Yoshi’s Crafted World happy jumping character jeu de plateforme nintendo switch

Yoshi’s Crafted World, un retour en enfance réussi ?

Si vous ne le savez pas encore, je suis fidèle à tous les titres Nintendo de la licence Mario bros. Et SURTOUT à ceux dédiés au plus mignon des dinosaures. Yoshi’s Crafted World est un jeu de plateformes sorti sur Nintendo Switch le 29 mars 2019. Et si nous l’explorions ensemble ?

Bébé Bowser fait encore des siennes

Lors d’une belle journée dans le monde du peuple Yoshi, le jeune Bébé Bowser débarque accompagné de son habituel acolyte le sorcier Kamek. Il cherche un moyen d’augmenter la puissance du seigneur Bowser. Et la solution n’est autre que de s’emparer des pierres de protection de l’île afin de les combiner pour invoquer le soleil permettant de réaliser n’importe quel vœu.
Malheureusement pour bébé Bowser, le vol des pierres ne se déroule pas comme prévu. Les pierres se retrouvent alors dispersées à travers le monde.
Vous devrez donc incarner l’un des valeureux Yoshi et partir explorer l’île à la recherche des pierres protectrices.

Yoshi’s Crafted World : Switch, Craft and Sun

Comme son nom l’indique, Yoshi Crafted World vous plonge dans un monde entièrement composé d’éléments fabriqués. Vous les découvrirez à travers 45 niveaux d’histoire, 40 niveaux inversés (vous progresserez dans la face inverse du niveau histoire pour retrouver les Poochis perdus) et plusieurs niveaux spéciaux de défis.

Chaque monde ne possède que 3 niveaux ce qui permet de ne jamais s’ennuyer car on change très rapidement de décor. Et on prend alors toujours plaisir à parcourir les niveaux à la recherche de nouveaux détails. Surtout lorsque les robots gardiens des mondes vous demanderont de retrouver des objets spécifiques dans les niveaux en échange d’une précieuse fleur. Ou quand vous aurez débloqué la mission bonus après avoir fini l’histoire principale.

Un Yoshi presque à la mode

Oui le choix de la couleur de votre Yoshi est possible. Et comme chaque Yoshi est unique, vous changerez bien de personnage à chaque fois. Même si cela n’a absolument aucun impact sur le jeu, c’est un élément de personnalisation intéressant.

En effet, vous pourrez faire porter un déguisement à votre Yoshi. Adapter la couleur de votre personnage à sa tenue pourra être un élément de style important.
Mais bien plus que cela, porter un déguisement vous fournira une protection plus ou moins grande contre vos adversaires.

Chaque monde possède un distributeur de boules surprises (Gashapon pour les connaisseurs) qui vous permettrons d’obtenir des tenues pour votre personnage. Et chaque machine possède un objet super rare, environ cinq objets rares et une dizaine d’objets classiques. Ce sont généralement des éléments de décors ou d’adversaires liés au monde en cours.

On regrettera le fait que ces déguisements ne servent que de simples boucliers et ne soient pas directement des protections contre les éléments du monde en cours. J’aurai adoré pouvoir marcher sur la lave dans les niveaux de feu ou nager dans le port en portant une tenue de bateau.

Des niveaux variés et colorés

S’il y a une chose que j’ai adoré dans le jeu, c’est bien les décors des niveaux. Si je devais comparer les niveaux de Yoshi’s Crafted World à ceux d’un autre jeu, je choisirais Little Big Planet. Les niveaux sont variés, colorés et pleins de vie.

Chaque nouveau paysage porte une trace de notre enfance. Des pots de yaourt transformés en mille et un objets jusqu’aux bouteilles en plastique transformées en fusées ou bien encore les ovnis et poissons en assiettes en carton, tout y est. L’intégralité du monde est construit en 3D et pourtant le jeu est tellement propre qu’on pourrait les croire réels (sur le petit écran de la Nintendo Switch bien entendu). On retrouve dans cet épisode des aventures de Yoshi, le même plaisir de la découverte du monde que l’on pouvait ressentir dans le titre de chez Sony.

Yoshi's crafted world shadow effect effet ombre jumping character jeu de plateforme nintendo switch

Au-delà de la simplicité de la majorité des niveaux (le palais Japonais et la mine exclus), on reste accroché au jeu pour son univers, son monde et sa diversité. Encore une fois, mon seul regret est de ne pas pouvoir avoir plus d’interactions avec les éléments du décor. Si nous pouvions avoir un Little Big Yoshi ou un Yoshi Crafted World Makers, ce serait le rêve.

Mais revenons à nos moutons et arrêtons de les compter, nous sommes dans une aventure de Yoshi alors parlons plateformes.

Un gameplay classique mais efficace

Yoshi’s Crafted World est un jeu de plateforme des plus classiques. Et c’est pour cela qu’on l’aime. Notre beau Yoshi pourra comme à l’accoutumé sauter de plateformes en plateformes, avec un saut prolongé (avec le même battement de pieds tout mignon) qui sauvera de nombreuses vies. Lancer des pommes, adversaires et objets sur toutes sortes de cibles (et je vous conseille de tout essayer). Et enfin, si vous activez le mode relax, vous pourrez voler avec de magnifiques petites ailes.

Oui, Yoshi peut voler et il devient alors quasiment impossible de perdre des cœurs suite à une chute. En effet, si vous relancez un saut après avoir utilisé les sauts complémentaires offerts par les ailes, vous pourrez reprendre de l’altitude. Il n’est même plus nécessaire de s’arracher les cheveux pour comprendre comment atteindre une plateforme surélevée, il suffit d’enchaîner les sauts.

Une difficulté et des défis qui n’ont aucun sens

Si on cumule l’ajout des ailes au fait qu’on vous fournisse un détecteur de fleurs et qu’il est possible d’utiliser ces ailes même dans les niveaux de défi d’après histoire, le mode relax devient soit votre pire ennemi soit votre bouée de sauvetage.

Alors, oui, cela permet de rendre le jeu accessible à tous les publics mais non on ne peut pas créer des niveaux complexes avec défis pour derrière fournir ce genre d’aide. Il faut savoir limiter les aides dans les jeux, et malheureusement ici, ce n’est pas le cas.

Heureusement que j’ai réalisé le jeu en mode normal et que je n’ai testé le mode Relax qu’après coup sinon je pense que je n’aurai pris aucun plaisir à jouer. Quand je pense que j’ai passé des heures à comprendre les enchaînements de sauts à réaliser et le nombre de Yoshi sacrifiés pour y arriver, j’en suis presque dégoûté.

Un mode deux joueurs sans surprise

Une alternative au mode Relax, qui peut aussi devenir très frustrant, est le mode deux joueurs.

Dans ce mode, vous pourrez faire ou refaire les niveaux du mode solo avec deux Yoshi. Chose à laquelle nous sommes plus qu’habitués depuis les différentes versions des New Super Mario Bros. Et comme pour nous souvenir que Yoshi est à l’origine la monture de bébé Mario, vous pourrez vous monter dessus. Ainsi, seul un des joueurs pourra se déplacer et réaliser les différents sauts en portant l’autre joueur. Ce dernier aura une réserve illimité d’œufs à exploiter. Il existe des passages où il n’est pas possible de maintenir cette position comme le saut sur les lianes.

Mais à l’inverse, il vous est possible de sacrifier la monture pour que le second Yoshi puisse effectuer un saut complémentaire. Et comme on parcourt les mêmes niveaux avec les mêmes objectifs, il suffira de sacrifier au maximum le joueur qui sert de monture pour s’assurer que le joueur cavalier garde tous ses cœurs et obtienne la fleur bonus en fin de niveau. Chose qui est difficilement réalisable sur les trois derniers mondes en mode solo.

Le mode deux joueurs était une obligation pour accompagner les autres jeux de plateforme de la Nintendo Switch. Mais il aurait été préférable qu’on nous propose des niveaux dédiés et nécessitant une véritable coopération pour avancer. Ici, la plus grande difficulté sera de choisir entre donner un rôle précis à chaque joueur (cavalier ou monture) ou de tenter de survivre avec une caméra qui ne s’adapte pas en fonction de la position des joueurs à l’écran. On est loin de la coopération que vous devrez développer pour finir Kirby Star Allies.

Yoshi's crafted world multijoueur multiplayer jumping character jeu de plateforme nintendo switch

Une durée de vie qui dépendra de vous

Comme je l’ai déjà indiqué juste avant, il est possible d’aborder Yoshi’s Crafted World de différentes manières. Et donc de bénéficier d’une durée de vie plus ou moins longue.
Si vous partez en mode Relax, je pense qu’une bonne quinzaine d’heures suffit à finaliser complètement le jeu (histoire et missions annexes). En mode normal, il vous faudra au moins trois fois plus.

La rejouabilité des niveaux est assez importante et la chasse aux Poochis allonge réellement la durée de vie du jeu passé les cinq premiers mondes. Je ne vous parle pas des recherches d’un personnage spécifique et des niveaux défi post ending qui sont justes infernaux.

Rien que pour tout cela, je conseille réellement l’achat du jeu. En tant que vieux ayant joué aux premiers épisodes de la saga Mario Bros., j’ai retrouvé les sensations et la durée de vie des anciens opus. La difficulté est croissante et les derniers niveaux sont réellement dédiés aux hardcore plateformers. En soit, une réussite.

Des défauts volontaires

J’aimerai revenir sur deux points dont je n’ai pas trop parlé avant de passer à la conclusion de ce test.

Le premier est la bande sonore du jeu. Yoshi’s Crafted World possède une soundtrack simple et aux sonorités liées aux instruments de notre enfance. Nous avons le droit à des musiques composées de quatre à cinq instruments du type piano, xylophone, flûte et cymbale.

Les musiques sont destinées à un jeune public peuvent rapidement devenir répétitives lors des longues sessions à travers les mêmes niveaux. Un travail complémentaire sur le nombre de morceaux ou leur longueur et leur variation aurait vraiment été un bon point pour le jeu. Car malgré ces remarques, la soundtrack est vraiment agréable et pétillante.

Le second point important est l’animation des Boss. Bien que cela ait été fait volontairement, l’animation de la construction des Boss est une horreur. Lors de leur construction, les vidéos semblent se mettre à saccader et un flou sauvage accompagne le mouvement. Ceci est assez surprenant au début et j’ai même cru que ma console se mettait à ramer. Mais après avoir vu les différentes vidéos d’une complexité graphique bien plus grande, j’ai compris que cet effet était volontaire. Il s’agit donc uniquement d’un avis personnel mais le jeu aurait gagné en clarté et aurait évité quelques avis faussement négatifs si cet élément, qui n’a aucun impact sur le jeu en soi, n’avait pas été mis en place.

Yoshi’s Crafted World : Winter is coming again

Vous l’aurez compris, Yoshi’s Crafted World, second opus de la saga des Yoshi en laine est un jeu à posséder dans sa bibliothèque Nintendo Switch.

On aurait pu réclamer quelques réelles nouveautés en plus ou que certaines erreurs ne soient pas commises. Mais sincèrement, c’est un plaisir de retrouver cette licence et de se plonger dans ce monde qui nous ramène droit en enfance. Que pouvions-nous attendre de plus d’un titre emblématique de Nintendo et du plus mignon des dinosaures si ce n’est une suite réussie ?

Jeu testé à partir d’une version Nintendo Switch envoyée gracieusement par Laboite Com Concept.

Acheter ce jeu ?

Encore MERCI à Cylek (suivez-le c’est une valeur sûre) pour son test et son implication sur le blog. Découvrez aussi tous les autres tests de JEUX VIDÉO ►ICI◄ et mes streams TWITCH ! Et n’hésitez pas à me suivre sur vos réseaux sociaux préférés : Twitter, Instagram.

2 commentaires pour “Yoshi’s Crafted World, un retour en enfance réussi ?

  1. Tout comme toi, j’adore les titres de Super Mario. Yoshi est en fait mon personnage favori. J’ai découvert ce jeu il y a quelque temps de cela et j’ai eu la possibilité de le jouer. Je t’avouerais que j’ai eu un réel plaisir à m’y amuser.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :