tormented souls jeu horreur survie key art

Tormented Souls : Le jeu d’horreur old school par excellence ?

Sorti le 27 août 2021 et édité par PQube LimitedTormented Souls est un jeu ma foi fort discret qui a pointé le bout de son nez sur nos consoles (Playstation 5 et Xbox Series X) et PC (Steam). Le jeu met en scène une protagoniste piégée dans un manoir des horreurs. Le jeu est une déclaration d’amour envers les jeux d’horreur tel que les premiers Resident Evil et Silent Hill. Prenez votre courage à deux mains et suivez-moi ! C’est parti pour la découverte de Tormented Souls !

Le mystère Caroline Walker 

Le jeu introduit notre héroïne : Caroline Walker. Nous ne savons rien de cette demoiselle et c’est normal, car c’est le point de départ de l’intrigue. La jeune femme reçoit une mystérieuse lettre contenant une photo encore plus mystérieuse. Avançons de quelques semaines. Caroline semble obsédée par cette photo. Si bien qu’elle en a retracé l’origine. Le manoir Wildberger est à la fois un lieu de demeure ainsi qu’un hospice pour la famille Wildberger et c’est dans cette bâtisse que Caroline débute sa quête de réponses.

Tormented Souls : de l’horreur à l’ancienne 

Le jeu est un vrai hommage aux anciens jeux du genre, le tout remis au goût du jour. Les caméras sont fixes et les déplacements de Caroline évoluent d’un plan à l’autre. Le tout est très fluide et surtout beaucoup plus digeste que ses ancêtres. Le jeu est avant tout basé sur l’exploration du manoir et de ses nombreux secrets. Le combat est secondaire à l’instar d’un Silent Hill. De nombreux documents sont à récupérer afin de découvrir toute la mythologie et l’historique autour du manoir, de ses occupants ainsi que des origines de Caroline.

Je vous conseille de lire attentivement ces documents car bon nombre d’indices sont disséminés dans les textes. Votre progression risque de ralentir sérieusement si vous n’y portez pas attention. 

Tout comme un Resident Evil ou Silent Hill, de nombreux puzzles et énigmes vont se dresser sur votre chemin. Certains sont évidents, d’autres moins. Il faudra faire preuve de patience et potentiellement d’un guide pour certains d’entre eux. On y retrouve tous les classiques de ce genre de jeux : serrures complexes, énigmes cryptiques, associations d’objets et j’en passe ! Et bien que la satisfaction soit grande lorsque vous résolvez un puzzle du premier coup, certains vous donnerons du fil à retordre et deviennent frustrants.

tormented souls exploration manoir wildberger

Caro la bricoleuse

Vous allez tout de même croiser votre lot d’abominations au sein du manoir et vous devrez vite apprendre à vous défendre. Certains couloirs étroits ne laissent pas beaucoup de place à la manœuvre et à l’esquive. Heureusement, Caroline semble très débrouillarde et saura créer de quoi se défendre sur le tas.

Bien qu’un peu déroutant, il faut avouer que son arsenal est efficace. En plus du classique pied de biche au corps-à-corps (et dans les moments désespérés où les munitions sont faibles), Caroline utilise son fidèle pistolet a clous. Viendront s’ajouter plus tard dans le jeu : un fusil fait de tuyaux de plomberie et une lance électrique alimentée par une poignée de piles alcalines ! C’est original et efficace. Peut-être que Caroline a des liens de parenté avec Mac Gyver !

Des collectibles à foison. 

Comme mentionné plus haut, il y a une tonne de documents à obtenir aux quatre coins du manoir. Les histoires qui en ressortent sont très bien écrites et pleines d’indices ou de renseignements. On en apprend plus sur les origines de la famille Wildberger, les mythes de la région, les origines du bâtiment et ses histoires étranges.

L’envie de les récupérer se fait donc naturellement alors que l’on en apprend toujours plus sur les histoires et les récits de ceux qui étaient là avant nous !

Une ambiance aux petits oignons… 

Tormented Souls est un jeu magnifique. Les décors sont particulièrement soignés et plein de détails. L’ambiance est glauque à souhait grâce à un jeu de lumière particulièrement précis et efficace. L’ambiance sonore ne fait que renforcer l’oppression ressentie. Évoluer dans le manoir est à la fois un émerveillement et une source de stress. Mais c’est ce qui est attendu dans ce genre de jeu n’est-ce pas ?

Mais des animations saccadées et inhumaines. 

Il est alors dommage de constater que le même soin n’est pas apporté aux personnages du jeu. Caroline peut parfois ressembler à une poupée dans ses animations. Elle semble saccadée et les cutscenes ne lui font pas honneur. Et ce n’est malheureusement pas la seule : notre seul allié en ces lieux, un prêtre, subit également le même sort.

Le doublage bien qu’agréable, la plupart du temps, semble parfois manquer de ton et renforce cette impression de synthétique et de poupée. Par contre ceux qui bénéficient grandement de cette impression sont les monstres qui sont malaisants à souhait !

PQube nous offre avec Tormented Souls un jeu fort plaisant. L’ambiance est particulièrement bien retranscrite et nous plonge immédiatement dans le jeu. Les énigmes sont nombreuses et vous tiendront occupés quand ce ne sont pas les monstres qui vous pourchassent dans les couloirs.

Quelques coquilles cependant, mais qui ne devraient pas trop vous handicaper dans votre progression. Alors si l’occasion se présente et que vous aimez les jeux d’horreur à l’ancienne, n’hésitez pas franchir les portes du manoir Wildberger. 

Jeu testé à partir d’une version Playstation 5 envoyée gracieusement par PQube.

Un commentaire pour “Tormented Souls : Le jeu d’horreur old school par excellence ?

Votre commentaire :

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :