Trackmania cup 2018 zerator

Trackmania Cup 2018, Zerator met le feu au Zénith !

Salut les Kirbys ! Je reprends la plume, enfin le clavier plutôt, pour écrire après deux mois d’absence sur le blog. Oui oui je sais Google aime la régularité, tout ça tout ça, mais j’ai eu besoin de faire une pause et de me ressourcer. J’ai bien fait car on va aborder un des plus gros événements esport (« sport électronique » pour les puristes de la langue française, mais je trouve ça moche donc voilà !) ayant eu lieu samedi 30 juin 2018 à Toulouse. J’ai nommé : La Trackmania Cup 2018.

C’est quoi La Trackmania Cup ?

Déjà, qu’est-ce que Trackmania ? Il s’agit d’une saga de jeux de course automobile créée en 2003 par Nadéo, et éditée par Focus Home Interactive à l’origine, puis par Ubisoft dès 2009. Sa particularité ? Proposer différents environnements et permettre la création de ses propres circuits ainsi que celle de skins pour les voitures. Le jeu comporte de nombreux épisodes (12 jeux purs, 1 remaster et 4 extensions) sortis sur PC, Wii et DS puis sur PS4 et Xbox One avec Trackmania Turbo.

Côté eSport, la saga a connu une certaine popularité avec de nombreuses LAN et une présence à des compétitions telles que l’ESWC, la Coupe de France des Jeux Vidéo ou l’ESL. Et c’est ce qui nous emmène à la Zrt Trackmania Cup, lancée en 2013 par le streamer et vidéaste français Zerator. Il s’agit d’un tournoi d’apparence classique, mais il n’en est rien ! Les participants s’affrontent sur les maps créées par Zerator, et depuis 2017 ils doivent relever des défis pouvant renverser le cours de la compétition. Voici le trailer pour cet édition avec un caméo d’un Youtuber désormais Toulousain ? !

Participants de l’édition 2018

Pour la Trackmania Cup 2018, 8 joueurs se sont qualifiés en ligne pour tenter de remporter le trophée. Ils étaient d’origine française et internationale. Les voici :

Première demi-finale

♥ ASM.Scrapie ??
♥ Plastorex ??
♥ GO.Papou ??
♥ GO.Aurel ??

Seconde demi-finale

♥ ZT.CarlJr ??
♥ ZT.Bren ??
♥ BadLulu ??
♥ Revolution ??

Déroulement du tournoi

Tout a commencé par un compte à rebours ponctuée d’anecdotes amusantes sur l’événement. Celui-ci a démarré à 18h pétantes avec un tombé de rideau parfait. Après l’accueil du public, Zerator a présenté les participants de la première demi-finale. Après la première demi-finale, petite pause, puis retour de Zerator pour présenter les participants à la deuxième demi-finale.

Composition globale des phases

Les demi-finales étaient composées de 7 courses chacune : 5 à 4 rounds pour le gameplay normal et 2 à 3 rounds pour les défis. Les défis des demi-finales étaient:

♥  « Le monde à l’envers » : les joueurs jouent avec l’écran inversé
♥   » Je sais tout faire  » : les joueurs jouent avec le périphérique auquel ils ne sont pas habitués (par exemple, manette pour le joueur clavier)

Pour se qualifier pour la finale, il fallait que les joueurs atteignent le score de 120 points et finissent une fois premier.

La finale, quant à elle, était composée de 6 courses à 4 rounds et 1 course défi en 2 rounds. Pour gagner la Trackmania Cup, il fallait que les joueurs atteignent 150 points et finissent une fois premier.

Le défi de la finale était:

♥  « Sans les mains » : les joueurs jouent avec un tapis de DDR (parce que oui, c’est possible !)

Des maps originales créées par Zerator

Les maps sur lesquelles s’affrontaient les concurrents ont toutes été créées pour l’événement, en voici la liste si vous êtes curieux de vous y frotter (et le lien pour les télécharger ▶ ICI ◀ sauf celle faite pour le défi DDR).

♥ Forêt Fléchir
♥ Zrt Ment (utilisée pour le défi « Le monde à l’envers »)
♥ Sauce E-sport (végétale)
♥ Hanz o-K-ou en T (utilisée pour le défi « Je sais tout faire » puis en finale)
♥ I-Rave-Aux-Cables
♥ Dab itudevousavezuneidée
♥ Pathfinding was Taken 2
♥ Dirt e-Dancing (utilisée pour le défi « Sans les mains »)
♥ Carl of Dirty
♥ C’est laid, péage, merde.
♥ TLBR
♥ Pédiluve Semiprank

La Geek VS La Trackmania Cup 2018

Une organisation au top !

Que dire sur la Trackmania Cup 2018 ? En 3 mots : J’ai kiffé ☺! La preuve, avec mon frère on a pris des tas de photos, que vous retrouverez dans l’album dédié sur ma page Facebook.

En dépit d’un retard raisonnable à la toulousaine (environ 15-20 minutes sur l’ouverture des portes prévue à 16h), tout était parfaitement organisé : files suivant la catégorie, goodies et sièges réservés pour les VIP/Presse, comptes à rebours de début et des pauses, mise en valeur sur scène, son et vidéo. De plus, Zerator est un très bon animateur et commentateur, je ne me suis jamais ennuyée, captivée par la patience et le sang froid des joueurs sur les maps juste insensées, créées spécialement pour l’événement. Aussi, les défis dynamisaient le tout et étaient une initiative originale. Je crois que je suis passée par toutes les émotions que je ressens en jouant : excitation, concentration ou encore joie, notamment lors de la consécration de CarlJr, vainqueur pour la 4e fois de cette compétition.

Quand esport rime avec humanité

Beaucoup de personnes trouvent ridicules les spectateurs des compétitions d’esport. Quel est l’intérêt ? Tout ça pour des gens qui jouent aux jeux vidéo ! Et bien je vais dire une chose : ce n’est pas plus risible que d’aller voir un concert ou un match sportif. Nous y allons pour des raisons semblables : se divertir, passer un bon moment et se sentir en synergie humaine, avec un public au diapason. C’est parfois même l’occasion de rencontrer des gens ou revoir des amis, comme ce fût mon cas. J’ai notamment vu un viewer, et j’apprécie toujours de passer la barrière du stream.

Je n’étais même pas au courant qu’un tel événement avait lieu cette année à Toulouse : + de 5000 personnes ce n’est pas rien ! Je dis donc merci à mon petit frère qui m’a prévenue plus d’un mois et demi à l’avance (et m’a aussi aidée à la rédaction). Grâce à lui je connais un peu plus sur ce jeu dont j’entendais souvent parler pendant l’E3, ainsi que sur Zerator (qui s’investit dans de nombreux projets, et s’est distingué l’an dernier avec le stream-marathon caritatif Zevent). De même, un grand merci à ZQSD Productions pour les accréditions et donc la possibilité de couvrir le tournoi.

On remet ça l’année prochaine ? ?  En attendant voici ma vidéo résumé de la Trackmania Cup 2018.

?

Découvrez aussi tous mes autres articles EVENTS ►ICI◄, mes streams TWITCH mes vidéos YOUTUBE ! Et n’hésitez pas à me suivre sur vos réseaux sociaux préférés : TwitterFacebook et Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
EN LIVE ❤
CURRENTLY OFFLINE
%d blogueurs aiment cette page :