a rendu célèbre le jeu Castle of Shikigami. Cependant, cette fois, nous participons à un battle royale entre sœurs pour le cœur d’un homme.

Sisters Royale passe pour un test de marché par différents aspects. Mais il permet de faire découvrir et redécouvrir un style de jeu emblématique. Le shoot’em up.

Un style trop peu connu

Sisters Royale est un J-shmup (prononcez « j chm’up ») ou jeu de tir à défilement vertical. Les deux titres emblématiques ayant marqué le genre durant le siècle dernier sont Xevious et Raiden. Si ça ne vous parle toujours pas, voici une présentation rapide du style.

Le joueur prend place à bord d’un vaisseau, ou entre dans la peau d’un personnage, ayant la capacité de tirer dans diverses directions (souvent en même temps) et de lancer une attaque de destruction massive.

Placé à l’origine en bas de l’écran, le joueur doit contrôler sa machine afin de traverser un parcours à défilement vertical selon une vitesse qu’il ne contrôle pas. La première étape de ce style consiste à traverser un niveau tout en évitant les obstacles pour arriver face à un boss.

Comme cela pourrait paraître trop simple, il vous faudra compter sur des vagues d’adversaires qui chercheront à vous tirer dessus ou viendront se crasher sur vous.

Il vous faudra donc éviter leurs tirs et prévoir leurs mouvements pour ne pas perdre vos précieuses vies. Mais il ne faudra pas non plus hésiter à les faire exploser pour récupérer des armes, bombes, boucliers ou tout simplement augmenter votre score.

Une fois arrivé au boss, il faudra comprendre ses mouvements (on appelle ça le pattern) et éviter ses tirs pour réussir à l’achever et passer au niveau suivant.

Lale Temple Of Wind Sisters Royale jeu de tir shoot em up shmup Nintendo Switch PS4

Un style délaissé par les joueurs européens sur console.

Les shoot’em up ont marqué les joueurs des années 90 à 2000 car ils offraient un défi d’envergure tout en restant graphiquement simples. L’arrivée des jeux en trois dimensions a petit à petit fait disparaître le style du fait de la difficulté à garder une lisibilité et une fluidité suffisante.

Alfa System a fait le choix de revenir en arrière et non pas de proposer un jeu en 2D mais de limiter les éléments en 3D au strict minimum. Sisters Royale est graphiquement très simple. On se sentirait presque revenu à l’époque d’un Warcraft III avec un beau lifting de texture. Un jeu qu’on verrait idéalement sur son téléphone mobile comme beaucoup d’autres titres de ce genre aujourd’hui.

Mais alors, pourquoi le sortir sur consoles ? Tout simplement car c’est un plaisir de jouer à ce jeu sur grand écran.

Sisters Royale est à placer dans la catégorie Hell’s Bullet des J-shmup. C’est-à-dire que le jeu va remplir votre écran de plusieurs centaines de boulettes en mouvement qu’il faudra éviter. Tout en tirant sur vos adversaires en mouvement et sans visée automatique. Votre survie se joue au pixel près et c’est toujours plus simple sur grand écran.

Et il y a un point important qui n’a pas été oublié sur la version Nintendo Switch que j’ai testée. Il est possible de changer l’orientation de l’écran de jeu. Il est donc possible de disposer d’un écran de plus grande taille que sur une majorité de téléphones mobiles (plus pour longtemps).

Ainsi, la difficulté élevée du jeu est en partie compensée par le fait de distinguer plus facilement les espaces libres où survivre. Mais cela permet surtout de détecter les zones dans lesquelles se positionner pour être au plus près des adversaires et bénéficier de la mécanique de score emprunté à Castle of Shikigami.

High Risk – High Score

Le système de score de Sisters Royale repose sur une idée simple. Plus vous prenez de risques et plus vous pourrez multiplier votre score. Dans les titres classiques du genre, le joueur doit réussir à détruire 100% des vaisseaux des vagues d’adversaires pour obtenir des multiplicateurs. Il est souvent frustrant de ne pas les obtenir parce qu’un petit vaisseau nous échappe alors que la prise de risque a été énorme.

Dans Sisters Royale, c’est cette prise de risque qui est récompensée à travers le « High Risk – High Score ».

Ainsi, pour obtenir un multiplicateur de score, il faut se jeter sur les vagues adverses. Plus on est proche d’un adversaire lors de son explosion et plus on a de chances d’obtenir un multiplicateur. Ceux-ci sont aussi cumulatifs si vous enchaînez les destructions. Si vous restez à proximité des vagues d’adversaires, vous pourrez obtenir un multiplicateur de score allant de deux à huit fois les points obtenus.

Mais vous serez alors vulnérable aux tirs de vos adversaires que vous ne pourrez plus anticiper. Ou tout simplement vous faire percuter par vos adversaires provenant de toute part.

Selma Graveyard of Flame Sisters Royale jeu de tir shoot em up shmup Nintendo Switch PS4

Score ou histoire, pas de choix à avoir

Sisters Royale est un jeu digne des bornes d’arcade qui manquent tant aux joueurs pré-2000. Le jeu ne dispose donc pas de milliers d’options de partie. Il est uniquement possible de lancer une partie complète ou une partie en mode entraînement.

Comme son nom l’indique, le mode entraînement permet de jouer un des cinq niveaux de chaque sœur en sélectionnant différentes règles. On peut ainsi apprendre les patterns des adversaires en se rendant invincible ou tenter de finir les niveaux avec une seule vie et aucune bombe. Parfait pour tenter d’obtenir les plus hauts scores.

Cependant, on aurait aimé que le mode histoire (ou arcade) soit jouable à deux afin de permettre à un public plus large de s’intéresser au jeu. Le travail à effectuer sur le jeu aurait été important car les scénarios auraient été à reconstruire. Mais cela aurait justement donné une autre vision de l’histoire de Sisters Royale.

Une prophétie comique pour des filles qui n’ont pas toujours bonne conscience

Comme son titre l’indique, Sisters Royale est un jeu dont l’intrigue se concentre sur un affrontement entre cinq sœurs. La cause de cet affrontement ? Un homme dont elles sont toutes follement amoureuses. Elles sont tellement amoureuses que celles-ci en viendront même à affronter leur propre conscience. Ces combats face à elles-même permettent surtout d’en savoir un peu plus sur les cinq personnalités uniques qui s’opposent.

Je suis sincèrement heureux de ne pas avoir de sœur. Car celles que le jeu nous présente m’auraient rendu fou. Du simple sarcasme aux attaques physiques, les sœurs se sont toujours mené la vie dure. On comprend donc pourquoi elles n’ont aujourd’hui aucune hésitation quant au fait de s’affronter pour conquérir le cœur du beau Yashin.

Attention, pas de spoiler, le plot de base de l’histoire n’est pas juste une histoire d’amour. Pour ne pas décourager les joueurs et d’apporter un élément d’intrigue qui justifie les deux boss finaux, une prophétie guide le destin de nos sœurs rivales. Celle-ci prédit qu’un grand démon tentera d’envahir le monde mais que cinq sœurs possédant un pouvoir exceptionnel s’uniront pour le combattre.

Pas besoin de vous expliquer la suite, vous l’aurez compris. Un gros twist apparaît après le cinquième niveau et ne nécessite pas d’avoir unis les cinq sœurs pour survenir.

Le seul élément amusant de cette prophétie est la réponse qui est apportée par les jeunes femmes dans l’introduction du jeu. Elles n’en ont absolument rien à faire puisqu’elles ne se supportent pas. L’introduction vous fera déjà bien comprendre l’esprit général du jeu. Mais les phases de dialogues finissent par atteindre des sommets. On regrette presque qu’elles soient trop courtes.

Sonay choix personnage character select Sisters Royale jeu de tir shoot em up shmup Nintendo Switch PS4

Court mais intense

S’il y a un mot négatif à avoir sur le jeu ce serait celui-ci : trop court. L’histoire se termine en une grosse demi-heure pour chaque protagoniste. Le mode principal du jeu peut donc être terminé en une petite soirée en mode normal.

Cependant, ce n’est pas une histoire qu’on vient chercher dans Sisters Royale. Ici, on cherche à faire du scoring. Et pour cela il faut relever les défis offerts par les niveaux les plus élevés et leur personnalisation.

Il ne faut pas oublier que le principal atout du jeu est son système de score. A la fin de chaque niveau vous obtenez une note. Cette note est définie selon votre score, le nombre de vie et le niveau de dégâts subi ainsi que votre temps.

Et là, il faut vraiment être bon pour monter dans le classement. Je n’ai moi-même pas réussi à faire mieux que le rang ‘E’ qui est le plus faible. Il faut dire que je n’ai pas réussi à finir un niveau normal sans au moins un continue.

Un shoot’em up dans les règles et dans l’art

Les niveaux fourmillent d’adversaires, de détails et bien entendu de boulettes qui souhaiteront votre mort. C’est beau, rapide et intense. On ne souffre pas de ralentissements en jeu et on en prend plein les yeux.

Pour les joueurs de la version Nintendo Switch, je vous conseillerai tout de même de privilégier le pad pro. Ou dans l’idéal, la manette d’Xbox One avec l’adaptateur. Et même s’il est fun de pouvoir retourner l’écran de la Switch pour avoir une meilleure vision du terrain, le passage sur une télévision reste le seul bon choix. Ainsi, de mon point de vue, même en étant mauvais, avec cette configuration, le jeu un pur plaisir.

On se retourne le cerveau pour trouver la meilleure stratégie d’attaque. A chaque fin de niveau on souhaite le recommencer pour ne pas se faire prendre au piège d’une vague d’ennemis ou parce qu’on a fini par comprendre le pattern du boss.

Chaque protagoniste dispose de son style de jeu et nécessitera de revoir l’ensemble des choix faits avec le personnage précédent.

Et on le fait avec plaisir à chaque nouveau niveau. Car ceux-ci offrent des paysages simples mais magnifiques et des contraintes spécifiques à étudier. Sisters Royale dispose donc de tous les éléments d’un Shmup digne de ce nom.

Que le Battle Royale commence !

Comme vous avez pu le constater dans ce test, Sisters Royale est un Shoot’em up qui cherche à s’adresser à tous. Même le fait d’ajouter une histoire assez banale en soi ne permet pas de cacher le fait qu’il soit fait pour les amoureux du genre.

Si vous débutez votre expérience dans ce genre alors je vous conseille de choisir la version Nintendo Switch. Si vous êtes un habitué du genre et que vous souhaitez profiter à fond du jeu, privilégiez une version Playstation 4. Et si vous êtes fou, vous pourrez même profiter des stick arcade de qualité pro de ce support.

Dans tous les cas, Sisters Royale est un bon descendant de la saga Castle of Shikigami. Je remercie donc Alfa System de continuer à faire vivre la saga. Et Betty Brown de nous permettre de la voir débouler en Europe et en français !

Jeu testé à partir d’une version Nintendo Switch envoyée gracieusement par Brown Betty PR

2 commentaires pour “Sisters Royale : amour, destin et boulettes !

Votre commentaire :

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :