within the blade action aventure ratalaika games

Within The Blade, le retro Rambo ninja est de retour

Amis fanas de retro-gaming, Within the Blade sera votre nouvelle tasse de thé. Ratalaika Games nous a servi sur consoles, le 16 juillet 2021, un jeu de plateforme et d’action qui avait déjà fait parler de lui sur PC en 2019.
Car oui, avant de se dénommer Within the Blade, le jeu était connu sous le nom de Pixel Shinobi : Nine demons of Mamoru. Et c’est sous un nouveau nom que le jeu débarque sur Sony Playstation 4, Nintendo Switch, Microsoft Xbox One et consœurs. C’est sur cette dernière que j’ai pu tester ce jeu indépendant.

La légende de Wamoru

Dans Within The Blade, vous incarnez Hideaki, un ninja qui doit défendre son village du Lotus Noir, mais aussi tout le Japon face à l’armée de Wamoru/Mamoru. Wamoru est le leader des Griffes d’Acier mais aussi le nouveau Shogun. Il a bâti une armée invincible avec l’aide de 9 démons qu’il a invoqués.

Hideaki est un jeune shinobi qui poursuit son entraînement auprès de son maître, Genshi, que vous retrouverez entre chaque mission. Il fait partie d’un groupe de guerriers, dont Sayuri qui aurait pu être le choix alternatif de personnage principal. 

La progression de l’histoire est assez rapide. Dans le premier chapitre, nous découvrons qui s’en prend aux environs. Arrivé à la fin de celui-ci, nous avons déjà commencé à affronter les forces démoniaques. On n’est alors pas du tout surpris de finir par croiser des zombies et des esprits vers la fin du jeu. Arrivé au quatrième et avant dernier chapitre, il y a un gros rebondissement intéressant. Un moment de stress qui changera votre manière de jouer. Mais en dehors de cela, comme vous vous en doutez, le but est bien de mettre fin aux jours de Wamoru, ou ce qu’il reste de lui.

Within The Blade, un néo-classique dynamique et tout en pixels

Le jeu est très fortement inspiré de la saga des Shinobi de SEGA que l’on aurait replacés dans leur contexte historique. Les graphismes sont réellement très propres et on se laisse vite emporter dans ce monde pixelisé. Les décors sont plutôt détaillés et m’ont rappelé des niveaux de Sonic The Hedgehog sur Megadrive. Des décors plein de vie et complets mais sans excès au premier plan.

On reprochera cependant le manque de diversité des lieux explorés qui rendent le jeu un chouïa répétitif. On ne ressent pas cet effet sur les premiers niveaux en forêt mais dès que l’on attaque les bâtiments à explorer, on a vite l’impression de refaire les mêmes niveaux.

Mais ce qui est le plus important, c’est qu’on peut traverser rapidement ces niveaux. Le jeu est très fluide. Parfois l’instinct de survie vous poussera à transformer Hideaki en un hérisson sauvage sautant de plateformes en plateformes pour s’enfuir. C’est ainsi qu‘on redécouvre le plaisir des jeux rapides et intenses à l’ancienne. Le décor défile sous vos yeux sans les abîmer. Et si vous choisissez la voie de la violence, les combats qui s’enchaîneront dans les derniers niveaux sont juste bluffants.

On passe d’un adversaire à l’autre tout en surveillant les autres ninjas qui tenteront de vous assassiner. On pare, on esquive, on attaque et on s’accroche aux décors avec un dynamisme jouissif. Qui ne laisse la place à aucune fausse manipulation. Et c’est là que le bât blesse.

within the blade ninja jump

Des commandes à en ronger ses manettes

S’il n’y avait qu’une chose à revoir dans Within The Blade, ce serait la maniabilité. Le jeu est juste un enfer de maniabilité et de précision.

Vous avez la possibilité de sauter sur les murs puis de courir dessus pour atteindre certaines plateformes. Cependant, arrivé à la fin de votre course, Hideaki prend appui sur le mur et saute dans la direction opposée sauf si vous réussissez à avoir le bon timing. Et honnêtement, à la manette c’est difficile.

Et ceci n’est que le début. Combien de fois je me suis retrouvé face à un adversaire alors que je lui arrivais dans le dos. La technique d’assassinat se déclenche en avançant dans le dos de l’adversaire et en appuyant sur la garde, encore une fois au bon moment. Sauf que souvent, je me suis retrouvé face à celui que je devait assassiner. Et au passage, on se fait repérer. Ce qui a tendance à faire échouer nos objectifs de la manière la plus bête possible.

Enfin, l’une des grosses parties du jeu consiste à se déplacer furtivement de plateforme en plateforme. Sauf que pour se cacher, il faut appuyer sur bas. Et que si vous gardez la touche bas enfoncée, la caméra vous suit et vous perdez votre vision des plateformes juste au-dessus de vous. Qui abritent généralement les adversaires que vous surveillez. 

Snake ou Sonic, faîtes votre choix

Ce qui rend Within The Blade intéressant est aussi ce qui le rend le plus difficile d’accès. Votre but est de devenir un ninja. Vous aurez donc le choix entre deux visions.

Celles des films américains avec des techniques vous permettant d’enchaîner les meurtres. L’arbre de compétences vous permet de développer des techniques liées aux différentes armes disponibles (katana, bombes, mines, masse ou tout simplement à mains nues). Je reste fan du katana combiné aux bombes incendiaires pour achever tranquillement les boss.

Ou vous pouvez adopter un comportement plus réaliste qui consiste soit à devenir une véritable ombre assassine, soit à traverser les niveaux comme une flèche. Seuls les joueurs les plus expérimentés et patients pourront devenir de véritables ninjas invisibles. Dans mon cas, la fin du jeu ressemblait à une partie de Sonic. Un seul objectif : atteindre la sortie du niveau sans mourir.

within the blade atelier de craft

Un ninja dans l’atelier

Within The Blade offre la possibilité au joueur de crafter ses propres armes et objets en achetant des recettes et ingrédients.

Dans les niveaux il est possible de récupérer divers ingrédients en tuant des adversaires, ouvrant des coffres ou en coupant des herbes ! Un beau rappel d’une certaine Légende.

Une fois les ingrédients obtenus ou achetés auprès des divers marchands, il faut acheter les recettes qui apparaissent au fil de l’eau. Et avec un peu de patience vous pourrez passer à votre atelier et fabriquer le fameux objet.

Honnêtement, cela coûte beaucoup trop cher et est trop aléatoire pour être rentable. On retourne rapidement voir notre marchand préféré même si les quantités sont limitées.

J’avoue que j’ai écrit ce paragraphe juste parce que c’est une option importante du jeu avec ses 200 objets. Mais voilà.

Within the Blade, un retour en force des Shinobi

J’avais lancé Within The Blade avec une grosse appréhension. Mais après quelques heures d’entraînement aux arts des Shinobi, on reste accroché. On comprend alors tout le défi que propose le jeu.

Within The Blade n’est pas destiné à tous les joueurs. Mais si vous tentez le challenge, vous trouverez une petite perle et vous pourrez être fier de remplir les différentes missions.

Bravo à Ametist studio pour le travail effectué. Et merci Ratalaika Games et PR Hound pour la distribution du jeu.

Jeu testé à partir d’une version Xbox One envoyée gracieusement par PR Hound.

2 commentaires pour “Within The Blade, le retro Rambo ninja est de retour

  1. bonjour, comment vas tu? merci de ton passage et aussi pour cet article.c ‘est clairement pas pour moi. déjà que je joue comme un pied, si en plus il y a des soucis de maniabilité… passe un bon week end et à bientôt!

Les commentaires sont fermés.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :