wonder boy asha in monster world artwork principal

Wonder Boy : Asha in Monster World

Wonder Boy : Asha in Monster World est un nom bien connu des gamerz les plus âgés. En effet, le nom Monster World date du début des années 90. Cela ne nous rajeunit pas. Le jeu dont nous parlerons aujourd’hui est un remake de Monster World IV sorti en 1994 sur Megadrive (qui est le sixième épisode de la saga Monster World, pas de cohérence oui je sais).

Développé par le studio Artdink (créé en 1986 tout de même !) pour la Switch et la PlayStation 4, ce jeu, sorti le 28 Mai 2021, est un remake en 2.5D. Comprenez par là que nous allons garder un scrolling horizontal mais que tout sera en 3D avec des phases qui exploiteront la profondeur.
Petit bonus, si vous achetez la version physique du jeu, vous aurez en bonus (code téléchargeable) la version originale de Monster World IV.

De quoi ça parle ?

Wonder Boy :  Asha in Monster World possède un scénario des plus dense (non). Asha va devoir se battre car des monstres ont envahi le royaume. C’est tout. En deux minutes chrono, vous voici à arpenter les différents tableaux pour abattre des monstres à coups d’épée et ainsi, libérer le royaume sus-cité.

Et manette en main ?

Si vous avez déjà joué à des jeux de plateformes 2D des années 80/90, vous serez en terrain conquis. Le jeu est qualifié de remake car tout est en 3D au lieu d’être en 2D …et c’est tout.
Alors, bien évidemment, les musiques ont été refaites mais le gameplay est du pur platformer 2D. Un coup d’épée pour les ennemis les plus faibles, deux ou trois pour les suivants. Vous récupérez un cœur pour vous soigner, vous pouvez vous équiper d’accessoires pour augmenter vos dégâts et votre armure (peu d’augmentation hein attention, ce n’est pas un RPG). Aussi vous serez accompagnés d’un oiseau vous permettant de faire un double saut (mécanique assez particulière puisqu’il vous faudra l’appeler pour l’attraper, le garder en main pendant le saut pour ensuite faire votre double saut) et quelques autres utilisations selon les niveaux.

Les niveaux vous permettent un peu d’exploration et des salles et mécanismes secrets seront de la partie, ce qui est agréable. Le jeu de base est suffisamment bon pour ne pas souffrir en étant en 3D puisque rien ne change. Si vous jouez au jeu original, c’est un copié-collé mais en 3D vue en 2.5D.

Des mécaniques datées

Les mécaniques vous ramèneront aux anciens temps du jeu vidéo, ce qui est, selon le point de vue, une bonne chose ou non. Tout le monde a déjà lu ou entendu quelqu’un se plaindre que “ce n’est plus pareil”. Avec ce remake, plus de raisons de se plaindre.

Un gros changement est de la partie : les sauvegardes. Dans le jeu original, vous devrez parler à un PNJ pour cela, ici, vous pouvez sauvegarder manuellement. Aucune sauvegarde automatique n’est présente. Même si le jeu se permet une boutade sur le fait que sauvegarder n’importe quand est possible grâce aux avancées technologiques. Manifestement toute technologie à ses limites…

Parfois le jeu est plus agréable à l’œil, ce n’est pas une vitrine technique mais c’est “jouli”, parfois c’est plutôt austère.

On a constamment envie de dire “c’est pas mal mais…”. Un sentiment de jouer à un jeu ayant vieilli alors qu’il vient de sortir. Des mécaniques d’un autre temps  : qui aujourd’hui vous fait ouvrir le menu manuellement pour utiliser un objet ou sauvegarder manuellement avec une cinématique courte mais inzappable ou vous oblige à noter des combinaisons de portes comme en 1980 ?! pour un jeu sorti cette année.

Wonder Boy : Asha in Monster World reste un bon jeu

Au final, on apprécie certaines choses puisque un bon jeu reste un bon jeu et nous sommes en même temps sans sourire devant des choses d’un autre âge. Comptez environ cinq heures de jeu. Au prix de 40€ le remake, cela est trop. Moitié prix, pourquoi pas. À partir de 15€, nous pouvons commencer à discuter. Aussi regardez du gameplay avant votre achat car le jeu est bon MAIS…!

 

La version numérique de Wonder Boy : Asha in Monster World peut être achetée sur les stores de Sony et Nintendo et est publié par STUDIOARTDINK. La version physique dispose en EXCLUSIVITÈ du jeu original Monster World IV publié par ININ Games.

Jeu testé à partir d’une version Playstation 4 envoyée gracieusement par PR Hound.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :