Accueil / JEUX VIDÉO / Digimon World – Digimoooon, petit monstre, tu es le champion

Digimon World – Digimoooon, petit monstre, tu es le champion

« Agumoooon digivolve toi en….Greymooon! »
Aujourd’hui est un jour spécial, je vais vous parler d’un jeu que j’ai eu du mal à apprécier au départ. Non parce qu’il était mauvais, mais parce que je n’avais pas compris sa valeur ni ses possibilité (et aussi pour quelques soucis dont je vous parlerai après). Jusqu’au jour où j’ai eu la révélation grâce à mon amoureux, grand fan de cet opus, et qui m’a donné un coup de main pour vous faire ce bel article. Les monstres binaires c’est par ici!
Digimon World / Elevage de monstres digitaux / PS1 / Bandaï / 2001
*  Le pitch : 
Vous incarnez Hiro, en rentrant chez lui son Digivice (sorte de Tamagotchi + hype) émet de la lumière, il s’en approche.
Oui, c’est tout à fait censé de se diriger vers quelque chose d’anormal dans la nature humaine. Son « animal de poche » lui parle du monde virtuel, d’un village en danger, et que blablabla c’est lui l’élu. Hop! Hiro est aspiré dans le monde binaire. Yolo! Il arrive dans le Digimonde: sa mission est de retrouver des Digimon amnésiques agressifs et de les faire revenir dans la ville.
Il est accompagné d’un Digimon qu’il élève pour devenir grand et puissant, surtout parce qu’on a vu mieux qu’un caca (cf. l’anecdote) pour botter les fesses des méchants.
Vous devrez gérer: amélioration des statistiques (PV, Force, Défense, Intelligence, etc…), faim, discipline et pause pipi/grosse commission. Et votre pauvre partenaire n’aura aucune intimité:

Plus vous ramènerez de Digimon dans le village, plus vous aurez la vie facilitée, et n’oubliez pas que les plantations de rôtis, c’est l’avenir!

Vous allez parcourir beaucoup de mondes divers et variés comme la forêt, les canyon, un cimetière, la banquise, la jungle, … Vous devrez faire face à la mort de vos Digimon et ça c’est moche! Et la façon dont il meurt conditionne votre prochain ami. Ah oui! Je vous ai pas dit mais vous commencez avec un bébé Digimon à faire digivolver! Bon courage! Quoiqu’il en soit vous aurez beaucoup à faire donc retroussez vos manches!
* Le style tendance :
Bon je sais pas si vous avez vu, mais là on est dans un pur style Japonais mi-hipster, mi-wesh.
Attendez! Combiner un bonnet gris, un sweat jaune poussin, un semblant de Van’s en portant un Digivice bling-bling c’est super recherché comme look . »Mon chéri, tu es manifaiquuuuue! » dirait Christina. Et on accorde tout ça avec un son de rebelle signé Yuko Ishii et Kouji Yamada:

* THE Place to be :
Il y a de nombreux endroits où vous adorerez être, mais celui que je préfère est la Jungle Tropicale! l’eau, les arbres, le sable et le Saint-Graal de Digimon.



Poireautez quelques heures et vous rencontrerez Piximon, un UMPPR (ultra mignon puissant poilu rose) qui ressemble à ça:

* Mon conseil farfelu :
Vous pensez arriver à finir ce jeu solo comme les super gameurs & gameuses que vous êtes? Faux! Internet sera votre meilleur allié. Allez comme ça je vous lâche LE site qui a tout changé pour moi: Le Site Miracle
* Anecdote croustillante – c’est du vécu – :

Alors dans ce jeu vous pouvez améliorer, ou pas, certaines statistiques de votre Digimon. Vous devez aussi lui apporter des soins. Tout cela conditionne son évolution. A savoir qu’il y a des dizaines de combinaisons et de résultats possibles. Comme je l’ai dit plus haut, je n’avais pas tout compris au jeu, et je me suis retrouvée plus d’une fois avec Sukamon, une crotte vivante mangeuse d’excréments….Youpi!
Alors que moi tout ce que je voulais c’était MétalGreymon, le gros badass!
* Comptabilité amoureuse :
Le jeu était mal parti avant que je ne le redécouvre. Je lui accorde un gentil 70% parce qu’il y a un truc intolérable que vous allez découvrir.
Les points positifs:

– La durée de vie

– La vraie progression dans l’histoire: vous ne cherchez pas à ramener des Digimon pour le fun, si vous ne le faites pas vous allez en chier.
– La difficulté bordel! c’est pas un jeu pour les mauviettes.
– La bande son, qui est très variée, en accord avec tous les univers du jeu et pas monotone
– Le tableau des Digivolution à compléter
– La collection de cartes & les médailles à obtenir
– Les « quêtes » annexes
Les points négatifs:

– On comprend pas très bien ce qu’on doit faire parfois
– La lenteur de votre Digimon en combat, même super-intelligent il est super-mou
– C’est quoi ce BUG uniquement présent dans la version européenne? Mais casse toi Agumon de M*****! 

Sérieusement je trouve inadmissible qu’un jeu soit buggé, et en plus ça vous empêche de finir le jeu à 100%. Je trouve ça regrettable.
Heureusement (il y a Findus) la solution à ce bug a été découverte récemment, mais je vous raconte pas la galère.
* Jetez un œil :

Dans Digimon il y a plein de « quêtes » annexes à l’histoire principale, la plus fun est sans aucun doute le curling avec les Penguimon:

* Maintenant à vos manettes et à votre Digivice!

À propos lageekenrose

Blogueuse made in Toulouse, le jeu vidéo me fait voir la vie en rose. Née en même temps que Zelda et toujours en quête de découvertes vidéo-ludiques, j’aime partager mes trouvailles et expériences.

Lisez aussi :)

zevent stream marathon croix rouge

Zevent, un stream marathon humaniste

ZEvent est l'événement gaming du moment! Pourquoi? Parce qu'il prouve que jeux vidéos et humanismes peuvent être complémentaires.

9 Commentaires

  1. Bon sang que ce jeu ne me rajeuni pas. il me reste de vagues souvenirs des quelques heures que j’ai passé dessus à l’époque. J’avais adoré mais je trouvais le jeu super difficile, faut dire que j’était tout pitit 😀

    En tout cas, ça reste un bon moment et je suis content de lire un article près de 15 ans plus tard surtout quand il est si bien écrit.
    Merci petite boule rose, j’adore ce que tu fais.

    PS: J’espère que ce surnom ne te choque pas 😛

    • Ohlala je suis à la bourre pour répondre >.<
      Le surnom "petite boule rose" me va très bien ^^
      Et non, ce jeu ne nous rajeunit pas T.T mais que de bons moments :3

  2. Oh mon dieu ce jeu m’a traumatisé. Je me retrouvais toujours avec le gros caca aussi. Du coup, bah j’ai arrêté… xD

    • Mdr, oui moi aussi au début. Jusqu’au jour où j’ai compris que le poids et les caractéristiques (intelligence, force, défense,…) servaient à quelque chose. Lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :