l'aventure Layton Katrielle et la conspiration des millionnaires Nintendo 3DS

L’Aventure Layton : Katrielle et la Conspiration des Millionnaires, un bel héritage !

Salut les Kirbys ! Je reprends ma lancée rédactionnelle et je me bouge le popotin pour rédiger mes tests. Je crois que je suis l’incarnation du Lapin Blanc d’Alice aux Pays des Merveilles tellement j’ai de retard…s’il vous plaît les éditeurs ne me tapez pas, ma vie professionnelle et personnelle a été mouvementée. Tout ça pour en venir au test d’aujourd’hui : L’Aventure Layton : Katrielle et la Conspiration des millionnaires sorti sur Nintendo 3DS le 06 octobre 2017. Comme vous le savez (ou pas), j’adore les œuvres culturelles avec une once de mystère (Vous comprendrez en lisant mon Geek Contest #11 : Toutes les énigmes ont une solution).  De ce fait je suis une grosse fan de la saga de jeux vidéo Professeur Layton, j’avais donc beaucoup d’attentes concernant cet opus. Voyons voir si elles ont été satisfaites !

L’Aventure Layton : Katrielle et la Conspiration des millionnaires, le Pitch

Katrielle, fille du célèbre Hershel Layton, vient d’ouvrir son cabinet de détective. Elle doit faire ses preuves, d’autant plus que son paternel a disparu. Où ? On en sait pas. Motivée à faire honneur à la réputation légendaire de son nom, elle cherche des clients aidée par son assistant Oliver. Quand un jour, un chien,  qui parle rentre dans son cabinet. Plus précisément, un chien que seules certaines personnes, dont Katrielle, peuvent entendre parler. Le chien demande à la jeune détective de l’aider à savoir qui il est vraiment. Soudain…Horreur ! Notre trio apprend qu’une des aiguilles de Big Ben a été dérobée !

Partir sur de bonnes bases mais…

Il est rassurant de voir que le jeu a gardé les bases de ce qui a fait le succès de la saga. Le mélange aventure et réflexion, mais aussi l’interface de jeu similaire, l’aspect point-and-click permettant de trouver les pièces SOS, l’humour omniprésent et bien sûr, les séquences animées.
Cependant l’histoire manque de saveur par rapport à des titres tels que « Professeur Layton et la Boîte de Pandore » ou « Professeur Layton et l’Appel du Spectre ». En effet, il manque au soft ce côté sombre et mystérieux présent dès le commencement de l’aventure, et qui nous happait de suite pour des heures de jeu. De plus, la narration est découpée en 12 affaires à résoudre en retrouvant des indices. Ce choix tranche avec la linéarité proposée dans les précédents épisodes. J’ai été assez perturbée car on a affaire à plusieurs enquêtes avec une thématique commune mais l’enchaînement se fait plus difficilement.

Des méninges jamais ménagées

L’Aventure Layton : Katrielle et la Conspiration des Millionnaires fait honneur à la saga avec pas moins de 170 énigmes. À celles-ci s’ajoutent 10 énigmes spéciales et des énigmes quotidiennes téléchargeables par Internet. Vous rencontrerez tous les niveaux de difficulté (du « trop easy wesh » au cerveau en éruption volcanique). Si vous n’arrivez pas à trouver les solutions, pas de souci ! Vous pourrez, comme toujours, utiliser les pièces SOS pour vous mettre sur la voie. Mais attention ! Parfois l’énoncé n’est pas très clair, donc il faut penser autrement (ou faire comme moi : au pifomètre ! )

  L'Aventure Layton Katrielle et la Conspiration des Millionnaires énigme âge familleL'Aventure Layton Katrielle et la Conspiration des Millionnaires énigme mouchoirs tampons

Un peu de relaxation

Si vous en avez marre de faire surchauffer vos neurones, le jeu offre un contenu annexe immense. Tout d’abord, vous pourrez changer la tenue de Katrielle ou décorer le cabinet de détective à vôtre goût.  Vous pourrez, en fouillant, trouver des objets à collectionner. Et si vous avez la collectionnite aiguë, n’hésitez pas à échanger vos points musée (merci les énigmes quotidiennes) contre des souvenirs.
Vous êtes plutôt mini-jeux ? Parfait ! Que diriez-vous de régaler des clients exigeants, optimiser les ventes d’une boutique ou sortir Sherl de la fourrière ? Et si vous êtes amateur de lecture, les coulisses vous donneront accès à des histoires parallèles exclusives.

Musique Maestro

L’OST est composée par Tomohito Nishiura, qui est aussi le papa des bandes-sonores de tous les autres jeux de la saga Layton. Et comment dire ? Ben ça s’écoute bien ! Même si je trouve que son meilleur titre est le thème principal du jeu Professeur Layton et l’Étrange Village, il n’a pas à rougir de son travail sur L’Aventure Layton. Tantôt énigmatique et sérieuse, puis avec des envolées beaucoup plus légères, sa musique nous transporte dans l’ambiance du jeu avec brio et sans monotonie instrumentale. Je vous laisse en juger par vous-même.

La Geek VS L’Aventure Layton : Katrielle et la Conspiration des millionnaires

Après une introduction animée ultra girly, c’est surexcitée que j’ai débuté cet opus. J’étais très curieuse de voir s’il me prendrait aux tripes comme les précédents. Le titre me laissait présager une intrigue empreinte de mystères et de complots. Que dalle ! J’ai ressenti un sentiment de fadeur du scénario, très loin de la complexité des aventures vécues par le père Layton. Est-ce lié au découpage ? Peut-être. Dans tous les cas je n’ai pas retrouvé les sensations de curiosité et d’immersion que j’attendais. Quelques indices, disitillés au compte-goutte, sur la disparition d’Hershel Layton auraient donné un peu de piquant à l’intrigue.
Aussi, j’ai eu l’impression que certaines énigmes me menaient en bateau, avec des solutions alambiquées, voire quasi introuvables par rapport à l’énoncé de base. J’ai mis ça sur le fait que le concepteur original des énigmes est (malheureusement) décédé et a été remplacé pour cette saga.

Mais le jeu n’est pas mauvais pour autant, car l’intrigue sans être passionnante, offre son lot de personnages attachants et de scènes drôles. Graphiquement au top, avec une bande-son agréable, on poursuit l’aventure à son rythme, alternant entre énigmes, collections et mini-jeux. J’ai particulièrement aimé le jeu « Menu Parfait » car vous le savez, la nourriture et moi, on s’aime bien. Enfin, même si c’est d’un intérêt limité, pouvoir changer la décoration du cabinet ou les tenues de Katrielle permet de se détendre. Un jeu qui plaira en majorité aux grands fans de la saga, en dépit de quelques points noirs, ou pour débuter la saga avant de passer aux choses sérieuses aux autres jeux plus poussés.

Jeu testé à partir d’une version Nintendo 3DS envoyée gracieusement par Laboite.com.

🎮

Découvrez aussi tous mes autres tests de JEUX VIDÉO ►ICI◄, mes streams TWITCH mes vidéos YOUTUBE! Et n’hésitez pas à me suivre sur vos réseaux sociaux préférés : TwitterFacebook et Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :