Home / JEUX VIDÉO / Tomb Raider – Bon, je ferais mieux d’enlever ces vêtements mouillés

Tomb Raider – Bon, je ferais mieux d’enlever ces vêtements mouillés

De tout temps, et surtout en cette époque moderne qu’est la nôtre, un thème fait souvent débat: le sexisme dans le jeu vidéo.

Il est une héroïne qui pour moi devrait faire taire les mauvaises langues, même si elle a été critiquée pour son physique, ou pour les bruitages quelques peu suggestifs dans les jeux dans lesquels elle apparait.

Elle est pour moi ce que chaque femme peut être : une belle femme de caractère, avec de la détermination et qui surtout, ne renonce pas à ses idées devant l’adversité (masculine, féminine ou bestiale).

Je veux parler de la fameuse Lara Croft et de sa première incursion parmi nous.

Tomb Raider / PS1 / Action archéolo-sexy / Eidos Interactive & Core Design  / 1996

*  Le pitch : 

Lara Croft est , à l’instar de l’ami Indy, une célèbre archéologue britannique.
Elle est contactée par Jacqueline (toujours mieux que Micheline) Natla, PDG de la mystérieuse société Natla Technologies – société familiale donc – pour retrouver un artefact atlante : le Scion.

Lara accepte de se fourrer dans les embrouilles et voyagera à travers divers pays à la mythologie riche et variée : le Pérou, la Grèce, l’Egypte & Atlantide, le tout dans 19 niveaux foisonnants d’énigmes et de secrets.

Vous ne partirez pas les mains vides:

D’abord armée de vos doubles pistolets de « débutante »,vous pourrez tester les magnums, le fusil à pompe mais SURTOUT les uzis, les chouchous de « toi + moi + tout le monde » car rapides et efficaces.

Ainsi équipée, Lara va botter les fesses de petites bêtes, de grosses bêtes mortes depuis longtemps , de mecs tour à tour benêts, cupides ou cultes (hey Mr T !) et de trucs complètement déments mais j’éviterai de spoiler ici.

Allez, avouez que le « Bienvenue chez moi, je vais vous faire visiter » de Lara très décontractée ne vous laissez pas présager de la suite.

Bon c’est pas tout ça mais moi je vais me jouer un petit Clair de Lune, pendant que vous lisez la suite.

* Le style tendance :

Bon ben Lara c’est une badass girl, qui court, saute, et use de ses armes à tout va, elle risque de beaucoup transpirer donc elle se limite à l’essentiel : Trio top / short / boots, mitaines, sac à dos (c’est toujours utile), et divers accessoires pour transporter facilement ses armes.

Un peu comme ça en fait :

Source

Côté musical, on s’écoute la bande-son antique de Nathan McCree:

Avec un côté très creepy mystique, il met bien dans l’ambiance stressante mais merveilleuse de Tomb Raider.

Je tiens d’ailleurs à vous révéler un secret : insérez votre disque de jeu PS1 dans un lecteur de CD et surprise !

THE Place to be : 

Je ne saurai que trop vous conseiller la pépère tranquilité de la piscine chez Lara (je la déteste, je veux pareil chez moi)

Ou le plongeon du réconfort post / pré troubles dans une belle cascade peut-être infestée de crocodiles :

* Mon conseil farfelu :

Vous êtes un psychopathe dans l’âme, vous avez déjà envisagé les morts possibles de vos Sims ? Et bien dans Tomb Raider c’est possible : empalée par des piques, noyée, mangée par toutes sortes de bêtes, mais ma préférée reste la lave.

S’il vous plaît, dîtes moi que je ne suis pas la seule à faire ça…si ? Folie quand tu nous guettes. :3

* Compatibilité amoureuse : 

Je dirai 85%, car ce jeu je l’ai fait et refait, preuve que je l’aime pour toutes ces raisons :

Points positifs

– Un univers 3D vaste, qui nous fait voyager dans le monde entier, mais surtout dans les berceaux de mythologies antiques.

– La bande-son envoûtante persistante des années dans notre tête

– Un gameplay très simple à intégrer, grâce à la manette de la PS1 parfaitement adaptée.

– Beaucoup de niveaux, plein d’énigmes et avec multitude de secrets qu’on se régale à découvrir rien que pour ce son:

– Les cinématiques (avec la qualité de l’époque) qui étaient très bien faites et donnaient déjà dans la vocation cinématographique du jeu vidéo

– On révise (un peu) ses cours d’histoire

– La jouissance quand on a enfin réussi à LE tuer :

Points négatifs:

– Certains niveaux parfois « vides » graphiquement

– Le trop gore de certains niveaux (mais c’est mon côté cul cul nian nian) 

– La difficulté est très (trop?) élevée par moments

* Jetez un œil :

Une petite vidéo de gameplay, sans paroles superflues, juste l’action, les bruitages et la superbe bande-son:

* Maintenant à vos manettes et à vos manuels!

About lageekenrose

Blogueuse made in Toulouse, le jeu vidéo me fait voir la vie en rose. Née en même temps que Zelda et toujours en quête de découvertes vidéo-ludiques, j'aime partager mes trouvailles et expériences.

Check Also

Crash Bandicoot 1

Crash Bandicoot – Dans la peau d’un marsupial fou tournoyant

Dans quelques mois sortira Crash Bandicoot N Sane Trilogy, le remake de la trilogie de cette saga culte. Découvrez avec moi le 1er opus!

6 comments

  1. Ahah sa piscine fait rêver en effet. Et non, moi je ne la jetais jamais dans la lave ^^ J’essayais toujours de ne pas la tuer 😛 Par contre je te rejoins totalement sur le côté gore des derniers niveaux, je n’avais pas du tout aimé ni le décor ni les monstres en Atlantide… Mais bon, c’est le premier Tomb Raider, et pour ça il sera toujours culte 🙂

  2. Toujours aussi culte, même près de 20 ans après sa sortie! J’avais adoré aussi le 2 et le 3, mais surtout pas le 6!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :