voice of cards the isle dragon roars logo

Voice Of Cards : The Isle Dragon Roars, l’aventure abat ses cartes !

Salut les Kirbz ! Et voici l’hiver est enfin arrivé, et Noël s’approche à grands pas ! Je ne sais pas si vous ressentez la même chose que moi durant cette période, mais j’ai souvent très envie de jouer à des jeux de société ou  des jeux vidéo faciles à prendre en main et sans prise de tête. Un peu comme Voice Of Cards : The Isle Dragon Roars , un RPG, annoncé lors du Nintendo Direct du 24 septembre 2021, que je vais vous présenter dans cet article. Ce dernier-né de l’imagination de Yoko Taro, est sorti le 28 octobre 2021 dernier sur Playstation 4 , Nintendo Switch et Steam. Mais avant de battre nos cartes, revenons un peu sur le créateur de Voice Of Cards.

À propos de Yoko Taro

Si vous ne le connaissez pas, Yoko Taro (ou plutôt  Yokoo Tarō) est un scénariste et concepteur de jeux vidéo japonais, originaire de Nagoya. Il a notamment travaillé pour Namco (Alpine Racer 2, Time Crisis II) mais surtout pour le studio de développement CaviaC’est là-bas qu’il œuvrera à la conception de sa première saga de RPG à succès : Drakengard (Drag-On-Dragoon au Japon) et ses deux suites. Il sera ensuite reconnu pour l’action-RPG Nier (au Japon : Nier Replicant sur PS3 et Nier Gestalt sur XBOX 360), spin-off de la série Drakengard. Nier s’est d’ailleurs vu offrir un remake, le 23 avril 2021, nommé Nier Replicant ver.1.22474487139…Par la suite, il connaîtra un autre succès avec Nier Automata qui se déroule dans le même univers que Nier.

Yoko Taro est connu pour ses scénarios sombres, qui explorent les facettes les moins reluisantes de ses personnages (humains ou non). Il ne se montre jamais en public sans porter son masque à l’effigie de la version désincarnée d’Emil, un personnage du jeu Nier.

Ce créateur original est désormais de retour avec le RPG Voice of Cards, développé par le studio Alim. Voyons de suite de quoi il en retourne !

Voice of Cards : le pitch

Lors de vos premiers dans Voice Of Cards, vous êtes directement lancé dans un tutoriel où vous apprendrez les bases du gameplay, que je développerai un peu plus tard. Une fois cette partie d’apprentissage terminé, vous en apprenez un peu plus sur le lore du monde dans lequel vous allez évoluer. En effet, autrefois, un dragon semait la terreur mais les forces du royaume ont réussi à le repoussa. Blessé, le dragon s’est enfui.  Cependant, des rumeurs de son retour circulent.

C’est pourquoi la reine Vanilla lance un appel pour recruter des héros prêts à occire le dragon, en échange d’une grosse récompense. Vous incarnerez un jeune chasseur de prime cupide, accompagné de son allié Lazuli, motivé par l’argent. Vous décidez de participer à la recherche du Dragon, mais la concurrence sera rude ! De fait, les trois Aventuriers de l’Ordre Blanc, admirés de tous participent eux aussi à la chasse, et ne semblent pas si bienveillants que cela. Mais qu’à cela ne tienne, vous allez tenter votre chance, bientôt rejoint par d’autres compagnons !

Le scénario est ici plutôt basique comparé à Nier ou Nier Automata. Mais cela s’explique par le fait que l’atout principal de Voice of Cards n’est pas son histoire mais son univers global et son gameplay.

voice of cards heros principal

Le RPG sauce JDR sur plateau

Voice of Cards reprend les bases du jeu de rôle, dans sa version la plus classique : une aventure qui se passe sur table et narrée par un maître du jeu ! Effectivement, vos déplacements, en extérieur, dans les villes ou dans les donjons ; auront lieu sur un assemblage de cartes, posé sur une table en bois, où vous devrez retourner celles dont la face est cachée pour avancer votre pion. À chaque fois, votre pion se place sur une carte face visible.

Pendant vos déplacements plusieurs événements aléatoires auront lieu :

  • Rencontre avec des personnages qui pourront vous proposer des quêtes soit principales soit secondaires, avec bien sûr un butin à la clef.
  • Découverte de trésors, ce qui fait toujours plaisir
  • Combats contre des monstres (en extérieur ou dans les donjons)
  • Autres aléas conditionnés au lancers de vos dés

Pour finir votre quête est sans cesse racontée, et commentée avec un humour qui titille, par la voix du maître du jeu. ll se fera un plaisir de vous encourager mais aussi de vous rappeler combien vous êtes égoïste et cupide.

Se battre à coup de cartes !

Concernant les combats contre des monstres, ceux-ci se déroulent sur un plateau de jeu, et se font à bien sûr grâce à des cartes. Mais d’autres mécaniques bien connues des rôlistes sont présentes : les lancers de dés avec la possibilité de réussite critique et les caractéristiques permanentes  (niveau, points de vie, attaque, défense, vitesse) ou temporaires (augmentation ou diminution des caractéristiques, états tels que le poison) des personnages et des monstres.

Pendant le combat vous pourrez utiliser des attaques simples, mais aussi des techniques plus puissantes qui utiliseront les gemmes et parfois les lancers de dés. Vous commencez le combat avec une gemme puis vous en gagnez une à chaque tour d’action vos personnages, avec un maximum de 10 gemmes stockables dans le coffre. Certains objets vous permettront aussi d’en gagner.

Il vous faudra donc tenir compte des caractéristiques des monstres, mais aussi de leur élément qui implique un point faible et une résistance : par exemple les monstres de type feu seront faibles face aux techniques de type eau.

Enfin n’oubliez pas que vous ne pourrez réaliser qu’une seule action par personnage pendant votre tour (attaque, objet, aucune action), donc il vous faudra bien réfléchir, surtout en début de jeu quand vous serez seulement 2 membres dans votre équipe, peu équipés et un peu, il faut le dire : faibles ! Mais tenez bon ! Car chaque victoire vous gratifiera de points d’expérience, d’argent et, de façon aléatoire, d’objets utiles, vous rapprochant un peu plus du jackpot pour la capture du dragon de la voie héroïque !

voice of cards combat

Les villes, ces lieux vitaux !

Pendant votre aventure dans l’univers de Voice Of Cards, vous visiterez de nombreuses villes dont certaines ont des noms plutôt ludiques (par exemple : Ville d’Aprêt). Les villes sont des lieux à visiter absolument pour votre quête du dragon ! En effet c’est là-bas que vous glanerez de nombreuses informations ou pourrez remplir des quêtes secondaires, moyennant récompense. Je vous conseille d’ailleurs de faire toutes les quêtes secondaires que vous pouvez.

De plus, et surtout, les villes disposent d’endroits à ne pas louper :

  • Auberge : idéale pour vous reposer et vous soigner
  • Boutique : une boutique modeste qui vous proposera divers objets d’aide en combat (augmentation des dégâts, augmentation des caractéristiques, génération de gemmes ou de dégâts…)
  • Armurerie : comme son nom l’indique, c’est ici que vous pourrez acquérir armes, armures et accessoires pour améliorer vos caractéristiques en les équipant
  • Apothicaire : l’échoppe parfaite pour acheter toutes sortes de potions et remèdes
  • Cocher : contre 100 pièces d’or il vous emmènera dans les lieux que vous avez précédemment visité
  • Salle de jeu : le lieu de débauche où jouer au mini-jeu de cartes

Un univers qui fourmille de détails

Ce qui m’a vraiment marqué dans Voice Of Cards, c’est la beauté du character design avec des personnages charismatiques, même en étant secondaires. Leurs expressions, leurs vêtements et leurs accessoires sont magnifiquement détaillés. De même pour les nombreux monstres. Nous pouvons remercier Kimihiko Fujisaka pour ce labeur de fourmi. Aussi vous reconnaîtrez sûrement sa patte graphique si vous avez déjà joué à un jeu de la saga Drakengard, à Nier Replicant ou à mon chouchou The Last Story.

Mais il ne faut pas non plus oublier le joli travail effectué sur les différents environnements dans lesquels vous évoluerez, ainsi que celui « annexe », que vous pouvez personnaliser : pions, devant et dos des cartes, plateau, table, dés et enfin la musique utilisée. Certains de ces éléments cosmétiques, uniquement disponibles par achat supplémentaire, plairont aux fans de l’univers Nier : par exemple le plateau grimoire Weiss, le pion Émile ou la mélodie de Devola.

N’oubliez pas de faire un tour dans la section « Collection » du menu où vous retrouverez les différentes cartes que vous avez obtenues ou rencontrées : objets, équipements, objets clés, techniques personnages et ennemis. Vous pourrez aussi y revoir les vidéos cinématiques. Une véritable encyclopédie !

Musique Maestro

La bande-originale a été composée par Oliver Good, jeune artiste britannique vivant au Japon, en collaboration avec Keiichi Okabe , dont on a déjà parlé pour les tests de Nier Automata et le remake de Nier Replicant. Oliver travaille d’ailleurs pour le studio musical MONACA, créé par Keiichi Okabe ! On pourra aussi noter la participation de Shotaro Seo, qui a déjà œuvré sur Nier Automata et Nier Replicant. Il fait aussi partie aussi de la team MONACA.

Vous pourrez vous délecter des morceaux d’ambiance mélodiques inspirés par la culture celtique, en combinaison avec des titres un peu plus dynamiques ou mélancoliques, à la Nier. La bande originale utilise des enregistrements en direct d’instruments tels que guitare, violon, piano, flûte et bien d’autres. Cela offre une expérience sonore agréable et immersive, en plus de l’adéquation de chaque mélodie avec la situation dans laquelle elle est utilisée.

La Geek VS Voice of Cards

Jouer à Voice Of Cards : The Isle Dragon Roars a été pour moi un vrai plaisir ! Tout d’abord il possède ce qui fait que je suis tombé amoureuse du jeu vidéo, il y a fort longtemps : une histoire simple mais efficace pour cadrer le jeu, un gameplay facile à prendre en main qui n’impose pas l’utilisation de plein de boutons et de retenir des combinaisons de touches à gogo ainsi qu’une ambiance musicale et visuelle soignée.
Ajoutez à cela des mécaniques issues du jeu de rôle papier et la narration faite par un maître du jeu plein d’humour mais aussi de dérision, et vous obtenez un RPG fort agréable.

De plus aucun stress de perdre sa partie car le jeu propose une sauvegarde automatique en plus de vous permettre de sauvegarder à tout moment.

En revanche, il est possible de se perdre au départ dans le menu tant il y a de sous-sections, ce qui peut être agaçant si vous aimez les menus minimalistes.

La durée de vie d’une dizaine d’heures (compter un peu plus du double pour une complétion totale) est honnête au regard de l’expérience qui nous est proposée. Et rien ne vous empêche de prolonger le plaisir en jouant au mini-jeu de cartes disponible dans la Salle de Jeu des villes. Vous aurez également tout le loisir d’admirer chacune des cartes composant le jeu, de prendre votre temps dans l’exploration car aucun rythme ne vous sera imposé.

Alors si vous recherchez un jeu sans prétention, relaxant, qui vous fera sourire et vous enchantera par son univers fantastique de qualité, foncez sur Voice Of Cards.

Jeu testé à partir d’une version Steam envoyée gracieusement par Square Enix. Et un grand merci à Talypixie qui m’a confié sa clef.

Un commentaire pour “Voice Of Cards : The Isle Dragon Roars, l’aventure abat ses cartes !

Votre commentaire :

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
🎮 Je suis en LIVE ! Cliquez pour me rejoindre !
Stream offline, mais venez me suivre 🙂👍!
%d blogueurs aiment cette page :