the king of fighters XV logo

The King of Fighters XV, Louis est de retour ?

Bienvenue en cette nouvelle année de jeux et de bonheur pour le grand tournoi The King Of Fighters XVème du nom. Le crossover SNK est de retour avec trois nouveaux personnages et beaucoup de souvenirs.

Pour ceux qui ne connaissent pas la saga des K.O.F, il s’agit d’un jeu vidéo de combat développé et édité par SNK Playmore. Ce nouvel épisode est sorti le 17 février 2022 sur PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox Series et PC (Steam/Epic Store).

J’ai eu la chance de tester une version Playstation 4/5 offerte par les équipes de KochMedia qui assure la distribution du jeu en France.

Un peu déçu par les titres Versus Fighting de 2021, je n’attendais plus grand-chose du jeu. Et pour le coup, j’ai été agréablement surpris. Malgré quelques étranges imperfections.

The King of Fighters XV, le nouvel arc se confirme ?

Depuis 2020, les sagas de jeux de combat de niche sont devenues des stars montantes des championnats. Et le moyen commun est l’arrivée d’une nouvelle génération de personnages. Ainsi que la mise en avant des systèmes de combat avancés qu’ils proposent.

The King of Fighters XIV avait déjà introduit des changements majeurs dans la franchise. D’un point de vue graphique, le jeu passait à des modèles 3D laissant derrière lui les traditionnels modèles 2D dessinés à la main. Et son système de commande introduisait le mode Max qui était une alternative au système V de Street Fighter V.

Enfin le jeu introduisait de nouveaux personnages comme Shun’ei, un jeune homme portant une partie du boss Verse. Boss qui fait son retour sous une nouvelle forme dans The King of Fighters XV. Leur arrivée mettait fin à l’arc de Ash Crimson, personnage cherchant à acquérir le pouvoir d’Orochi. Divinité au centre des combats dans les épisodes The King Of Fighters ‘95 à ‘97.

Mais tout comme Antonov, l’ancien sous boss devenu membre d’une team jouable, Verse chute de son rang et devient le sous boss Re-Verse de The King of Fighters XV. N’ayant pas le droit d’en révéler trop sur le boss final de cet épisode, je me contenterai de mon ressenti. En plus de Re-Verse dont l’histoire pourrait être plus développée, il n’apporte vraiment pas grand-chose à l’histoire et est une horreur à affronter, quel que soit le niveau de difficulté.

Les nouveaux personnages que sont Dolores et surtout Isla confirment que Shun’ei est le nouveau protagoniste de la saga. Bon ok, l’écran de lancement du jeu dédié à Shun’ei aide aussi. Bien que Kyo et Iori restent des emblèmes incontournables pour les nostalgiques.

the king of fighters XV maxmode personnage Shun’ei

La station DJ, des musiques emblématiques et accessibles

Pour une fois, je vais faire plaisir à notre chère Geek En Rose. The King of Fighters XV propose une option très intéressante à travers la Station DJ. Dans ce mode, vous pourrez écouter les playlists issues des 15 épisodes de la saga mais aussi de l’histoire de la SNK Corporation.

Mais vous pourrez surtout choisir vous même jusqu’à 3 sets de musiques associées aux différents stages du jeu. Ceci paraît minime à première vue. Mais je ne compte plus les fois où je me suis retrouvé à toujours choisir deux ou trois musiques différentes pour les stages dans d’autres jeux. Quand vous disposez de trop de titres, retrouver la musique que l’on adore peut prendre autant de temps qu’un combat. Et c’est assez frustrant. Avec ces listes prédéfinies, plus de question à se poser, si ce n’est, comment ne pas toutes les aimer ?

Petit bonus non négligeable. Les albums des titres autres que ceux des épisodes XIV et XV sont déblocables uniquement sous certaines conditions. Il faudra reconstruire une équipe ayant un lien avec l’épisode et finir le mode histoire avec cette équipe à deviner pour ouvrir l’accès à l’album. Anodin, ce choix oblige les joueurs à faire attention aux interactions entre les personnages des équipes. Et à fouiller un peu plus leur histoire.

Franchement, la meilleure surprise du jeu de mon point de vue.

the king of fighters XV versus fighting

Un système antique et une révolution technique

La saga The King of Fighters a hérité des mécaniques basiques des années 90. Mais comme d’autres, le système du jeu s’est renouvelé au fil de l’eau et des épisodes. La liste de 39 personnages en est un parfait exemple. Chaque combattant dispose d’une mécanique de jeu différente.

Grand adepte des jeux de combat à l’ancienne, j’ai été heureux de retrouver des personnages aux commandes classiques comme Iori, Kyo, Mai ou Robert. À l’opposé, les nouveaux venus disposent de styles beaucoup plus techniques qu’il s’agisse des commandes des techniques ou de la manière de les utiliser. Certains personnages sont des pros du reversal ou de la chope.

D’autres seront des armes de destruction massive à partir du moment où vous réussissez à contrer l’adversaire. Ou à le faire évoluer dans certaines zones de l’aire de combat pour réaliser vos attaques. Ramon, le lutteur Mexicain en est le meilleur exemple. Il pourra courir vers le bord de l’écran pour prendre appui dessus comme s’il montait sur les corde d’un ring avant de se lancer sur sont adversaire.

Ceci est complété par le système à trois niveaux des attaques spéciales et des Cancel. Sur ce dernier point, le jeu m’a définitivement prouvé que je suis un mauvais combattant. Les Cancels consistent en un arrêt de votre technique spéciale permettant d’en relancer une autre dans la foulée. En clair, on feinte un spécial pour en lancer un autre et passer à travers la défense de l’adversaire.

Malheureusement pour moi, impossible de réussir à placer ces cancels en plein combat. Je n’ai ni la rapidité, ni l’intelligence de réaliser ce genre de coup de fourbe. Mais d’un point de vue technique et stratégique, quand on se le prend en plein face, c’est majestueux.

Cumulé à la possibilité d’esquiver en roulade, de craquer une barre d’énergie pour annuler un coup et voir même de relancer sa propre technique par-dessus celle de l’adversaire, c’est jouissif.

D’un point de vue stratégique le jeu est une mine d’or. Même si effectivement, ceci se rapproche grandement de ce qu’offre son premier concurrent, Street Fighter V.

the king of fighters XV combat shun'ei vs isla

The King Of Fighters XV : quand la technologie tue la performance

Comme indiqué en début d’article, j’ai eu la chance de pouvoir tester le jeu sur les deux consoles Sony Playstation 4 et Playstation 5.

Quelle que soit la version, le jeu est assez beau et ne subit aucune baisse de framerate intempestive. Je suis passé d’un écran 4K 55 pouces pour la Playstation 5 à un écran 15 pouces 1080i pour la Playstation 4 Slim afin de garder un équilibre dans les résolutions et capacités de chaque plateforme. Et le constat est simple mais annoncé : c’est magnifique sur PS5 mais beaucoup plus fluide et précis sur PS4.

Et là, c’est malheureusement la trop grande sensibilité de la manette de la Playstation 5 qui enfonce le clou. En comparant mon utilisation du personnage de Robert entre les deux plateformes, le constat est sans contradiction. Sur Playstation 5, impossible de finir l’entraînement ou la moindre mission.

Je passe l’arrachage de cheveux quand mes gros doigts touchent le pavé tactile à chaque quart de cercle. Repositionnant ainsi les personnages au centre du niveau et perdant ainsi toute la combo en cours. J’ai rencontré ce phénomène avec la DualShock 4 mais pas de manière aussi automatique. J’ai l’impression de me répéter à chaque nouveau jeu de combat, mais chers studios de développement, pensez à ajouter la possibilité de désactiver le pavé tactile. Nous n’avons pas tous les moyens ou l’envie d’acheter un Stick Arcade. Merci.

the king of fighters XV combat krohnen vs k

Un online déjà de haut niveau

The King of Fighters XV est le dernier descendant d’une longue lignée de jeux d’arcade. Les personnages sont maîtrisés par plusieurs générations de joueurs. Je ne m’attendais donc pas à une réussite critique dans le mode Online.

Je me suis juste fait laminer.

Les différents modes du Online sont assez classiques mais disposent toujours de joueurs disponibles (si vous avez au moins cinq minutes de patience). Ce qui est de mon point de vue extrêmement plaisant vu mes quelques mésaventures pour les tests d’autres titres.

Cependant, le niveau des personnes que vous affrontez dépend normalement du premier combat contre des IA à difficulté croissante que vous réalisez en lançant le mode Online. Mon erreur aura été de vouloir me défoncer pour ces combats. La bonne technique étant de se laisser perdre pour commencer en bas de l’échelle. Et disposer ainsi d’une chance de gagner et de débloquer les trophées demandant d’enchainer les victoires.

En réalité, le seul point noir du mode Online de The King of Fighters XV aura été de ressentir un décalage d’une seconde durant certains combats. Un peu frustrant quand on subit. Plaisant quand on constate l’effet chez l’adversaire. J’espère juste qu’il ne s’agit pas d’un problème récurrent et surtout qu’il n’y aura pas de tournois online rencontrant ce phénomène.

the king of fighters XV combat isla attaque spéciale

Serez-vous le roi des combattants ou le roi des tournois ?

Il y a très longtemps que je n’avais plus mis la main sur un épisode de K.O.F. The King of Fighters XV m’a donné envie de m’y replonger à bras ouverts.

Le jeu est beau, fluide et technique. Il présente un impressionnant nombre de combattants qui reste loin de celui du précédent épisode. Annonçant que les quatre prochains DLC ne seront certainement pas les derniers. Mais offrant aussi une perspective de nouveauté pour les prochains tournois.

Car si The King of Fighters XV est un bon divertissement en local, il se révèle en ligne. Les matchs des tournois s’annoncent tellement stratégiques que la chance pourrait presque y retrouver une véritable place.

Et si vous n’aimez vraiment pas le jeu en ligne, sachez que vous aurez entre les mains un jeu qui porte l’histoire de l’éditeur SNK Corporation mort et revenu à la vie sous le nom SNK Playmore. Un jeu qui peut vous mener à découvrir un vrai pan de l’histoire des jeux-vidéo de combat.

Merci encore à l’équipe de KochMedia France de m’avoir permis de réaliser ce test passionnant et cross-plateformes.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut