Accueil / JEUX VIDÉO / TEKKEN 7, baston en famille
Tekken 7 logo

TEKKEN 7, baston en famille

Salut les Kirbys! Je crois que vous commencez à me connaître, et vous savez que j’ai en moi un côté sombre qui se dévoile quand je joue aux jeux vidéo: j’adore frapper voire assassiner mes ennemis. Tekken 7, dernier sorti d’une saga culte, présentait donc le profil parfait pour me combler et c’est ce qu’on va vérifier ensemble.

Une sombre histoire de famille

Comme toujours dans chaque opus, les problèmes viennent de la famille Mishima: tout tourne autour des embrouilles de Heihachi Mishima avec ses enfants et autres parents. Je ne comprends pas: il y a quoi de mal à balancer son fils ou petit-fils du haut d’une falaise? « Mais je croyais qu’il pouvait voler! » mais bien sûr… En même temps en se mariant à Kazumi, une femme démon, ils pensait à quoi Heihachi? Elle est belle certes, mais après bonjour la galère.
Le mode histoire vous permettra d’en apprendre un peu plus sur la famille Mishima, même si on reste un peu sur sa faim. Anecdotique par rapport au reste du contenu du soft, on peut toutefois noter la présence de chapitres bonus concernant les autres personnages.

Le Roster TEKKEN 7, une palette de personnages complète

Je vous vois venir et me demander: qu’est-ce que le roster? Pour faire simple, le roster c’est la liste de personnages disponibles et déblocables dans un jeu (notamment baston et MOBA). En dépit de quelques absents à l’appel (Mokujin, Christie Monteiro, Anna Williams, Lei Wulong,…), vous pourrez vous essayer à tous les styles de combat possibles. Et SURTOUT tester la surprise du soft: Akuma, tout droit venu de Street Fighter (et ultra cheaté).

roster Tekken 7

Des modes de jeu pour tous

Chaque joueur recherche des expériences de jeu différentes, et je crois que Tekken 7 l’a bien compris: jouer solo? casser des bouches en ligne? amasser des trésors et pimper les skins des personnages? Alors vous allez être servis! Voici ce que l’on vous propose:

♥ Mode Histoire  » Saga Mishima » qui reprend l’histoire dont j’ai parlé plus haut ainsi que des annexes avec d’autres personnages

♥ Mode En Ligne: outre les classiques affrontements selon votre classement ou avec vos amis, vous pourrez aussi participer à des tournois déjà conçus ou créer le votre. De quoi pimenter vos sessions. À noter que les fonctionnalités en ligne nécessite l’achat d’un abonnement au PlayStation Plus.

♥ Mode Hors Ligne: il propose le trio traditionnel Arcade – Versus – Entraînement. De plus, le mode Combat Au Trésor comblera les plus radins et les fans de la personnalisation car il vous permettra de gagner beaucoup d’argent  et de débloquer les tenues ou autres accessoires de personnalisation du jeu.

En terme de gameplay, pas de grosse innovation, à part la possibilité de lancer une attaque spéciale dévastatrice quand votre seuil de vie est critique.

Pimp my Tekken 7

Un des aspects les plus amusants (à part tabasser) est la personnalisation poussée à l’extrême des personnages: vêtements, coupes de cheveux, effets des coups . Vous pourrez retrouver les meilleures tenues issues des anciens opus.
Mais cela ne s’arrête pas là: vous pourrez aussi customiser le cartouche de joueur en modifiant la devise, le cadre et l’illustration. De plus, vous pourrez débloquer les OST de tous les anciens épisodes ainsi que les cinématiques, afin de passer un bon moment de nostalgie.

Graphismes sauce TEKKEN

Je suis admirative par la qualité graphique de l’écran d’introduction avec un Heihachi détaillé jusqu’aux rides et réaliste. Les cinématiques sont vraiment belles, on a du haut niveau avec des textures propres et lisses.Cependant, en cours de combat, ça pique les yeux avec un foisonnement de couleurs et des cheveux modélisés à la one again. Les décors des stages sont inégaux suivant le lieu choisi, en effet on sent que ce n’était pas la priorité, mais on pourra saluer l’effort d’interaction avec les personnages.

Musique Maestro

Composée par Akitaka Tohyama, la bande-son de Tekken 7 est fidèle au style des précédentes OST. Riffs de guitare électrique, rock hardcore qui vous met le mental en mode hargneux. Parfait pour taper sur la tête des PNJ ou d’un adversaire en ligne.

Pour ma part je la trouve assez entraînante, mais ce n’est pas la meilleure. À savoir qu’on peut choisir quelles musiques nous accompagnent en les débloquant (voir « Pimp My Tekken »).

La Geek VS Tekken 7

Après ma déception avec Tekken 4, j’étais restée sur mes merveilleux souvenirs sur Tekken 3 (voir mon article « Readyyyy! Fight! »). Mais je ne sais pas pourquoi, l’annonce de Tekken 7 ainsi que les images diffusées ont fait battre le cœur de combattante en moi. Je me suis donc décidée à laisser une nouvelle chance à la saga. Après une installation longue et fastidieuse (impossible de jouer à certains modes tant qu’elle n’était pas complète), j’ai posé mes mains avec fébrilité sur la manette: en avant!
J’ai apprécié trouver un roster étoffé, et mes anciennes habitudes de gameplay. D’ailleurs un petit passage par le mode Entraînement est indispensable pour maîtriser les coups basiques sinon c’est la catastrophe. On se délecte de la multitude de modes de jeu ainsi qu’un mode de personnalisation ultra poussé et addictif. Tout n’est pas parfait malheureusement car l’histoire est aussi insipide qu’anecdotique, et on ressent un déséquilibre au niveau des textures. Cependant le reste du jeu est suffisamment dense pour satisfaire le besoin de défoulement ou de fun du joueur.

 

Pour finir, je vous laisse regarder le trailer officiel pour vous faire une idée.

Jeu testé à partir d’une version PS4 envoyée gracieusement par Bandai Namco.

Surtout n’hésitez pas à regarder mes autres articles de la catégorie JEUX VIDÉO en cliquant ►LÀ◄.

tipeee la geek en rose

À propos lageekenrose

Blogueuse made in Toulouse, le jeu vidéo me fait voir la vie en rose. Née en même temps que Zelda et toujours en quête de découvertes vidéo-ludiques, j’aime partager mes trouvailles et expériences.

Lisez aussi :)

zevent stream marathon croix rouge

Zevent, un stream marathon humaniste

ZEvent est l'événement gaming du moment! Pourquoi? Parce qu'il prouve que jeux vidéos et humanismes peuvent être complémentaires.

4 Commentaires

  1. Il a l’air trop bien ! Merci pour l’article !

  2. Bon c’est quand on te revoit sur ce jeu ? Avec Akuma :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :